Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/05/2012

Benjamin Torcal : le vernissage de l'exposition de ce peintre catalan à la galerie de l'Ecusson

benjamin torcal

Ambiance toujours aussi conviviale à la galerie de l'Ecusson ! Buffet super sympa... et souriant, accueil chaleureux et au centre un peintre catalan, venu de Barcelone, pour le vernissage de son exposition : "Tempus fugit".  Benjamin Torcal a choisi pour présenter ses dernières créations. A voir jusqu'au 23 juin.

 

23/05/2012

Salon d'artistes sur le thème de l'érotisme à Montpellier

eric blanc"Imaginiste événement" organise pour début Juin 2012 une exposition sur le thème de l'érotisme. Thème :  "L'érotisme est partout, surtout".
Le lieu est un très bel hôtel particulier du 17ème siècle dans 180 m2 avec 7 pièces disponibles pour exposer toiles, photographies, sculptures, situé rue de l'argenterie au centre de Montpellier.
Expo et vernissage sont collectifs donc ouvert à l'inter-échange !
 Pour plus de renseignement "Imaginiste événement" tél: 06.98.20.22.20
Photo Eric Blanc

22/05/2012

David Rycroft et ses panoramas "zen" à Montpellier (Bar à Vins l'Atelier)

 

david ryfcroft

 

Première exposition à Montpellier de David Rycroft qui, ces dernières années, a concentré ses activités sur Londres et Paris. Vernissage, ce soir, mardi 22 mai à 19h au bar à vins "L’Atelier", 4 rue Rebuffy. 

 

Sélectionné par la National Portrait Gallery de Londres à l’âge de 19 ans pour le concours national annuel de portrait, David Rycroft a continué à peindre, exposer et enseigner tout en menant à bien une maîtrise d’histoire de l’art. Il s’est consacré ensuite principalement à l’enseignement des arts plastiques et a relancé sa carrière de peintre en 2004. 
Il expose désormais en France et en Angleterre deux séries: une oeuvre figurative qui se décline en panoramas classiques urbains ou ruraux – inspirés de Poussin, Turner et Cézanne - et une oeuvre abstraite issue d'un technique innovante et dans l’esprit de Friedrich, Rothko et de la calligraphie Zen.

David Rycroft veut faire passer à travers sa peinture l’idée de la nécessité de vivre en harmonie avec son environnement. "Chacun peut apprécier et jouir de toute la diversité de la nature. C’est une source de joie. Au bout du compte, on partage plein de choses. Au lieu de chercher les différences, on pourrait chercher ce qui nous rassemble."
 Cet artiste a donn, récemment, à l’Unesco, une  conférence sur la technique qu’il utilise mais aussi sur la philosophie qui sous-tend son œuvre. "Il s’agit, dit-il, d’une technique innovante qui me permet, pour le fond, de jouer avec la transparence, les subtilités du dégradé. Je fais un mélange très liquide d’huile et de peinture et je glisse le papier dessus, en accompagnant le mouvement... Cela lui donne une sorte de fraîcheur et de luminosité.."

David Rycroft, l'atelier, montpellier

David Rycroft, l'atelier, montpellier

 

 

 

David Rycroft, l'atelier, montpellier

David Rycroft, l'atelier, montpellier

16/05/2012

Vincent Dezeuze présente "Racine d'Aleph" à Castelnau-le-Lez (Maison de la gravure méditerranée)

 

vincent dezeuze

La Maison de la Gravure Méditerranée à Castelnau le Lez présente l'exposition de Vincent Dezeuze : "Racine d'Aleph". A voir  du 18 mai au 30 juin 2012 Vernissage ce mercredi 16 mai à partir de 19h.
Vincent Dezeuze construit depuis 1990 une oeuvre gravée variée. Son univers symbolique explore le langage dans ses multiples formes : une recherche sur nos racines humaines. Après avoir pratiqué les différentes techniques de l'estampe sous la direction de Patrice Vermeille à l'école des Beaux-Arts de Montpellier, il expérimente la collagraphie et de nouvelles techniques, dans une volonté d'évolution traditionnelle de l'estampe.
Il prend, en 2001, la succession de Walter Barrientos en tant qu'enseignant dans la future Maison de la Gravure Méditerranée dont il est un des co-fondateurs et qu'il anime jusqu'en 2011. Pour beaucoup d'artistes, l'estampe est encore un moyen de produire des multiples. Pour certain c'est un véritable médium d'expression.

