Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/06/2012

Le collectif "Hibiscus transportable" réunit dix artistes autour du cercle à Sète

"Le rond, beau et sensible" une exposition du collectif "Hibiscus transportable" avec : Pierre Andrieux, Ivan Argote, Valérie du Chéné,  Jean Denant, Christelle Espinasse, Pablo Marcos Garcia, Arno Laurens, Olivier Mosset, Vahan Soghomonian, Jean-Paul Thibeau. A voir du 22 juin au 8 juillet à la chapelle du quartier haut à Sète. Vernissage le 22 juin à 18h30. 

Le cercle est une courbe fermée dont tous les points sont à égale distance d’un point intérieur appelé centre. Par analogie c’est aussi une association de personnes réunies par un intérêt commun, un même centre. Hibiscus Transportable a proposé à 10 artistes de constituer pour un temps un cercle, avec un centre commun, une forme, le cercle.

 

pierre andrieux

 Pierre Andrieux : Né en 1979 à Bergerac vit et travaille à Bordeaux Les questions du geste, du corps, du langage et du territoire.(media : performance, écrit, video, photographie) http://pierreandrieux.blogspot.com/

 

 

yvan argotte

 

Ivan Argote Né en 1983 à Bogota, vit et travaille à Paris. “L’art pour moi, c’est une philosophie appliquée à l’expérience. Je fais un peu de la philosophie expérimentale.” www.ivanargote.com/



valerie du chéné

 

Valérie du Chéné: Née en 1974 à Paris vit et travaille à Coustouge Alacrités et autres dérives réunit un ensemble de 5 pièces conçues par Valérie du Chéné spécialement pour l’occasion. À elles seules, elles condensent quelques-uns des fondamentaux de son travail et notamment ce questionnement sur la forme et la couleur qui traverse des oeuvres qui chacune à sa manière active, provoque et convoque l’espace dans lequel elle s’inscrit. Ses ingrédients que l’artiste décline astucieusement selon les lieux d’exposition sont une manière d’appréhender son rapport à l’espace, à l’Autre et à un monde dont elle observe toujours avec distance et légèreté l’absurdité et la poésie cachée. texte : Virginie Lauvergne pour l’exposition à la galerie martinethibaultdelachâtre. http://www.valerieduchene.com/




jean denan 

Jean Denant : Né en 1979, vit et travaille à Sète “Une exposition de Jean Denant tient à la fois du chantier de construction et du cabinet d’architecte, d’un lieu où se conçoit et se construit un objet.” Fabienne Gendre www.jeandenant.fr/

 

 

 

christelle espinasse

Christelle Espinasse: Née à Sète en 1985 vit et travaille à Montpellier De mes premiers travaux photographiques, j’ai gardé une proximité picturale attachée à la construction d’espaces au sein de lieux divers. J’ai choisis méticuleusement des endroits me tenant à coeur pour y créer une ambiance, une narration, tant dans la structure de la composition des couleurs, que dans la place des objets, ainsi que dans l’attitude et le regard du modèle. Tout dans cette oeuvre est construction subjective. http://www.christelleespinasse.fr

 

 

arnaud laurens 

Arno Laurens : Né en 1978 à Rodez, vit et travaille à Frayssinhes Son travail ondule entre la peinture et l’installation. Il se consacre majoritairement aux objets, aux sons, aux matériaux du quotidien. Il utilise ces objets aussi bien pour leur qualités plastiques que pour l’univers qu’ils contiennent. Il questionne ainsi l’uniformisation de nos sociétés recyclables, la cohabitation avec la nature, les questions de place, de frontière. www.arnolaurens.net

 

pablos marcos garcia 

Pablo Marcos Garcia : Né en 1982, vit et travaille à Miami Ici Lincoln.. je répète ici... Lin^%&*n... Est-ce que vous me recevez ? Apres tout je sais bien ce qui pourra m’ammener à y voir de plus près. Les jambes nous ont été données pour marcher. L’herbe sur les chemins amortit mes pas. La boue des champs retient mon pas, et salit mes chaussettes. La riviere froide permet au pied de se croire au chaud dans des chaussures mouillées. Sous ma fenêtre il y a écrit DISABLED puis quelques mètres plus loin, DISABLED... C’est un mystere que je préfère ne pas résoudre tout de suite, peut-être le BLED D’ISA mais je sais pas si y font trop du verlan par ici. Descendre par l’ascenceur, jusqu’au ground. Passer sa carte : BUP... failure try again... http://pablogigue/blogspot.com/

 

 

olivier mosset 

Olivier Mosset : Né en 1944 à Bern vit et travaille à Tucson La pratique d’Oliver Mosset est ancrée dans la peinture radicale des années 70. Lorsque nous avons préparé cette exposition autour d’une forme, le rond, avec le désir de produire une épaisseur transgénérationelle, son travail est celui dont naturellement il faillait partir. Il produit une peinture du silence qui a le courage de n’être que ce qu’elle est. En 1966 il enclenche une pratique picturalle sérielle, sous-tendant une mécanique matérielle de la peinture : peindre un cercle noir de 9cm de diamètre intérieur et de 15,6cm de diamètre extérieur sur une toile de 100cm par 100cm. Ce geste et cette composition, problématiques de peintre, se questionnent en se neutralisant. Ils seront répétés pendant environ 8 ans et produiront approximativement 200 toiles. Cette longue pratique radicale de la peinture définei un espace singulier dans la longue histoire de ce medium, qui « s’autodéfini dans les champs de l’art ». Cette répétition qui la constitue devient une limite pour l’artiste, et le cercle, instantanément identifiable, porte un effet de signature, l’écartant de la recherche d’anonymat, d’autonomie et de neutralité d’une oeuvre. Vers 1977 il ouvre son territoire pictural à une nouvelle limite et s’engage dans la production de toiles monochromes, surfaces de couleur pure. Olivier Mosset à tout au long de son parcours pris part à des cercles d’artiste. Entre 1966 et 1967 il fait partie du groupe BMTP, avec Daniel Buren, Michel Parmentier, et Niele Toroni, dans la fin des années soixante dix il s’est rapproché du groupe Radical Painting, puis plus tard des Neo-Geometric

 

 

jean paul thibeau

Jean-Paul Thibeau Né en 1950 à La Teste-de-Buch vit et travaille à Marseille Jean-Paul Thibeau est artiste intermédia. Il se manifeste en France et à l’étranger depuis 1972. Son champs d’investigation est celui du comportement. Sa pratique est un agencement d’expériences qui visent à interroger le “ soi artiste ”, ses modalités et ses activités (déplacements et transformations). Les formes de ces expériences varient en fonction des lieux, des durées, des propositions et des interlocuteurs mis en jeux. Par une expérimentation incessante il réalise une poétique de l’existence. http://www.protocolesmeta.com/

Vahan Soghomonian

Vahan Soghomonian : Né en 1982 à Lyon vit et travaille à Paris Développe un système de production, où un geste, un mot, une forme amène à une autre. http://www.saintcyrland.net

 

 

 

18/06/2012

Timmy Durieu et ses toiles surréalistes à Lattes (Espace Bouleg'Arts)

 

Capture d’écran 2012-06-18 à 08.52.07.png

L'espace Bouleg'ARTS et Metge Automobiles présentent des oeuvres de Timmy Durieu. Cet artiste pastiche Margrit, peint sur des musiques de Pink Floyd, des toiles un brin surréalistes. A voir jusqu'au 29 juin.

