Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/10/2012

Ariane Sirota à Clermont l'Hérault : des couleurs et des sensations !

 

ariane sirota, clermontl'hérault

ariane sirota, clermontl'hérault

 

"Dichotomies" :une exposition d'Ariane Sirota à  Clermont l'Hérault (Centre Aquatique du Clermontais). Vernissage jeudi 25 octobre à  18h, salle de l’étage du Centre Aquatique du Clermontais. Entrée libre. A voir jusqu'au 30 novembre.
Ariane Sirota naît en 1981 en banlieue parisienne. Grandissant dans la petite couronne et dans les milieux de l’éducation populaire, elle a accès à des activités d’expression plastique dès le plus jeune âge.
L’argile pour pâte à modeler, et bientôt les pastels gras plutôt que les craies à la cire. Elle rencontre l’acrylique au collège et l’argent non loin du lycée. Un prof de dessin qui marque, des cours pris non loin du Louvre, et les heureux hasards des rencontres la mèneront à une école de bijouterie dont elle retient les cours de “recherche et création” qui ravivent le souvenir du début de la formation de son regard. Le projet d’installation de l’atelier prend forme dès 1998. Le chemin semé d’embûches ne débouche réellement qu’en 2010.
Elle s’exprime aussi sous d'autres formes, telles l’écriture, ou la sculpture mais aussi sur les ondes des radios associatives (Radio Pays d’Hérault et Divergence FM). Ce qui la meut, des pinceaux aux micros, c’est une quête de sens, la volonté de remettre en question des ordres si implicitement établis qu’on en perd conscience. Et à interroger fondements et portées, peut-être offrir un souffle de liberté... ou un sursaut d’indignation.
Elle vit et travaille à Bédarieux. Ses oeuvres sont détenues par des collectionneurs privés et des galeries, acquisitions les plus récentes : par des particuliers au Canada, et par galerie A.N.P.Q., Péret, Hérault.
Dichotomies ? et Grilles, vingt-neuf peintures pour s’imprégner de couleurs et prendre le temps d'être attentif-ve aux sensations qu'elles nous procurent. En layette ou soutenues, roses et bleus se rencontrent, s’affrontent ou se mêlent. Où est l’énergie ? Où est la douceur ? Est-elle là où elle est attendue socialement, stéréotypiquement ?
 Les couleurs comme les gens sont multiples et miscibles. On ne peut les définir par des grilles, ou en seulement deux dimensions.

ariane sirota, clermontl'hérault

ariane sirota, clermontl'hérault





Les commentaires sont fermés.