"Après avoir pratiqué quelque temps la peinture, explique-t-il, je me suis exclusivement tourné vers la gravure. Le travail du graveur n'a rien à voir avec celui du peintre, surtout en estampe contemporaine où la diversité des matériaux utilisables élargit à l'infini le champ des images réalisables. Le graveur est lié à la matière, il joue avec les matériaux, il les façonne dans le dessein de laisser leur empreinte sur le papier ou sur tout autre support. Le fil conducteur de mon travail se situe au niveau du langage, le langage au sens large, le signe qui permet de communiquer. L'estampe est à l'évidence le médium approprié pour montrer le signe, elle a toujours été le support de la mémoire et de l'écrit, donc de l'échange. Le langage est une de nos racines, il est formateur d'une construction mentale. Ici je présente des variations graphiques autour de l'alphabet et des représentations de rhizomes. La lettre ou l'idéogramme sont issus d'une représentation du réel, un schéma qui a été rendu abstrait par l'usage et la simplification due à sa grande reproduction. Les rhizomes imprimés sont comme des signes, les éléments d'un autre alphabet, celui qui nous rattache à l'essentiel : la terre, nos racines. Ne sommes-nous pas issus d'un morceau de glaise ? »

Pratiique :
- Maison de la gravure méditerranée 105 chemin des Mendrous, Castelnau le Lez

- Site http://maisondelagravure.eu

- Blog :  http://maisondelagravuremediterranee.blogs.midilibre.com/

vincent dezeuze

 

 

15/05/2012

Li Wei à Sète (Galerie Dock Sud)

 

li wei

Exposition du photographe chinois, du 15 mai au 6 juin  à la galerie Dock-Sud à Sète. Vernissage ce vendredi 15 mai 18h30
"Wei’s body of art" : les travaux de l'artiste LI Wei mélangent d'une manière incomparable, l'art performance et la photographie. Il utilise son propre corps pour produire des œuvres à la fois troublantes et provocatrices et même comiques.
Li Wei ne présente pas l'imagerie traditionnelle, il s'attarde davantage sur le contexte social : mondialisation de la Chine, de l'environnement en constante évolution urbaine, préoccupations plus personnelles comme l'amour, la famille, le bonheur et la déception.
Tel un corps météorite, chassé par des missiles, survolant les immeubles, les photographies de Li Wei sont des arrêts sur images des performances de l’artiste.
Le cœur du travail de Li Wei : défier la gravité, défier toutes sortes de gravités. Envolez-vous !

Pratique :
-  Galerie Dock Sud, 2 quai Aspirant Herber, Sète
- Tel. 04.67.74.00.77
- contact@dock-sud.com
- www.dock-sud.com

Li Wei, dock sud, sète

Li Wei, dock sud, sète

 

14/05/2012

Lili Oto et sa ville-état immatérielle à Béziers (Galerie Art Actuel)

 

lili oto,galerie art actuel,béziers

lili oto,galerie art actuel,béziers

La galerie Art Actuel présente à Béziers une exposition des arts numériques de Lili Oto intitulée "Kapuki : la ville-état immatérielle". A voir jusqu'au 1er juin.