Pratique : Metge Automobile, Lattes avenue de la Mer (nouvelle avenue Georges Frêche - trajet tramway N° 3)

Patxi Bergé, Laurent Goumarre, Fiorenza Menini, Dominique Rochet avec "This is my Life" à Montpelier

Patxi Bergé,  Laurent Goumarre, Fiorenza Menini, Dominique Rochet, Karim Zeriahen présentent "This is my Life", jusqu'au 21 juillet à la galerie Vasistas à Montpellier.
Ces artistes, aux univers sensibles mais affirmés, sont réunis autour de l'idée du portrait voire de l'autoportrait, frontal mais aussi poétique ou métaphorique.
Certains se connaissent et s'apprécient ; il s'agit plus d'une exposition avec des photographies qu'une expo-photos, cristallisant l'amitié, le désir et le plaisir... Une vanité en soi.
Pratique:
- Galerie Vasistas, 37 avenue Bouisson Bertrand, Montpellier 
-Ouvert du mercredi au samedi de 15h à 18h30

galerie vasistas

 

17/06/2012

Isabelle Cochereau : "L'amour et toute autre chose" à Peyriac de Mer (Galerie Toiles de mer)

isabelle cochereau

La Galerie Toiles de mer dirigée par Sabine Jeangeorges accueille la série d'Isabelle Cochereau " L'Amour et tout autre chose" pour une exposition personnelle du 17 juin au  5 juillet et une exposition collective tout l'été dans le cadre du cycle Support-Surprises.
" Il est toujours difficile, explique Isabelle Cochereau,  d’exposer ses propres genèses créatrices. Chaque œuvre devrait ou non parler d’elle-même. Je construis des œuvres à fonds multiples, non pas comme des chausse-trappes mais comme des mises en abîme autour d’une idée centrale. J’associe collage et éléments originaux. J’emprunte à l’histoire de l’art et rends des hommages en forme de clin d’œil à mes maîtres. Je marie références personnelles et universelles dans des compositions qui disent un peu de moi et, je l’espère, beaucoup plus du monde..."
Pratique :
- Galerie Toile de mer, rue du Four, Peyriac-de-mer (Aude)
- Tel.  06 09 84 65 41
- www.galerietoilesdemersabinejeangeorges.com
- www.facebook.com/GalerieToilesDemer

isabelle cochereau

isabelle cochereau,peyriac de mer

isabelle cochereau,peyriac de mer

isabelle cochereau,peyriac de mer


 

16/06/2012

Michel Feugères ou l'abstraction tout en douceur à l'Insensé à Montpellier

 

michel feugeres



michel feugeresMichel Feugères, un artiste de Montagnac expose ses dernières créations à "l'Insensé" 39 bd Bonne Nouvelle (tout à côté du musée Fabre) à Montpellier. De grands formats tout en douceur.

Si vous tapez Michel Feugères une longue liste d'articles s'affichent.  Normal ! Chercheur au CNRS en archéologie, et spécialisé dans le domaine des petits objets. Il a ainsi participé à de nombreuses missions en Turquie où il a dirigé l'équipe d'antiquisants. Mais c'était hier.
Aujourd'hui, Michel Feugères a une autre passion : la peinture!  Depusi 2007, dans son atelier de Montagnac, il se consacre  à ses toiles et expose régulièrement.
Il présente ses dernières créations à l'Insensé à Montpellier. Des oeuvres abstraites tout en douceur. Entre effacement et pointillisme. Modernité et poésie. Mouvement et onrisme. Ces espaces de couleurs claires, presque transparents racontent une histoire à construire.

  


 

michel feugeres





 

15/06/2012

Eddy Pannel entre harmonie et spiritualité à Montpellier (Galerie Rue Privée)

eddy pannel, rue privé, montpellier

 

Eddie Pannel présente ses dernières installations chez "Rue privée", 16 rue de l'Université à Montpellier.

Depuis toujours, le travail artistique d’Eddie Pannel est intimement lié à sa vie personnelle. En 2001, "Cheminement" consistait en un voyage/pèlerinage, visible par la diffusion quotidienne en direct d'images vidéo et de photographies numériques sur le réseau Internet.
La performance technologique se mesurerait à une performance physique, la marche. La force de l'attitude situait l'artiste face à ses choix, à sa responsabilité, dans son aptitude à se constituer soi-même comme vie exposée. L'œuvre était cet ultime moyen de se situer dans le présent, inadapté au monde et porté par la nécessité de dire.
Aujourd’hui, engagé dans une recherche d’harmonie et de spiritualité, Eddie Pannel expérimente les vertus de la peinture. Il réalise des œuvres abstraites où se côtoient exclusivement le blanc, le bleu et le rouge. Après différentes tentatives, les toiles sont de plus en plus épurées, elles jouent sur les transparences, les effets de matières et de lumières générés par le support même.
La couche de cellophane qui recouvre la toile vierge à son achat est laissée intacte, elle se détend quand la peinture est déposée puis se retend en provoquant de légères brisures sur la surface colorée. D’autres fois, les pigments laissent paraître les mini cristaux contenus dans les écrans de projections servant de support.
Les effets de diffraction de la lumière sur les œuvres renforcent la perception de l’écoulement du temps d’une heure à l’autre, d’une saison à l’autre. Les peintures d’Eddie Pannel sont pensées comme des espaces méditatifs. Les fonds laissés vagues, flous, opèrent en douceur, proposent une certaine sérénité, suggèrent la rêverie, tandis que les signes posés ça et là d’un seul geste, introduisent des points d’appui pour les trajectoires d’âmes vagabondes. Dans ce travail Eddie Pannel cherche à traduire un souffle, une énergie, une mobilité propice au voyage intérieur, et idéalement à la plénitude spirituelle. Il envisage ses œuvres comme un moyen pour tout un chacun de disposer d’un espace privé de repos en contrepoint de l’effervescence du monde dans lequel nous vivons au quotidien. 

pratique :

- Galerie Rue Privée, 16 rue de l'UNivbersité Montpellier 
- Tel. 04 67 59 65 20
 

eddy pannel, rue privé, montpellier

 

eddy pannel, rue privé, montpellier

Auguste Chabaud entre fauvisme et expressionnisme à Sète (Musée paul Valéry)

auguste chabaud,musée paul valery,sète


C'est sous la double thématique du fauvisme et de l'expressionnisme que le musée Paul Valéry de Sète réunit plus de cent peintures et une trentane de dessins du peintre Auguste Chabaud sous le titre  "Chabnuad, fauve et expressionniste" (1900-1914)". A voir jusqu'au 28 octobre.


