Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


19/06/2012

Mami Kiyoshi, photograhe et témoin de son époque aux Boutographies à Montpellier

Les Boutographies, ce sont douze expositions et dix-sept projections, mais ce sont aussi des temps de rencontre entre les photographes, le public, et les différents acteurs de la scène photographique régionale et européenne.  Coup de projecteur sur la photographe Mami Kiyoshi.  A découvrir au Pavillon populaire à Montpellier (10h/19h) jusqu'au 29 juin.

 

Mami Kiyoshi affirme qu’elle veut témoigner de son époque. Pour ce faire, elle fuit le constat neutre et toute forme de transparence photographique devant des situations spontanées qui parleraient depuis leur supposée authenticité. Le parti-pris est, au contraire, de faire raconter visuellement leur propre histoire aux personnages qu’elle photographie, assumant en cela l’idée que les traces de vérité résident aussi, et peut-être surtout, dans les contes, les mythes et les anecdotes bâties par les hommes sur eux-mêmes.
Mami Kiyoshi fait clairement le choix d’accorder à la photographie mise en scène un statut documentaire, une fonction de témoignage dont la subjectivité est non seulement acceptée mais revendiquée comme mode d’accès à l’histoire des sociétés.
Née en 1974 à Saitama (Japon). 37 ans. Après son diplôme obtenu à la Musashino Art University (Japon) et de nombreuses expositions dans son pays, en Chine et en Europe, M. Kiyoshi a reçu une bourse du gouvernement japonais destinée à soutenir les études artistiques à l’étranger. Elle est actuellement en résidence à la Cité Internationale des Arts de Paris. En 2011, elle a obtenu le prix Arte/L’art et la ville. Ses images ont été acquises par le Kiyosato Museum of Photographic Arts (Japon) et par le musée de la Ville de St Quentin en Yvelines. Vie et travaille à Paris. (Site Boutographies)


A lire aussi  :
Le programme des Boutographies
Le jury 
Emmanuelle Brisson à La Barak
Dulce Pizon et Vinent Jendly au Centre d'art La Fenêtre

- Yuna Mathieu-Chovet :  fascinante nature

- Marco Rigamondi veut garder des traces

mami kiyosh,montpellier,boutographies

 

 

Les commentaires sont fermés.