Lii Oto est artiste plasticien dans l’art contemporain fondateur du mouvement artistique de la Nouvelle Relativité, de la mouvance artistique artjacking en 1993, fondateur de la biennale dissidente de Lyon BAC OUT en 1993 qui fut un énorme succès avec ces jardins éphémères.
Formé aux Beaux Arts, Macon, Nîmes, Toulon puis en histoire de l’art à Lyon 2. Il explore les champs de l’art politique, artiste politiquement engagé. Il est aussi chef décorateur ou ensemblier pour le cinéma ou la Tv, scénariste de longs métrages, poète, il a fait des décors de bars ou de restaurants baroques à Lyon dans les années 90 comme le restaurant les femmes au borde de la crise de nerfs avec l’autorisation d’Almodovar.
Il a vécu à Lyon, Paris, Montreuil sous bois (93), Bordeaux où il avait un espace d’art contemporain Artoong Studio, Quillan, et depuis un an à Narbonne. Lili-oto cherche un local pour remonter un espace d’art contemporain pour les arts et cultures numériques à Narbonne mais les élus dans l’Aude et à Narbonne ne comprennent pas les enjeux du web, des arts et des cultures numériques.
Lili-oto est un artiste connu sur le web, l’un des plus lus en France dans l’art contemporain, il est connu pour ses controverses sur internet comme celles les expositions d’art contemporain au château de Versailles : Voir le medialab de Sciences-Po Paris controversies : http://medialab.sciences-po.fr/controversies/2010/Versailles/index.php/artistes/lili-oto/ Ou pour ses controverses contre la biennale internationale de Lyon : lien d’une interview de lili-oto et de la biennale officielle de Lyon, article de presse Lyon Mag2 : http://img4.imageshack.us/img4/263/lyonmag2.jpg/.
Lili-oto est étudié dans les écoles élémentaires, secondaires et jusqu’au banc des facultés où certains étudiants le suivent ces démarches sur le web, fac de com, IUT de com, Sciences-Po Paris. Il fait des recherches sur le concept de l'espace-temps qu'il a redéfini comme un espace-source et donc une nouvelle relativité. Lili-oto réalise de grandes installations artistiques, des formes de biotope mêlant l'art végétal, ses cônes de lumière en polycarbonate, l'art numérique et l'art vidéo.
Dans cette expo, il a crée Katuki une ville florale immatérielle. Une exposition qui explore certains modes de représentations : virtuels, immatériels et chimériques. Sont ainsi présentées une série d'images numériques sur des architectures virtuelles sur fond de maisons florales et végétales. Entre chimères et numériques!

Pratique :
- Galerie Art Actuel, 2 rue Relin (Argenterie) (Derrière la vieille poste),Béziers
- Tél : 04 67 31 61 54

lili oto,galerie art actuel,béziers

lili oto,galerie art actuel,béziers

11/05/2012

Julien Descossy avec une belle série expérimentale à Nîmes (Galerie du Chapitre)

 

julien descossy, galerie du chapitre, nîmes

julien descossy, galerie du chapitre, nîmes

 

La galerie du Chapitre à Nîmes présente "Peintures et ciments", une exposition de Julien Descossy. A voir jusqu'au 2 juin.
Dès son enfance Julien Descossy a été fortement influencé par l’iconographie religieuse, la peinture de son grand père Camille Descossy et les dessins de Susanne Ballivet.
Puis, à l’école des Beaux-Arts il intègre l’enseignement d’artistes issus pour la plupart du mouvement support surface.
L’oeuvre de Julien Descossy est l’expression de son vécu existentiel, spirituel et de ses obsessions : les ports industriels d’Asie, le fétichisme, les pigeons urbains, les envolées de fleurs psychédéliques.
En 2005, il rejoint la galerie Odile Oms qui réalisera plusieurs expositions de l’artiste, en mars 2005, mars 2009 et mai 2011.En juin 2010, la Maison de Heidelberg présente son travail. Aujourd’hui, avec la complicité de l’artiste Luc Castanié, il réalise une série expérimentale de formats en ciment sur le thème des pigeons.

julien descossy, galerie du chapitre, nîmes

julien descossy, galerie du chapitre, nîmes

Patrica Leroux : un chant de couleurs à Pézenas (Galerie Arts23)

   

paricia leroux,arts23,pézenas

paricia leroux,arts23,pézenas

 

Patricia Leroux présente pour la première fois son travail à Pézenas, à la galerie arts23 (12 rue Triperie Vieille). Exposition du 11 mai au 8 juin. Vernissage en présence de l'artiste vendredi 11 mai, à partir de 18h30 avec une dégustation des vins du Domaine Veuve Michel Octon. 

Féminité, harmonie et sensualité sont réunies dans le travail de peinture de Patricia Leroux qui est à la fois un chant d’harmonie, de couleurs, d’atmosphères Il s’en dégage une beauté précieuse et une sensualité généreuse : Patricia fixe ce qu’elle voit, ce qu’elle sent, l’âme des choses.
Après une période caribéenne d’où sont nées des toiles aux couleurs chaudes que révèle une féminité exotique, l’artiste à posé ses pinceaux en Polynésie en 1999, pour une étape Marquisienne, puis aux îles de la société.
Si la femme demeure l’élément d’inspiration presque essentiel de sa peinture, Patricia la peint à chaque fois avec des couleurs sublimées tout en osant des matières nouvelles : pastels gras, papiers collés. "Chaque toile est le fruit d’une expérience de vie. Mon travail ne suit aucune idéologie, je travaille sur l’émotionnel tout en usant de l’alchimie des matériaux", explique Patricia Leroux.

patricia Leroux

 