Contraint, dès 1901, de quitter Paris (où il s’était installé deux ans plus tôt) au moment même où s’élaborait le fauvisme dans le groupe des anciens élèves de Gustave Moreau et dans celui de Chatou, Auguste Chabaud ne devait y revenir que près de six ans plus tard, fin 1906 – début 1907, précisément au moment où les fauves se dispersaient. Dès lors, et jusqu’à sa mobilisation en 1914, il contribue à la vie artistique parisienne, expose au Salon des Indépendants, au Salon d’Automne, dans les galeries de Clovis Sagot et de Bernheim-Jeune, participe à la première exposition de l’Armory Show à New-York, retient l’attention de grands collectionneurs tels que Charles Malpel, Morosov, Joseph Muller, John Quinn, … Agé de 17 ans lors de sa première installation à Paris, et de 25 ans lors de son retour dans la capitale après son service militaire en Tunisie, Chabaud va construire, durant les années précédant la Première guerre auxquelles est consacrée l’exposition, une œuvre d’une puissante expressivité, intégrant à la fois les préoccupations contemporaines des fauves et celles qui, dans le nord de l’Europe, animent les expressionnistes
 L’exposition invite également à la confrontation de cette double thématique dans les premières années du XXe siècle. Car, qu’il s’agisse des personnages des nuits parisiennes issus d’un monde cher à Lautrec ou des silhouettes d’un monde rural s’activant autour du mas familial, des rues de Paris violemment éclairées par des enseignes lumineuses ou des paysages provençaux arides traversés de routes blanches, la couleur vive et dense, le trait épais et appuyé, les perspectives mises à plat procèdent d’une implication directe dans les avant-gardes, auprès des fauves et des expressionnistes qui n’hésitent pas à l’accueillir parmi eux

auguste chabaud,musée paul valery,sète

 

13/06/2012

Festival des architectures vives à Montpellier du 13 au 17 juin : votez pour l'installation de votre choix

festival des architectures vives

Le Festival des architectures vives invite pour sa septième édition, dix équipes de jeunes architectes venus du monde entier ainsi qu'une université à réaliser des architectures éphémères dans les cours des hôtels particuliers situés dans l'Ecusson de Montpellier.
Le parcours proposé permet de découvrir des lieux emblématiques que sont les cours des hôtels particuliers et les créations inattendues des jeunes équipes. 
Pratique : 
- Ouverture du festival des architectures vives aujourd'hui 13 juin
- Remise des prix vendredi 15 juin à l'Hôtel Saint-Côme
- Votez pour l'instlalation de votre choix à l'hôtel Saint-Côme, 32 Grand'rue Jean Mouulin.

dominique jobelot, Suzanne thomas

"Le retournement du ciel", Dominique Jobelot, Suzanne Thomas. Hôtel de Pilippy, 1, rue du Petit Sel



cyril rheims mathieu collos

"Invitation à la lévitation", Mathiue Collos, Cyril Rheims. Hôtel des Trésoriers de la Bourse, 4 rue des Trésoriers de la Bourse, Montpellier

 

pierre berthelemeau"

"Reframe", Pierre Berthelmeau, Adam Scales, Paul van den Berg. Hôtel d'Aurès, 14 rue Eugène Lisbonne, Montpellier


 

samuel Berthomeau

"Bye Bye Balloon", Samuel Berthomeau, Lucie Mothes, Hôtel des Palais de Gulhem, 12 rue du Palais des Gulhem, Montpellier

 

 

gwenaelle mary

"Smoth Rock" : Gwenaëlle Mary, Arnaud Nègre. Hôtel Cambacérès, 3 rue Sainte-Croix, Montpelier

université laval

"Première neige", Université Laval. Hôel de Rozel, 2 ter rue saint Pierre, Montpellier


cristina bestraten

"Tourne Around", Cristina Bestraten, Aina Bigorra, Erik, Hererra. Hôtel Audessan, 9 rue de la Vieille Intendance, Montpellier

julie biron

"Ne dérangez pas mes cercles", Julie Biron. Hôtel de Mirman, 7 place du Marché aux Fleurs, Montpellier

 

urban b s

"Typographie de la surprise", UrbanB's. Marco Asiutti, Farnazeh Bahrami, Enrique Enriquez, Matteo Muggianu. Hôtel Baudon de Maury, 1 rue de la Caranbonnerie, Montpellier

 

AA64

"Forêt urbaine", AA64. Philip Anzalone, Stephane Bayard, Will Laufs. Hôtel de Griffy, 26 rue de l'Aiguillerie, Montpellier

 

tri ho

"Cité surprise, cité surprenante", Tri Oh. Javier pena, Cristina Sanchez. Hôtel de varennes, 2 place Petraque, Montpellier

  

Injalbert et Jean-Pierre Van der Spelden à Béziers (Musée des Beaux arts)

 Du 14 juin au 23 septembre le Musée des Beaux-Arts, (Hôtel Fabrégat) propose de découvrir les oeuvres d'Injalbert et ses amis et les oeuvres récentes de Jean-Pierre Van der Spelden. Le vernissage de ces expositions aura lieu, le vendredi 15 juin à 19h.
 Jean-Antoine Injalbert (Béziers 1845-Paris 1933), élève du sculpteur Dumont, a laissé à Béziers une importante collection d'oeuvres très représentatives de son époque qui magnifia le classicisme. Mais son génie éclectique le poussa également à s'intéresser aux travaux de Carpeaux et de Rude, avec un goût pour le naturalisme qui détonne par rapport aux expressions en vogue alors dans la haute société.
A Paris il retrouve le milieu des Biterrois et Languedociens avec qui il fraye et compose des amitiés nombreuses et durables. Cette exposition présente ainsi les rencontres, amitiés, les complicités d'Injalbert avec de nombreuses personnalités politiques, militaires, artistiques, Joffre, Poincaré, John Singer Sargent... qui ont accompagné Jean-Antoine Injalbert dans son parcours d'artiste et de sculpteur.
Des oeuvres récentes de Jean-Pierre Van der Spelden sont aussi présentées. Jean Pierre Van der Spelden peint des « séries ». Celle qu'il présente au Musée des Beaux-Arts lui a été inspirée par un tableau du Titien montrant Sisyphe, son rocher sur le dos grimpant sur la montagne et par la sculpture du Titan d'Injalbert portant le ciel.
Depuis décembre 2009, comme Sisyphe, Jean-Pierre Van der Spelden répète son geste. « je monte mon caillou en haut de l’oppidum, je peins et…recommence ». L'Oppidum est devenu un paysage conceptuel, reproduit à l'infini sans jamais être le même.
Plus qu'une exposition, Jean Pierre Van der Spelden offrira une installation composée d'une juxtaposition de ses nombreuses « fenêtres » ouvertes sur l'oppidum, un paysage unique ou « Le mur devient tableau, mur d’images d’une seule image ».

