Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/08/2012

Le photographe Jean-Yves Morin avec "Une obscure clarté" à la Galerie Annie Gabrielli à Montpellier

yves morin, annie gabrielli, montpellier

"Une obscure clarté", une exposition photographique de'Yves Morin à voir jusqu' au 6 octobre 2012 à la galerie Annie Gabrielli à Montpellier.
 La galerie Annie Gabrielli, restée oenest restée ouverte en juillet et en août avec l’exposition des œuvres de Jean-Yves Moirin a permis de vérifier qu’il existe un public pour l’art contemporain l’été à Montpellier ! L’exposition, présentée jusqu’au 6 octobre, laisse donc encore du temps à ceux qui rentrent de vacances... Jean-Yves Moirin a longtemps privilégié la peinture. Sa réflexion sur la place de ce médium, le rapport à l'abstraction et à la figuration, sa réflexion sur la place de la photographie dans l'art contemporain, le guident dans son travail plastique et le conduisent à prendre ses distances avec le visible pour l'interpréter dans son travail photographique auquel il se consacre aujourd'hui, exclusivement.
Dans l'exposition Une obscure clarté, il joue à croiser deux domaines : la culture picturale dont il est imprégné et celle de l’image photographique qui créent un effet trompeur, renforcé par la technique d'impression directe des images sur les supports. Jean-Yves Moirin, admiratif du travail d'Henri Alekan (chef-opérateur de Jean Cocteau, Marcel Carné, Abel Gance, René Clément, Joseph Losey, Amos Gitaï, Wim Wenders...) et de son livre « Des lumières et des ombres », pose ses pas dans les traces de celui qui confiait ne jamais employer l'expression « bonne lumière » mais plutôt celle de « lumière juste », celle qui correspond au thème et à l'ambiance voulus par le metteur en scène (ou l'artiste).
Il ne s'agit pas simplement d'éclairer, il s'agit de « toucher » le spectateur (le regardeur) et la lumière juste est celle qui préside à la rencontre de cette émotion et de l'esprit de l'œuvre. Jean-Yves Moirin fait partie de ceux qui favorisent les regards qui ne cherchent rien. Il crée les conditions de lumière susceptibles d’agir sur un événement ou (mieux) sur le non-événement d’une réalité prosaïque.
Il ne s’agit pas d’éclairer, mais de se saisir des occasions de lumière pour intervenir sur le réel et faire participer le spectateur à la découverte d’une atmosphère variable ou d’un lieu, là où la course du soleil met en lumière le spectacle de l’obscurité. Il met ainsi en contradiction deux dimensions : le temps par l’instantané photographique et l’intemporalité par la lumière… l’ombre montante étouffe la clarté et installe une inquiétante étrangeté.
La lumière, phénomène alors insolite, rend l’énergie aux corps et amortit leur présence. « Pour que la lumière agisse sur l’intimité des êtres et des choses, quoi de plus radical que l’ombre ? ». Après avoir été professeur d’arts plastiques dans le secondaire et en école supérieure d’art puis inspecteur pédagogique régional dans l’académie d’Orléans-Tours, Jean-Yves Moirin est inspecteur général de l’Education nationale en charge des arts plastiques.
Depuis sa prise de fonction en 2006, il a bouleversé les programmes de cette discipline en y intégrant de manière très forte la photographie : programmes de collège et de lycée, questions limitatives du baccalauréat et des concours de recrutement (CAPES et Agrégation), participation active de l’Education nationale aux Rencontres d’Arles.
Il a choisi la galerie Annie Gabrielli pour montrer ses derniers travaux plastiques, constitués d’images poétiques et sensibles qui questionnent leur propre statut et le médium même de la photographie. Ses travaux, qui parlent du silence, invitent à une méditation esthétique hors du commun.
Pour d’évidentes raisons, la galerie Annie Gabrielli a choisi d’exposer ces images pendant l’exposition Caravage du Musée Fabre de Montpellier.

Pratique:
- Galerie Annie Gabrielli, 33 avenue François Delmas, Montpellier

- Tel. 06 71 28 53 24

yves morin, annie gabrielli, montpellier

yves morin, annie gabrielli, montpellier

Les commentaires sont fermés.