Phillippe Roussel, toujours amoureux des signes, à Lattes (Espace Metge Automobile)

Philippe Roussel expose à Bouleg'Arts chez Metge automobile, avenue de la mer à Lattes. Pour le vernissage, hier soir, les jolies voitures, flirtaient avec les belles toiles de l'artiste nîmois. Les signes, les chiffres et de lettres donnent vie aux toiles de Philippe Roussel. Exposition à voir jusqu'au 7 juin.

philippe Roussel

 

10/05/2012

Marie Vandewynchele, Cécile Carrière et Peter Wirth à Frontignan (Galerie Bresson)

Marie Vandewynchele,  Cécile Carrière, Peter Wirth, galerie bresson, frontignan

La galerie Bresson à Frontignan (30 boulevard Victor Hugo) présente une exposition de  Marie Vandewynchele,  Cécile Carrière et Peter Wirth. A voir jusqu'au 28 juillet. Vernissage ce vendredi 11 mai à 18h30.

Cécile Carrière : grâce au trait incisif de la plume, sa pratique du dessin s'ouvrira à la possibilité de faire des tâches – qui sont la base matérielle de son univers - le point de départ de tout un univers baroque. Progressivement, la plume devient également l'outil d'une ligne plus pure, le dessin en se précisant se réduit aux lignes primordiales de la figure. Ses premières œuvres sont exposées aux Etats Unis et au Canada, puis au musée de la Halle saint Pierre à Paris. Elle collabore actuellement avec la galerie Virgile-Legrand à Paris.
Marie Vandewynckele travaille sur des feuilles transparentes auxquelles elle ajoute des parcelles de terre, d'espace ou de lumière et tisse des écrins d'or donnant un spectaculaire effet. Le résultat se situe entre les enluminures, les miniatures persanes, les vitraux ou les calligraphies arabe.
Peter Wirth Vit et travaille en Allemagne. Ses gravures et peintures sont empreintes d’une gravité certaine. Galerie de portraits d’artistes français et voyages dans les méandres de l’architecture des ponts.

Marie Vandewynchele,  Cécile Carrière, Peter Wirth, galerie bresson, frontignan

Marie Vandewynchele,  Cécile Carrière, Peter Wirth, galerie bresson, frontignan

 



Christophe Arbieu et ses signes dans l'espace à Montpellier (Restaurant Le Volodia)

christophe arbieu,le volodia,montpellier

Le restaurant Le Volodia à Montpellier (20 rue Jean-Jacques Rousseau)  présente "Poncifs" une série de dessins et de toiles de CHristophe Arbiue, un talentueux prof de dessin montpelliérain. A découvrir!

Avec "Zéro gravity", sa précédente exposition une impression de légèreté se dégageait déjà de ses tableaux. Sur fond noir rayé de gris et de blanc des cosmonautes semblaient jouer à cache-cache. A moins que ce soit des embryons flottant dan le ventre maternelle. Une affaire d'imagination ! La peinture de Christophe Arbieu est faite de formes et de signes. A chacun de les décrypter. A sa manière.  
Au salon Art-nim, l'artiste Montpelliérain était revenu avec une série intitulée "SuperFiction". Une série de toiles non figuratives, dans les tons gris-argenté, peuplées de signes de lignes et de formes. Autant d'invitations à rentrer dans une autre dimension. Un univers de science-fiction. Un espace temps débordant de lumière.
Le re-voilà avec "Poncifs" au Volodia à Montpellier avec une série de dessins en noir et blanc. Des lignes et des signes dans 'l'espace posés dans un décor moderne, design, futuriste. Un décor (celui du restaurant) en totale  harmonie avec les toiles de Christophe Arbieu.

christophe arbieu,le volodia,montpellier

 

 

09/05/2012

Christophe Arbieu au Volodia : un vernissage comme dans un beau film en noir et blanc

christophe arbieux

Le Volodia : vous connaissez ? C'est un restaurant de la rue Jean-Jacques Rousseau à Montpellier. Des  murs noirs et des tables blanches  laquées. Dans ce décor design, moderne un brin futuriste futuriste,  Christophe Arbieu a posé ses derniers dessins et toiles. Des oeuvres en noir et blanc et de signes dans l'espace. Des oeuvres en parfaite harmonie avec la ligne du restaurant. Pour le vernissage, ce soir, c'était un peu comme dans un film en noir et blanc avec Christophe Arbieux, dans le rôle de "The Artiste".
Une exposition à voir jusqu'au 18 juin et sur laquelle nous reviendrons demain.