Pratique:
- Musée des Beaux-Arts, Hôtel Fabrégat, Place de la révolution
Tel. 04 67 28 38 78
- Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h.
- Nocturne les jeudis jusqu'à 21h en juillet et en août.
- Exposition temporaire gratuite
 

jean pierre van der spelden

jean pierre van der spelden

12/06/2012

Laddy Poppies, ses pavots, coquelicots et l'amour à Agde (Espace liberté)

 

 

aurelie Pfaadt

LaddiesPoppies alias Aurélie Pfaadt expose ses dernières créations à l'espace liberté à Agde (14 rue Louis Bage)

LadyPoppies, artiste plasticienne, née à Casablanca est passé par les Arts Décoratifs de Strasbourg et plus tard aux Beaux- Arts de Montpellier. Elle manifeste son art en utilisant une peinture pure, dont les couleurs joyeuses exaltent un sentiment de gaieté.
Ce goût lui vient de son enfance passée au Maroc, baignée de lumières vives. Elle joint l’harmonie des formes et des couleurs, nous touche et nous sensibilise à travers une peinture ontologique. LaddyPoppies à travers ses coquelicots et pavosts exprime la féminité, la fragilité, l’éphémère et la renaissance.
 Dans la canopée de LaddyPoppies, des Papillons virevoltent, légers et annonceurs du futur, accompagnés de bulles porteuses de nos rêves et de nos espoirs en un monde meilleur. Un cri d’amour et de joie dans une œuvre spontanée et généreuse. LadyPoppies peint l’amour !

 

aurelei Pfaadt

10/06/2012

Ulf Andersen, un photographe et des écrivains à Nîmes (Galerie Chez toi chez moi)

 

ulf Andersen

Légende : Lydie Salvayre Encadrée sous verre - 42 x 29,7cm - Tirage jet d'encres garantie 90 ans - 2005 - Tirage réalisé par Ulf Andersen

Exposition d'Ulf Andersen (photographe) du 10 juin au 7 juillet à Nîmes. Vernissage ce dimanche 10 juin : brunch de 11h à pas d'heure. L'exposition présentera différents auteurs encadrées sous verre de format 42 x 29,7cm Tirage jet d'encres garantie 90 ans Tirage réalisé et signé par Ulf Andersen A voir à la . Galerie Chez toi chez moi, 9 rue Gauthier, à Nîmes.

Ulf Andersen fait des portraits d'écrivains du monde entier. La passion de la photo le dévore. Connu des maisons d'éditions du monde, Ulf Andersen vend ses œuvres tirées, signées par lui. Ses photos sont connues de Tokyo jusqu'au États-Unis.  Son travail est remarquable. Ses lumières, ses regards, ses mises en scènes captés à travers l’objectif de son vieux Leica silencieux sont magnifiques. 

L'exposition présentera différents auteurs encadrées sous verre de format 42 x 29,7cm Tirage jet d'encres garantie 90 ans Tirage réalisé et signé par Ulf Andersen pour les couleurs avec: Patrick Modiano 2003, William Styron 1994, Jim Harrison 2002, Françoise Sagan 1987, Alain Mabanckou 2009, Marie Nimier 2008, Enki Bilal 2009, Laurent Mauvignier 2002, Claude Simon 1981, Olivier Adam 2007, Philippe Claudel 2005, Lydie Salvayre 2005, Noëlle Chatelet 2004, Michel Houellebecq 1998, Philippe Toussaint 2009. En tirage Noir et Blanc Encadrée sous verre 24 x 30 cm Tirage papier baryté Tirage réalisé et signé par Ulf Andersen: Alberto Moravia 1979, Paul Auster 1988, Julio Cortazar 1983, André Pieyre Mandiargues 1987, Hervé Guibert 1982, Romain Gary 1978.
 

Légende: Enki Bilal Encadrée sous verre - 42 x 29,7 cm - Tirage jet d'encres garantie 90 ans - 2009 - Tirage réalisé par Ulf Andersen

 

ulf andersen

09/06/2012

Oddjorg Reinton, et son univers animal à Clermont l'Hérault (Agence galerie)

 

 

oddjborg reinton,clermont l'hérault


Exposition des oeuvres de Oddjborg Reinton. A voir jusqu'au 6 septembre à l'agence galerie, 1 place  de la République à Clermont l'Hérault

 Née en  1963 à Oslo,  Oddjborg Reinton vit et travaille près de Montpellier depuis 1986. Elle expose depuis 1990 et a eu plus de 50 expositions personnelles. « Mon travail de peinture, dit-elle, est une histoire d'oppositions répétées. De pôles extrêmes, de noir et de blanc, de présence ou d'absence. L'hémisphère sud et l'hémisphère nord, surtout le gorille et l'ours blanc. Les animaux qui m'inspirent ont tous leur précarité en commun; espèces rares en voie de disparition, espèces protégées encore vivantes inconscientes des dangers dans une nature toujours aux apparences protectrices. Il ne s'agit pas de représenter l'univers animal, mais au contraire de parler de notre suprématie qui repose sur la destruction de l’autre."
Pour cette artiste inclure les animaux dans le champ du tableau c’est à la fois les protéger et symboliquement les multiplier. 
 

oddjborg reinton,clermont l'hérault

07/06/2012

Joël Picard, un photographe en quête de lumière à Peret (Association ANPQ)

La fondation A.N.P.Q présente l'exposition "Néonlogisme" de  Joël Picard. A voir du samedi 09 juin au samedi 14 juillet. 

