Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


02/10/2014

"Le Trait en majesté" au musée Fabre : Charles Le Brun à Versailles avec le Roi Soleil

La nouvelle exposition, "Le Trait en majesté, dessins français du XVII collections" (A voir jusqu'au 30 avril) du musée Fabre à Montpellier, illustre avec des feuilles magistrales le rôle fondamental du dessin dans l’enseignement académique.  Elle est aussi l’occasion de publier le premier catalogue scientifique consacré à l’un des fonds majeurs des Arts graphiques du musée. Nouveau regard sur les dessins de Charles Le Brun.

Charles Le Brun a joué un rôle majeur dans la gouvernance des arts tout au long du règne de Louis XIV. Membre fondateur de l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1648, il en prend la tête, en 1663, assurant un réel magistère sur l’enseignement de la peinture. Son passage au service direct du jeune souverain dès 1660 lui assure la direction et la réalisation des plus grands programmes décoratifs du règne, en particulier celui de Versailles, où il devient de fait l’ordonnateur du programme artistique officiel du Roi Soleil.
L’influence de Le Brun sur le siècle se juge aussi à
ses positions théoriques décisives, dans les débats qui animèrent l’Académie sur le primat de la couleur ou du trait. Partisan du dessin, capable d’imiter « toutes les choses visibles jusqu’à exprimer les passions de l’âme, sans qu’il ait besoin pour cela de la couleur », il devait infléchir durablement l’évolution de l’art français.
La diversité de ses dessins montre l’étendue de ses champs d’activité, proposant desmodèles de sculptures (Le Fleuve Hippocrène, Pluton enfant chevauchant Cerbère), de fontaines, de projets de gravure (L’écu des Médicis, Deux génies dos à dos) et, bien sûr, de cartons pour ses compositions peintes (Tête d’ange, La défaite des Turcs.)

 lebrun.jpg

La Défaite des Turcs en Hongrie par les troupes du roi

(1664) Charles LE BRUN (Paris, 1619-1690). Pierre noire, lavis gris.© Musée Fabre de Montpellier Agglomération.
Ce dessin préparatoire, fait pour un décor à Versailles, célèbre la victoire des troupes de Louis XIV aux côtés de l’Empire des Hasbourg, en 1664, contre l’imposante armée ottomane. Ce dessin est un premier projet pour un des médaillons du plafond de la Galerie des Glaces. Outre la conception et la direction de cet énormechantier, Charles Le Brun participe lui-même à la réalisation de plusieurs salles.

 

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.