 

08/05/2012

Marie Couchinho et Eric Blanc, photos et sculptures, dans le parcours d'artistes de Montpellier

couchinoEric Blanc expose ses photos et Marie Couchinho ses sculptures dans son atelier 4 rue Bornier.
Dans le cadre du 11e Parcours d'Ateliers d'Artistes de Montpellier 12 et 13 mai 2012 de 11 h à 20 h et le 14 mai de 16h à 21h.
www.briscarts.com propose une sélection de 40 artistes en grande partie professionnels dans 30 lieux différents. Entrée libre.

Claret (Hérault) : tableaux de verre et verres de lumières

Jusqu'au 31 octobre, la Halle du Verre de Claret (Héraukt) accueille l’exposition "Tableaux de verre, verres de lumière !" consacrée à une technique méconnue et fascinante : le gemmail. 

Contraction de "gemme" et "émail", le gemmail est une technique révolutionnaire née en 1908 qui consiste dans l’assemblage de fragments de verres colorés pour créer une version lumineuse d’œuvres picturales de maîtres tels que Gauguin, Brayer, Toffoli, Soutine, Modigliani, Van Gogh.
Les pièces exposées sont inspirées d’œuvres de grands maîtres, de peintres et lauréats de concours de gemmail et des travaux d’école. Dans le cadre des expositions de prestige de la Halle du Verre, ces œuvres, issues de la collection privée de Jean-Paul Sala-Malherbe, se dévoilent à travers une scénographie d’ombres et de lumières


Pratique :

- Horaires Mai, juin, septembre, octobre : du mercredi au dimanche, et jours fériés de 14h à 18h Juillet et août : Tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
. Plein tarif : 6€ - Tarif groupe 5€ (à partir de 10 personnes) : 5€ personnes - Gratuit pour les - de 12 ans accompagnés
- Halle du Verre 50 avenue du Nouveau Monde Claret (Hérault)
- Tél : 04 67 59 06 39
- www.halleduverre.fr

claret hall du verre

 

Interprétation, avec la technique du gemmail, de Coco Chanel, tableau peint en 1966 et qui a contribué au succès international de l’artiste. (Ci-dessus)

 

Interprétation de la toile Vierge à l’enfant par les Gemmistes de France en collaboration avec Jean Crotti. (Ci-dessous)

claret hall du verre

 

Alëxone, Fode, Zest, Momies, Smole, Mist : l'île aux trésors à Montpellier (Gallery Montana

gallery montana

Pour le lancement de son site internet, la galerie Montana présente une sélection des œuvres du site. Un cocktail de couleurs détonant composé de 15 nouvelles toiles des artistes permanents de la galerie : Momies, Fodé, Smole, Mist, Zest, ainsi que sept œuvres originales de l’artiste Alëxone invité de Gallery Montana.

07/05/2012

Françoise-Nathalie Daudin et ses marines au Grau d'Agde (à l'Adagio)

françois nathalie daudin

Du 26 avril au 30 juin, exposition de peintures Françoise-Nathalie Daudin, « Marines », à L'Adagio, 3 quai Commandant Méric, Grau d'Agde (Hérault).
Sa peinture est abstraite, ancrée dans le contemporain. Couleurs, matières, empreintes, traces, s'imbriquent, s'interpénétrent, se mêlent pour transmettre sa sensibilité.

06/05/2012

Montpellier : "les cousines" à la galerie Iconoscope

 

IMG_1541.JPG

Hyppolithe Hengten et Jean-Luc Verna présentent une exposition intitulée "Les cousines" à la galerie Iconoscope. Etrange et dérangeant!  A voir jusqu'au 13 juillet. 

Hippolyte Hentgen, Jen Luc Verna « les cousines »… deux artistes? non trois, enfin presque quatre, Gaëlle Hippolyte et Lina Hentgen créant de leurs patronymes un personnage virtuel.
Le mélange des genres est un point commun qui réunit ces « cousines » par affinité. Le choix du dessin, comme médium premier, en est un autre.
Le recyclage de l’hybridation des images issues du « grand » art et des arts industriels, la fusion des styles graphiques donnent une atemporalité à leurs dessins.
Pratique :
- Iconoscope, 1 rue du général Maureilhan & 25 rue du faubourg du Courreau, Montpellier
- Tel. 04 67 63 03 84
 

iconoscope

Le verrier Thierry Gilhodez et la peintre Anany à Allègre-les-Fumades ( Maison de l'eau)

Thiérry Gilhodez, Anany, allegre les fumades

Thiérry Gilhodez, Anany, allegre les fumades

Exposition du verrier Thiérry Gilhodez et de la peintre Anany à la Maison de l'eau d'Allègre-les-Fumades. A voir jusqu'au 6 juin. du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h et le samedi de 14h à 18h.