"La Lumière: vaste sujet", mais aussi le plus banal qui soit, tant il est, par définition, naturellement associé à la notion même de photographie. Dans cette expo Jo¨le Picardl'auteur s'interroge, non pas sur cette lumière essentielle à la création de l'image, évidente dès qu'on l'évoque, mais, sur celle sans laquelle l'œuvre n'accéderait à aucun statut public et n'existerait, par conséquent, qu'aux seuls yeux de son créateur.
Joël picard Joël Picard est spécialisé en médecine spatiale, pilote d’avion, passionné de mythologie grecque, bref, éclectique et curieux. Il pratique la photo depuis maintenant de nombreuses années. Il crée avec d’autres photographes amis l’association “Galerie Photo des Schistes” à la cave coopérative de Cabrières.

 

Pratique :  
- 4 Avenue Marcellin Albert, Péret (Hérault)
- Tel.: 04 67 44 79 86
-  Horaires: mercredi à vendredi 14h/20h; Samedi 10h/19h; Et sur rendez-vous: 04 67 44 79 86

 

joel picard

Les œuvres de Pierre-Luc Poujol parrainent un nouveau magazine

A l’occasion de la parution du premier numéro du magazine Osmium, Pierre-Luc Poujol a accueilli la soirée de lancement dans sa maison-atelier aux portes de Montpellier. Ce nouveau trimestriel national axé sur l’univers du luxe, consacre pas moins de cinq pages à cet artiste peintre qui s’inscrit dans la ligne de l’action painting.

En collaboration avec la galerie parisienne Acabas, Pierre-Luc Poujol a convié plus de 200 amateurs d’art contemporain de Paris, Toulouse, Monaco… à venir découvrir une sélection de ses principales œuvres lors d’un vernissage privé.
Une trentaine de toiles du plus petit format (40X40) au plus grand (300X150), représentatives de son travail depuis 2009, a été exposée dans un espace de 500 m². Quelques privilégiés ont également pu pénétrer dans l’atelier qui témoigne, à lui seul, de la technique de dripping utilisée par Pierre-Luc Poujol pour réaliser ses œuvres. Mais sur la technique à proprement parler, l’artiste reste discret, préférant que l’amateur s’approprie le tableau en laissant libre cours à son imagination. Les interprétations sont multiples tant cette peinture abstraite confine à l’art figuratif.
Toutes les œuvres de Pierre-Luc Poujol sont à découvrir dans le premier numéro d’Osmium à paraître le 5 juin, à la galerie Acabas à Paris, dans son atelier sur rendez vous ou sur son site Internet A l’occasion de la parution du premier numéro du magazine Osmium, Pierre-Luc Poujol a accueilli la soirée de lancement dans sa maison-atelier aux portes de Montpellier.
Ce nouveau trimestriel national axé sur l’univers du luxe, consacre pas moins de cinq pages à cet artiste peintre qui s’inscrit dans la ligne de l’action painting.

pierre luc pujol

 Photo : Julien Domec

Smash 117, et la nouvelle collection de l'artiste graffeur à Montpellier (Gallery Montana)

 

smash 117

Montana Gallery Montpellier présente une exposition inédite et exceptionnelle de l’artiste graffeur Smash137 : « Beautiful Struggle part. 2 ». A voir du 9 juin au 15 août. Vernissage le vendredi 8 juin à 20hjeures en présence de l'artiste.


Après le succès retentissant de son exposition parisienne à la galerie Celal en novembre 2011, le Suisse-Allemand Smash137 choisit de s’associer en 2012 à deux galeries d’art, Speerstra Gallery et Montana Gallery Montpellier, pour présenter sa nouvelle collection : « Beautiful Struggle ».
Une collection qui se décline en deux temps : une première série d’oeuvres exposée au mois de mai à la Galerie Speerstra (Suisse) et la seconde série (Beautiful Struggle part.2) dans notre galerie au mois de juin, juillet et août 2012.
Un travail puissant entre calligraphie et abstraction, des lignes pures, des fonds monochromes, une nouvelle palette de couleurs… Smash137 a décidé de nous en mettre plein la vue avec sa nouvelle collection « Beautiful Struggle ».

 Smash137 vit et travaille à Bâle (Suisse), où il débute le graffiti en 1990 à l’âge de 11 ans avant de se lancer dans des études en design graphique à Zürich. Adepte d’une calligraphie libérée, il travaille la lettre jusqu'à l’abstraction. Peignant avec style et dextérité sa signature à travers le monde, il sera vite considéré comme l’un des chefs de file du mouvement graffiti. Le musée des Beaux-arts de Bâle, sa ville natale, reconnaît son talent et l’invite à exposer dès 1997. Son travail se développe alors pour évoluer de la rue à l’atelier, du mur à la toile. Les années 2000 lui ouvrent les portes des galeries et des musées en Australie, au Mexique, aux Etats-Unis, en Allemagne et en France. Smash137 définit son processus de création comme un orage, une explosion impulsive de couleurs autour d’une pièce centrale, harmonieuse et calme, similaire à l’oeil du typhon. Sa marque de fabrique est de maintenir l’équilibre entre ces explosions de couleurs et ces lignes vives. Sa motivation est de trouver l’harmonie parfaite entre calligraphie et abstraction.

 

Pratique :
- Montana Gallery 11 rue d’Alger, Montpellier
- Tel. 04 67 59 56 84
-  Horaires de la galerie : Le lundi : 14h - 19h Du mardi au samedi : 10h30 - 13h30 / 14h30 - 19h
- montanashop@gmail.com 
- www.montana-gallery-montpellier.com
-  facebook.com/montanagallerymontpellier

smash 117

Mika Rottenberg au Frac à Montpellier: vernissage d'une expo qui décoiffe

rika Rottenberg

Une télé d'un autre âge tout au fond d'une boîte ouverte avec en dessous un ventilateur ! une productrice de cerises en boîtes réalisées à base d’immenses ongles rouges. Les images défilent : un brin surréaliste d'une ouvrière un peu forte défilent sur le peiti écran.
Sur un autre écran, plat celui-là,  de drôles de personnages, au long nez, crachent des rafales de lapins et escalopes ! Dans une pièce "cartonnée", une "chauffeur" de camion produit,  tout en conduisant, la sueur nécessaire à la fabrication de mouchoirs en papier parfumés par le jus de citron qu’elle boit. Tout près, des visiteurs glissent un oeil dans de petits trous percés dans le grand mur blanc....
C'était hier soir pour le vernissage de l'exposition décoiffante de Mika Rottenberg au Frac de Montpellier. Avec beaucoup de monde. Il ne manquait que Mika Rottenberg. Promis, elle viendra faire un petit tour... dans son expo qui décoiffe. 

rika rottenberg

05/06/2012

Claudine Ley et ses mondes invisibles au château abbaye de Cassan (Hérault)

claudine ley,chateau abbaye de cassan


Le Château Abbaye de Cassan présente jusqu'au 29 juin les toiles de Claudine Ley. Un  voyage symbolique !
Artiste peintre autodidacte, Claudine Ley se veut indépendante de toute école, de tout académisme. Ses toiles parlent d'elles-mêmes, s'adressent à l'inconscient personnel et collectif. Ses œuvres mettent en image les mondes invisibles de l'être intime.

