Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/05/2010

Au musée Fabre à Montpellier : Houdon ou la sculpture sensible

houdon.jpg



Le musée Fabre de Montpellier rend hommage au "sculpteur des lumière" Jean-Antoine Houdon ( 1741-1828), l'un des plus grands artistes européens du XVIIIe siècle. Ses portraits sont précis et vivants et de nombreuses personnalités de son époque ont posé pour lui. On lui doit les bustes de la tsarine Catherine II de Russie, Denis Diderot, Voltaire, Rousseau. Une trentaine d'oeuvres de l'artiste compose cette rétrospective articulée autour de deux chefs d'oeuvre. Deux statues de marbre : l'Hiver ou la Frileuse et l'Eté. Incontestabement les plus belles réussites de Jean-Antoine Houdon.
Ces allégories, d'une étonnante modernité, représentent de gracieuses jeunes filles seulement vétues d'un châle. Ces pièces ont été offertes au jeune musée Fabre en 1828 par le préfet de l'Hérault Creuzé de Lesser qui les avaient reçues en héritage. Elles sont accompagnées par de deux versions de la Frileuse : une en bronze, tout en finesse et sensualité de L'Hiver, prêtée par le Metropolitan Museum of Art de New York ; et une ébauche en terre cuite.
A voir aussi des portraits sculptés par Houdon et ses contemporains : Pajou, Pigalle, Lemoyne et Caffieri...

Jusqu'au 27 juin au musée Fabre à Montpellier
Tél. 04 67 14 83 00
http://www.museefabre.fr

Les commentaires sont fermés.