Les toiles que l'artiste peintre Anany   propose de découvrir à la « Maison de  l'eau» marquent une bulle d'originalité dans le monde de l'Art contemporain. Elles sont semblables au printemps, douces et colorées, pleines de contrastes et de contradictions.
Elle représentent l'épicentre de mon parcours créatif. Partant de l'herbier géant qu'offre la nature Ardéchoise, ces fleurs séchées balayées par le vent qui y bordent les routes en toute saison, sont le point de départ de chaque tableau.
Cachée sous un voile, cette fleur ancestrale qui paraît si fragile va partager ma force dans les couleurs à la puissance maîtrisée par le jeu des techniques et des matières, et venir épouser un monde d'une modernité extrême. La palette offerte à ma création sur ces toiles grands format est ouverte aux couleurs pastels comme acidulées. Aucun tabou n'est accepté dans le monde onirique et lyrique qui prend relief et se compose sous mes doigts librement guidés par mon esprit. Le regard doit y vagabonder pour lire l'histoire inscrite par mon âme dans la profondeur des nuances, y découvrir la scénographie qui se dessine en trois dimensions.

Pour l'artiste verrier Thierry Gilhodez, l’art est une nourriture existentielle qui épanouit la femme et l’homme. Indispensable à la collectivité, il oriente la façon juste d’habiter notre planète dans le respect du vivant et de l’environnement.
Dans ses vitraux, stèles, tableaux de verre et peintures acryliques sur toiles, Thierry Gilhodez confronte rigueur et tumulte. Appareillés de métal, lestés de silice ou assemblés au bois poncé, ses totems et sculptures s’alignent en hérauts scrutateurs d’improbables édifices. Artiste verrier, correspondant régional de l’Institut National des Métiers d’Art pour le Languedoc-Roussillon, diplômé de l’Ecole Nationale des Métiers d’Art, Meilleur Ouvrier de France, Thierry Gilhodez vit et travaille à Cardet dans le Gard.
Il réalise des vitraux et des pièces uniques pour les entreprises, les collectivités, les particuliers, les lieux culturels et cultuels. Il a développé une technique personnelle du verre fusionné pour éviter la contrainte systématique de la résille de plomb. Auteur de trois livres édités sur l’art contemporain du vitrail, ses œuvres sont présentes à la Grande Halle de Claret, Musée du Vitrail en Poitou, Centre National du Verre en Espagne et en collections privées, France, USA, Australie, Allemagne, Maroc, Japon, Angleterre, Hollande, Italie, Belgique, Monaco. Pour l’exposition à la Maison de l’Eau, Thierry Gilhodez présente une sélection d’œuvres s’inscrivant dans sa mystagogie baroque.
Verre sur bois poncé, verre sur socle métallique émaillé, verre et plomb, peinture acrylique sur toile de lin en techniques mixtes, ces œuvres tendent autant vers l’épure qu’elles embrassent une cosmogonie satirique imaginaire.

thiérry gilhodez,anany,allegre les fumades

Thiérry Gilhodez, Anany, allegre les fumades

05/05/2012

Dolors Rusinol Masramon entre humour et surréalisme à Montpellier (Galerie de l'Ancien Courrier)

dolors rusiñol masramon,galerie ancien courrier,montpellier

 

dolors rusiñol masramon,galerie ancien courrier,montpellier

dolors rusiñol masramon,galerie ancien courrier,montpellier 

 

"Regard sur le monde" une fascinante et surprenante exposition de Dolors Rusiñol Masramon à la galerie de l'Ancien Courrier à Montpellier. A ne pas rater ! A voir jusqu'au 25 mai.  

Pour sa première exposition personnelle en France de l'artiste  catalane présente des œuvres surprenantes avec notamment des grands formats. Des personnages toujours de dos ou presque, des chiens sur une nappemonde,  des valises, des couleurs voilées, des lumières de rêve... voilà l'univers de Dolors Rusinol Masramon. Un univers un brin surréalise toujours teinté d'humour.  
Observatrice de la Terre, cette artiste catalane invite à regarder le monde avec distance. Les personnages, qu'elle pose sur fond de collage patinés, semblent perplexes. Un peu comme s'ils s'interrogeaient sur leur avenir ou celui de la terre. monde. Cette oeuvre n'est pas seulement esthétique, elle invite à une réflexion sur notre temps et notre existence. 