Pratique : 

- Château-Abbaye de Cassan - Route de Gabian - 34320 Roujan
- Tél. : 04 67 245 245 

 
 claudine ley
 
 

02/06/2012

Nathalie Junod Ponsard, "un océan d'air" au Vigan (Château d'Assas)

nathalie junod ponsard,le vigan


Le Conseil général propose du 2 juillet au 16 septembre au Vigan (Gard), au château d’Assas, une exposition d'art contemporain « Un Océan d’Air » de Nathalie Junod Ponsard. Pour cette exposition, Nathalie Junod Ponsard utilise la lumière, préoccupation majeure de son art, dans trois salles du château d’Assas.

Nathalie Junod Ponsard : une artiste visuelle !  Elle entraîne le visiteur dans un état hypnotique. La matière lumière est mise "en acte et en situation". Cette artiste a pris le parti d’inverser le rapport usuel de l’objet à l’éclairage. La lumière n’est plus un instrument mais un sujet à part entière.
Diplômée de l'école nationale supérieure des arts décoratifs de Paris et de l'école supérieure des beaux-arts de Nantes, Nathalie Junod Ponsard est une artiste de renommée internationale.
Elle a réalisé dernièrement trois œuvres permanentes : "Crépuscule persistant" dans le cadre d’une commande publique pour le Ministère de la Culture sur la place Malraux à Paris et "Horizon flottant" dans le cadre d’un concours international dans le musée MACRO à Rome et, pour le Mobilier National à Paris une œuvre pérenne sur la façade de la Manufacture des Gobelins.
Les installations de Nathalie Junod Ponsard sont des expérimentations perceptives, phénoménologiques ou physiologiques de la lumière et de ses longueurs d’onde. Elles sont encadrées par une procédure plastique appartenant à l'art d'aujourd'hui. Sa démarche s'inscrit dans la suite de Laslo Moholy-Nagy et des artistes de Light and Space.
Ses recherches sont parallèles à celles d’Olafur Eliasson ou d’Ann-Veronica Janssens.

Pratique :
- Entrée libre
- Exposition ouverte au public du lundi au samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h du 2 juillet au 16 septembre, sauf jours fériés.
- Le château d’Assas est associé aux Journées du Patrimoine du 15 et 16 septembre: il y aura donc en plus une ouverture exceptionnelle le dimanche 16 septembre.
- Château d’Assas, Le Vigan, 11 rue des Barris/, Le Vigan.
- Tel. 04 99 64 26 62

nathalie junod ponsard

 

Anita Fleerackers et Claudia Mateo Matti, passion et sensibilité à Aigues-Mortes (Galerie Z)

La galerie Z à Aigues-Mortes présente  les sculptures d'Anita FleerackerAnita Fleerackers et les peintures de Claudia Mateo Matti. A voir jusqu'au 20 juilllet.

Qu’elle travaille la céramique, le marbre ou le bronze, Anita Fleerackers donne à la matière cette énergie dont elle déborde : taureaux ou chevaux plein de vitalité, danseurs pleins d’allant et quand la couleur est là, elle claque et vibre à travers des rouges vifs et profonds, des jaunes, des oranges ou des verts intenses.
claudia mateo matti
Claudia Mateo Matti
déroule sur ses toiles : chevaux ou taureaux de Camargue, troupeaux d’éléphants, silhouettes ou visages émouvants.  
Dans une technique mélant différents outils, les traces de matières, griffures, aspérités, permettent de créer des volumes, des brillances, des mouvances. L'élégance du dessin et la pureté du trait de ces personnages comme pétris de sable et de vent évoquent avec pudeur une symphonie des sens.
Cette artiste explique la galeie Z sur son site :"travaille la couleur et la matière avec une grâce reconnaissable entre toutes." 

Pratique:
- Galerie Z, 4 place Saint-Louis, Aigues-Mortes.

- Tel.  04 66 53 61 98

01/06/2012

Franck Guarinos et "son oeuvre graphique troublante" à Avignon (Centre d'expression artistique La Salamandre)

 Franck Guarinos expose jusqu'au 30 juin au centre d'expression artistique La Salamandre (4b Place Jérusalem) à Avignon. .
S’émerveillant de tout, cultivant son besoin de savoir, Franck Guarinos est entré en contact avec multiplicité de centres nerveux, de points névralgiques, de moelles épinières, qu’il a photographiés, remodelés, pour l’adapté à son regard, et transformer ces lieux de vie en mondes possibles.
De ses représentations mentales, kaléidoscopes de la société, se dévoile toute une dimension cachée ou se dégagent sensations et mystères divins. C’est ainsi qu’il a trouvé les lieux, rencontré la ville, la nature et les gens. Qu'il a découvert l’origine du voyage de l’esprit, de la connaissance.
 La magie de Franck Guarinos est de nous rendre voyeurs ou voyageurs de l’insolite de cette genèse créatrice où l’on se prend à se faire surprendre. Une imagination impressionnante. Une oeuvre graphique troublante, à découvrir sans modération.
fanck Guarinos

franck guarinos, Avignon

Frédéric eFFe, un artiste numérique à Montpellier (Galerie Metropolitan)

frédéric effe

 

Metropolitan Art et Design expose à Montpellier l'artiste numérique Frédéric eFFe du 30 mai au 4 juillet.  L'artiste sera présent le samedi 2 juin à partir de 17h pour  faire découvrir son univers unique.

Frédéric eFFe est né le 18 juillet 1963, à Paris. Il fait une partie de sa scolarité en France et à l’étranger (États-Unis en 71/73 et Brésil en 75/77). Il sera très marqué, dans son enfance et son adolescence, par le gigantisme et la richesse exubérante de ces deux pays.
 Ayant troqué définitivement, il y a cinq ans, ses toiles et ses pinceaux contre un ordinateur, Frédéric eFFe réalise aujourd’hui des grands formats qui reflètent les nombreuses passions et inspirations qui l’ont guidé depuis son plus jeune âge : le pop-art américain, les comics, l’art surréaliste (sous toutes ses formes), le street-art ainsi que la musique contemporaine (novatrice et iconoclaste de préférence) dans laquelle il puise quotidiennement son inspiration. Il mêle et enchevêtre des traits et des courbes faits à main levée à des formes géométriques réalisées grâce à la précision de sa machine. Ses œuvres, non figuratives, proches de l’abstraction lyrique, présentent un univers de formes et de symboles qui se superposent dans un palette infinie de couleurs lumineuses.

