Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/12/2012

D'Octon à Nîmes, troisième édition de la biennale Sudestampe

sudestampe

La troisième édition de la Biennale SUDestampe va se déployer de Nîmes à Octon, jusqu'au mois de janvier 2013. Cette édition fait la part belle à l’estampe contemporaine et prend une dimension internationale.
Trois artistes vont investir des lieux emblématiques de Nîmes, « Les petites filles font le mur » de Marcelle Benhamou s’inscriront sur le mur Foster au Carré d’art, « Les Disséqués » de Charlotte Massip viendront peupler la galerie de l’antiquaire Ginac, et Eve Luquet installera ses gravures et peintures au Lycée Daudet. Jean Le Bedeff, graveur d’origine russe du début du XXème siècle, sera exposé au Musée des Beaux-Arts.
A la galerie de la Salamandre, une sélection d’artistes a oeuvré sur le thème de l’abondance, du proverbe latin « Quod abundat non vitiat », « Abondance de biens ne nuit pas », que chacun a décliné de façon originale. Outre ses lieux habituels d’exposition, la biennale s’ancre un peu plus à Nîmes avec la participation de nouvelles galeries. Les couleurs de l’artiste nîmoise Catherine Hachon vont enchanter l’atelier galerie Philippe Roussel (ancienne galerie du Chapître).
La galerie du Lac Gelé exposera l’artiste espagnol Javier Roz. Comme à chaque édition, la Droguerie Ménard accompagne la biennale avec une installation en vitrine de boites d’encre détournées par les artistes de l’association « Les venus d’ailleurs », la librairie Goyard consacre sa devanture à la gravure et la librairie du Carré d’art propose des ouvrages traitant de la gravure et d’artistes graveurs ainsi que le catalogue édité à l’occasion de la biennale.
Autour de Nîmes, la biennale se déploie au Musée des Alpilles de St Rémy de Provence, avec une exposition de cartes de voeux d’artistes, et au musée Georges Borias d’Uzès autour de l’oeuvre de Gide. Véronique Agostini installe à l’Arpac à Castelnau-Le-Lez « Les Prédictions », exposition réalisée à partir du roman de Michel Tournier sur l’aventure de Robinson, « Vendredi ou les limbes du Pacifique ».
La biennale 2012 prend aussi une dimension internationale. Carte blanche à Laura Darbutaité, artiste lituanienne, à la Maison de la Gravure Méditerranée à Castelnau-Le-Lez, et à Octon, une exposition de Manière Noire réunira huit artistes de plusieurs nationalités et continents

sudestampe

Les commentaires sont fermés.