 Pratique :
-
Ouverture : 10h30-13h30 et 15h-19h du mardi au samedi
- Galerie de l'Ancien Courrier, 3 rue de l’ancien Courrier, Montpellier
 - Tel : 33 (0)4 67 60 71 88

dolors rusiñol masramon,galerie ancien courrier,montpellier

 

 

 

dolors rusiñol masramon,galerie ancien courrier,montpellier

 

04/05/2012

Julien Tiberi, dessins en noir et blanc, à Montpellier (Galerie Chantiers Boîte noire)

julien tiberi

A voir les dessins de Julien Tiberi à la galerie Chantiers Boîte Noite à Montpellier jusqu'au  7 juillet.

Le dessin de Julien Tibéri explose le temps. L’artiste marseillais malaxe peinture ou graphite, entre passé et futur, pour recomposer des scènes illuminées. Entrer dans le monde dessiné de Julien Tiberi passe par différentes portes, qui sont autant de chausse-trappes, de mises en abîme.
Ses jeux de références, du cinéma d’animation expérimental aux caricatures du XVIIIe siècle, cet artiste marseillais les retraite, les superpose pour en extraire des visions très contemporaines.
La série El astro de la suela (L’astre de la semelle, 2011) prend racine à la frontière mexicaine, à Tijuana. Ce sont des paysages sombres, mais irradiés de flash de lumière.
Dans ces no man’s lands chaotiques, on imagine les fantômes de migrants mexicains. Julien Tibéri, adopte la technique du grattage d’une couche de peinture noire sur plaque d’isorel « comme s’il grattait l’émulsion d’un ruban cinématographique ».
Empruntant des techniques de fabrication d'époque, quitte à en reproduire les fausses traces, taches ou accidents, Julien Tiberi décrypte, à rebours, une réalité, elle, bien contemporaine. Objet de post-production, l'œuvre de l'artiste établit les nouvelles règles d'une science-fiction documentaire.

Pratique:
- Galerie chantiers BoîteNoire Hôtel Baudon de Mauny 1 rue carbonnerie, Montpellier
- Tél 0)6 86 58 25 62;  0)4 67 66 25 87
- Mercredi/samedi 15h30 à 19h

julien tiberi

03/05/2012

Patrice Vermeille et ses mondes imaginaires à Aigues-Mortes (Galerie Europ'Art)

patrice vermeille, galerie europ'art, aigues-mortes

La galerie Europ'Art d'Aigues-Mortes présente les dessins contemporains de Patrice Vermeille. A voir jusqu'au 2 juin. Une expo à ne pas rater !

La production de ce peintre, d'origine nancéienne, né en 1937, entraîne le visiteur dans un univers interstellaires, un monde imaginaire peuplé d'anges virevoltant dans une voie lactée.
Des corps aux chevelures rousses  s'affontent, s'enlacent, se perdent. Il y a dans ces dessins peu de couleurs, quelques traits appuyés, des signes, une gestuelle et des émotions.
"Patrice Vermeille, indique le critique bernard Teulon-Nouailles,  se situe dans la continuité d’un Paul Klee, d’Adami ou dans la proximité d’un Poli et plus près de nous d’une Fiona Rae, que du côté de Matisse ou de Duchamp... son oeuvre n'a rien de moins que la postérité devant elle". Un joli compliment !

Pratique:
- Galerie Europ'art,  , 6, rue Marceau à Aigues-Mortes
- Tel. 04 66 53 88 92

 

patrice vermeille, galerie europ'art, aigues-mortes

patrice vermeille, galerie europ'art, aigues-mortes

 

 patrice vermeille, galerie europ'art, aigues-mortes

 

 

 

02/05/2012

Christine Nuel, une belle faena photographique à Nîmes (Galerie Corps et âme)

 

christine nuel
 Christine Nuel, fait partager sa passion photographique de la corrida lors d’une exposition à la galerie Corps & Ames de Nîmes, à l’occasion de la Féria de Pentecôte.
Du 2 au 31 mai, avant et pendant la Feria de Pentecôte, Christine Nuel présente 40 oeuvres en couleur et noir et blanc, ainsi que des créations photographiques originales sur la tauromachie, à la galerie Corps et Ame de Nîmes.
Depuis sa première course de taureaux, à l’âge de 3 ans, Christine Nuel n’a eu de cesse d’assouvir en même temps ses deux passions que sont la photographie et la tauromachie. Comme tous les photographes taurins, elle opère du callejon, corridor étroit et interdit au public entre les gradins et les arènes.
Elle expose régulièrement ses meilleurs clichés qu’elle a réunis en plusieurs carnets dont les reflets roses et rouges sont ceux des habits de lumière, du paseo ou de la faena de muleta.