Pratique :
- Metropolitan Art et Design , 30 rue Foch, Montpellier
- Tel. 04 67 67 18 70 
- Ouvert du lundi de 14h à 18h45 et du mardi au samedi de 10h à 18h45

frederic effe,metropolitan,montpellier


 

Galerie toiles de mer : un cadeau tombé du ciel

Atsuko Ishii, galerie toiles de merAlors que le premier cycle Supports-Surprises vient de démarrer avec l’exposition de peintures sous verre de Cécile Perra, une nouvelle artiste fait une entrée discrète dans la galerie.
Depuis plusieurs mois, Sabine Jean Georges  courait après Atsuko Ishii qui partage son temps entre Paris et le Japon. Elle a fini par la trouver.
Ainsi à  la fin de l’année, la galerie Toile de mer consacrera une exposition à Atsuko Ishii. Mais en attendant, elle a bien voulu confier à la galerie une centaine de délicates petites gravures à prix très tendres.
A la veille de la fête des mères, c’est vraiment comme un cadeau qui tombe du ciel
Pratique :
- Sabine Jeangeorges Galerie Toiles de Mer, rue du Four (face à la mairie), Peyriac-de-Mer (Aude)
- Ouvert : mercredi, jeudi, vendredi 16-19 h, samedi, dimanche 10h30-12h30 et 16-19 h
-Tel. 06 09 84 65 41
- www.galerietoilesdemersabinejeangeorges.com
- www.facebook.com/GalerieToilesDeMer

31/05/2012

Dominque Fraiklin photographie "L'invisible" à Nîmes (Galerie du Lac Gelé)

  

dominique fraikin,nîmes

La galerie Le lac gelé à Nîmes Présente "Libres voilées", une exposition photos de Dominique Fraikin. A voir du   1er  au 30 juin. Vernissage le vendredi 1er juin à partir de 18h30.
 Dominique Fraikin est né à Liège où il vit et travaille. Depuis toujours la photographie est son moyen d’expression. Dans cette série, sa démarche d’artiste est de chercher « à photographier l’invisible ». Libres voilées est le premier volet d’un travail sur la femme dans la société.

Pratique : 
- . Le Lac Gelé 3, Grand rue, Nîmes
- Tel. 04 66 36 76 49
- Ouvert du mercredi au samedi de 15h à 19h
- Entrée libre

dominique fraikin,nîmes

 

Bruno Mercet, une performance à Montpellier ce vendredi ( Galerie Living room)

bruno mercetBruno Mercet, s'expose dans une "Performance" vendredi 1er juin à 19h.
"Comme point de départ à cet évènement à caractère performatif, j'ai choisi de re-définir, dit-il,  l'espace au plus près, de m'y coller, d'y adhérer sensuellement, histoire tout bonnement d'en faire le tour. Une seule lettre, prise au vol, dans le vide, a suffi pour faire basculer le living room en living vroom. Et vlan, voilà l'onomatopée, qu'elle est belle ! Le ton est donné, maintenant faut qu'ça roule… !"

Pratique :
-  Living room, espace de création contemporaine, 5 rue Fouques, Montpellier
- Tel.  04.34.40.62.00 / 06.62.52.61.59
- Les temps de visibilité évoluent en fonction de la nature des projets accueillis. En dehors des dates annoncées, le lieu est ouvert sur rendez-vous.
- Accès : Bus 6 et 7arrêt Berthelot ;  Tram2, arrêt Rondelet

30/05/2012

Jean-Pierre Gilly entre ancien et nouveau monde à Nîmes (Galerie Corps et âme)

jean pierre gilly



La galerie Corps et âme à Nîmes présente les oeuvres minimalistes de Jean-Pierre Gilly. Vernissage ce vendredi 1er juin à 19h.


La peinture de Jean-Pierre Gilly exprime d'une part, les structures de toutes natures qui orientent ou déterminent nos comportements, à travers notamment des surfaces closes, souvent d'allure géométrique, et d'autre part, l'action et la liberté humaines qui tendent à subvertir - voire à transformer - ces structures par le biais de matières colorées qui en brouillent et en transgressent parfois les frontières.
Ce sont d'un côté, la traduction plastique de ces frontières [strictes ou floues, fermées ou ouvertes] et d'un autre côté, le rythme même des structures colorées [obscures ou claires, vibrantes ou froides] qui caractérisent principalement sa recherche. Le principe qui sous-tend cette dernière est celui de la dualité, de la tension voire de la contradiction.
Il vise à introduire de la dynamique dans ses œuvres et se traduit plastiquement par les rapports multiformes de proximité/éloignement entre bandes verticales et/ou par des mouvements de matière à l'intérieur même de celles-ci. Depuis 2009, l'expression picturale de ce principe passe par des surfaces - le plus souvent rectangulaires mais intégrant des éléments incurvés - qui viennent contrarier l'ordonnancement des structures verticales.
" Au fond, ce que ma peinture cherche peut-être à montrer ce sont les relations entre deux mondes [l'ancien et le nouveau , le conscient et l'inconscient,...] qui peuvent soit interagir sous la forme de l'ouverture ou, au contraire, du délitement de l'un par l'autre, soit rester juxtaposés, fermés l'un à l'autre. L'essentiel, bien sûr, est que cette conception s'accompagne d'une expression plastique, d'un travail de la matière qui donne à mes oeuvres une vie propre entrant en résonance avec le spectateur et son rapport au monde." explique cet artiste toulousain.

jean pierre gilly

 

 

Michel Poirisse et ses peintures sur le "temps s'arrête" à Montpellier (Arpac)

 

 

michel poirisse


Michel Poirisse présente " Que le temps s'arrête". Exposition de Peintures à voir , à Castelnau-le-Lez jusqu'au 23 juin. Vernissage le vendredi 1er juin à partir de 19 heures. Ouvert de de 15h à 19h. Fermé le lundi. Association Régionale pour la Promotion de l'Art Contemporain Allée Marie Banégas - 511, route de la Pompignane, Castelnau le Lez. (Tel. 04 67 79 41 11)

Pour Michel Poirisse ses peintures sont comme un parcours, un cheminement, changeant souvent de route, où le regard se noie dans les détails déraisonnables, laissant affleurer un sentiment d’intimité avec le tableau, avec l’acte même de peindre. S’interrogeant sur notre confusion, notre perception de la représentation, sur notre relation à la peinture. Pas de filiation à un mouvement artistique, pas de volonté d’adhérer à une mode, mais une mise en scène picturale de nos questionnements individuels. Une aventure intuitive dont l’issue demeure au fond plutôt secondaire. 


michel Poirisse

 

28/05/2012

Olivier Salfati fait éclater la couleur à Montpellier (L'Insensé)

olivier salfati, l'insené, montpellier

 

Olivier Salfati expose ses dernières créations à l'Insensé, Boulevard Bonne Nouvelle (tout à côté du musée Fabre) à Montpellier.

