Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/06/2012

Dulce Pinzon et Vincent Jendly entre architecture et super-héros aux Boutographies à Montpellier (Galerie La Fenêtre)

 

boutographies,dulce pinzon,vincent jendly


Exposition de Vincent Jendly et  Dulce Pinzon, deux photographes et un projet sur New-York. Bien qu’ayant été réalisées dans le même espace géographique, les deux séries sont l’expression de thématiques et d’approches formelles très différentes. Présentation  dans le cadre du programme « hors les murs » des Boutographies. A voir du 7 au 26 juin. Vernissage mardi 12 juin à 18h30.  Entrée libre. Tous les jours de 10h à 19h à "La Fenêtre", 27 rue Frédéric Peyson à Montpellier. 

Dulce Pinzón Dulce Pinzón, photographe mexicaine, s’attache à la situation des immigrés mexicains ou latino-américains à New York qui par leur travail soutiennent à la fois l’économie américaine et l’économie de leur pays d’origine. Ce faisant, elle porte un regard plein d’humour (ou de malice) sur notre représentation du courage et de la valeur en faisant référence à l’imagerie des super-héros. Ses photographies, à l’allure faussement légère, sous-tendent ainsi des questionnements en lien avec les problématiques économiques actuelles tout autant qu’elles nous interrogent sur la pertinence des modèles véhiculés par nos sociétés. Ce projet est constitué de 19 photographies couleurs d’immigrants latino-américains vêtus de costumes de super-héros américains ou mexicains célèbres. Chaque image représente le travailleur / super-héros sur son lieu de travail et est accompagnée d’une légende constituée de son nom, sa ville natale et la somme d’argent qu’il envoie à sa famille par semaine ou par mois. La véritable histoire des super-héros a été plébiscitée en Amérique, primée à de nombreuses reprises et a été retenue dans le cadre de la procédure de nomination du prix Pictet.


Vincent Jendly Vincent Jendly, photographe suisse, s’intéresse lui à la ville et à son architecture et plus précisément aux gratte-ciel ; cathédrales vertigineuses à l’esthétique majestueuse. A New York, peut-être plus qu’ailleurs, les gratte-ciel nous renvoient au rêve américain: symboles d’un idéal, des ambitions humaines. L’approche formelle du photographe qui conjugue prise de vue frontale et point de vue élevé renforce la dimension esthétique des bâtiments tout en évacuant l’humain. Au-delà de la beauté des images et de l’idéal qui a préfiguré la réalisation des ces architectures, n’aurions-nous pas construit plus grand que nous ne pouvions habiter ou assumer ? Cette série sur New York réalisée en 2009 et 2010 lui a permis d’être finaliste du Prix Voies Off des Rencontres internationales de la Photographie en Arles et a reçu une mention en catégorie “architecture” aux International Photography Awards de Los Angeles.

boutographies,dulce pinzon,vincent jendly

Les commentaires sont fermés.