Né en 1968 à Paris, Olivier Salfati vit et travaille depuis 25 ans dans le Sud près de Montpellier. Dans les années 80, il se frotte aux techniques exigeantes de la rigoureuse école d’Aubusson. Il en sort avec un diplôme de lissier, un savoir faire complet dans le domaine des arts plastiques et ... fait une pause pendant 20 ans.
Pendant cette période il travaille avec un paysagiste puis ensuite ce seront les arts du spectacle. En 2009 il décide de peindre un an durant, s’enferme dans son atelier et produit des centaines de toiles. C’est enfin le retour à son activité de peintre ! Chaque jour devient le theatre d’un combat entre la couleur, la matière et l’artiste qui cherche sa place dans l’espace de la toile. S’il laisse échapper à son contrôle la divagation du brou de noix ou autre coulure improbable, il revient toujours à un geste précis, revient sur l’ouvrage, souligne, dirige et reprend le contrôle.
La couleur Rouge l’accompagne depuis cette année là, un rouge vibrant, éclatant qui éclabousse et semble crier une révolte, un besoin de se sentir vivant ; une récurrence qui aujourd’hui se dissipe au profit de nouvelles couleurs. Son travail s’inscrit dans le courant artistique de l’abstraction, à mi-chemin entre l’abstraction lyrique et l’abstraction gestuelle.
Ses oeuvres se situent dans le monde de l’informel ou la couleur éclate, la matière est maîtrisée et tout ce qui importe à l’artiste est d’avoir sa propre individualité. Il ne revendique et ne cherche en fait aucune famille. Une fois la peinture sèche, la toile appartient au regard des autres et à celui ou celle qui vivra avec elle. Pour Olivier Salfati, peindre est avant tout un plaisir, une découverte permanente qu’il souhaite partager. Aucun discours, chacun percevant le message en lien avec son imaginaire.

olvier salfati

 

 

26/05/2012

Roger Vilder, artiste numérique et cinéticien, à Montpellier (Kawenga)

Kawenga (1) présente l'artiste contemporain Franco-canadien, Roger Vilder. A voir jusqu'au 29 juin.  Exposition du vendredi 18 mai au vendredi 29 juin, du mercredi au vendredi, de 14h à 19h.

Né à Beyrouth en 1938, Roger Vilder est un artiste contemporain Franco-Canadien ; sculpteur, graveur et cinéticien. Il pratique l’art cinétique depuis 1966 et est considéré comme l’un des premiers artistes à utiliser les techniques numériques (1970). Il a enseigné les arts plastiques durant 30 ans à Montréal et partage sa vie actuelle entre Nîmes, Paris et Montréal."Les « Algorithmes » réalisés en 2010-2011 sont une évolution naturelle des dessins par ordinateur exécutés en 1972-73, grâce à l’existence des micro-ordinateurs et des logiciels d’animation. Ces dessins, eux-même une prolongation de mes recherches cinétique, partent de l’utilisation d’une forme simple, le carré.... Dans les « Algorithmes » en couleur, ces dernières sont appliquées pour en étudier leur interaction, c’est à dire la relation, l’impact des couleurs dominantes et récessives et l’influence qu’elles peuvent avoir les unes sur les autres. D’une certaine manière, ces travaux symbolisent les concepts de l’Art Concret", explique Roger Vilder.

(1) 21 bd Louis Blanc, Montpellier

roger vilder

roger vilder


 

 

 

 

 

 

 

Kawenga - territoires numériques 21 Boulevard Louis Blanc 34000 MONTPELLIER

Frédéric Hébraud et son univers poétique à Montpellier (Galerie Ventuno)

 galerie ventuno montpellier, frédéric Hébraud


La toute jeune galerie d'art contemporain  Ventuno a réussi, en une petite année, à imposer sa griffe dans le paysage montpélliérain. Témoin cette exposition collective 
la galerie Ventuno avec :
 Frédéric Hebraud, Michèle Marquette, Sylvette Dauchet, Joel Gorlier, Marc Deluz, Hélène Pons, Bruno Bossut, Bernard Goutiers, Christiane Biard, Amaury Prot. Coup de projecteur sur les toiles de Frédéric Hébraud.

Les toiles de Frédéric Hébraud nous entraîne dans un univers poétique. Un paysage intime qui oscille entre évocation et abstraction, fragile équilibre soutenu par une composition rigoureuse. "Je vis la peinture comme un voyage idéal dans un pays qui ne l'est pas, dans une contrée inconnue, à inventer", explique cet artiste montpelilérain avant d'ajouter : "Je suis un explorateur de mon propre univers, heureux de découvrir, surpris, décus aussi car ce pays est aux frontières mouvantes et aux lois contestées. Dans cet  univers des ombres s'envolent sur des fonds couleur terrre. Un univers où le visiteur se sent la fois  libre et en éveil.
Pratique :
- Heures d'ouverture : du mardi au jeudi de 17h30 à 20h , vendredi de 14h à 20h, le samedi de 10H30 à 18H30 ou sur rendez-vous.

 galerie ventuno montpellier, frédéric Hébraud

 galerie ventuno montpellier, frédéric Hébraud

 galerie ventuno montpellier, frédéric Hébraud

25/05/2012

Benjamin Torcal : le temps qui passe entre modernité et classicisme à Montpellier (Galerie de l'Ecusson)

 montpellier,galerie ecusson,benjamin torcal

Benjamin Torcal présente  "Tempus Fugit", une exposition à voir jusqu'au 23 juin à la galerie de l'Ecusson à Montpellier

Peintre espagnol, Benjamin Torcal a, durant ces dix dernières années, participé à  une quarantaine d'expositions. Ses toiles colorées, lumineuses, abstraites oscillent entre modernité et classicisme et dégagent de douces émotions. "Je saisis le temps qui passe" explique Benjamin Torcal.
Une expo à ne pas rater... tellement ces moments figés par l'artiste sur les toiles dégagent du bonheur.

Pratique : 
- 11 rue de l'Ancien Courrier, Montpellier
- Tel.04 67 52 80 14
- Galerie ouverte du mardi au jeudi de 15h à 19h et du vendredi au samedi de 11h à 19h.
 

 

benjamin torcal

benjamin torcal

montpellier,galerie ecusson,benjamin torcal