Pratique : 
- Exposition du 2 au 31 mai
- Entrée Libre
- Nombre d'oeuvres : 40
- Type d'oeuvres : Photos couleur, photos noir et blanc, créations artistiques
- Galerie Corps et Ame 1 bis Rue Emile Jamais, Nimes
-  www.corpsetame.net
- Vernissage le jeudi 3 mai à 19h

chrisitne nuel

christine nuel

29/04/2012

Marina Obradovic et ses petits vieux recoloriés à Nîmes (Galerie de la Salamandre)

 

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

 

Suite du printemps de la photographie à Nîmes avec une exposition de Marina Obradovic qui présente quarante  photographies de Marina Obradovic, réinterprétées par quatorze artistes. "Ne jetez pas vos vieux ! On vous les rachète !" (Proverbe rom)" : c'est le titre de cette étonnante exposition à voir jusqu'au samedi 19 à la galerie de la Salamandre à Nîmes.

Marina Obradovic a suivi une formation aux Beaux-arts de Paris en peinture et photographie. Active dans les milieux de la peinture, de la photo et du cinéma de fiction et documentaire, elle a notamment travaillé avec Alain Resnais, Jean-Marc Moutout et Tony Gatlif
L'exposition de Marina Obravodic  regroupe une série de portraits de petits vieux phographiés par Marina Obradovic en Hongrie, Roumanie, Serbie... Une trentaine de ces images ont été repeintes par douze artistes. Ces tableaux entre portraits d'ancêtres et icônes évoquent des pays, des coutumes, des manières de vivre. Il y a de la modernité dans ces images recoloriées.  

Les peintre qui ont participé : Marco Bailone, Edith Baudran, France Everard, Ctaherine Fayard, Sarah Fistol, Silvia Guerra, Jérôme Gerry, Philippe Guitton, Isabelle Langlois, Daniela Montecinos, Nadine Nacinovic, Sophie Pouget, Vincent Sojic, Geertje Vanghenechten.
  

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

Pascale Peyret et ses "photos offrandes" exposées à Montpellier (Espace le Mur rouge)

peyret

Pascale Peyret expsoe une quinzaine de ses photos de la série "Offrande" à l'espace Le Mur Rouge à Montpellier. A voir jusqu'au 24 juin.

Les photographies de Pascale Peyret sont autant d’installations minutieuses qu’elle choisit de photographier au sténopé. L’image s’impose d’abord mentalement avant de s’inscrire sur la pellicule lors de longues poses ou le temps s’étire dans une nouvelle temporalité « paradoxale », quasi spatiale Invitée en résidence en Norvège en été 2011 les évènements du 22 juillet avec le massacre de Utoya impactent son travail. Le rituel du sténopé se combine à celui de la mémoire et de l’offrande en hommage aux jeunes victimes, le cycle d’élaboration de chaque image devient aussi important que sa matérialisation : chaque photo est une cérémonie, un temps de pose méditatif alors que le pays endeuillé pose un geste, un mot, une fleur en hommage aux jeunes victimes.
'Mon travail sera une offrande, une offrande à la nature, un rituel qui fera mémoire, « in memoriam ». Mon offrande sera de boutons d’or, de digitales, de pierre, de feu. Chacune de mes photos est une cérémonie, un geste qui s’inscrit dans la mémoire où se mêlent l’histoire des hommes, la communion de la nature et la présence des légendes. Le rituel du sténopé se combine à celui de l’offrande. Chaque photo est un temps de pose méditatif, une communion au monde" explique cette photographe quivit ettravailleà Paris.

 

Pratique:
-
Espace Le Mur rouge (Grain d’Image - Boutographies) 9, rue Joachim Colbert, Montpellier
- Jusqu'au 24 juin
- Ouvert  u mercredi au samedi
- Horaires : 14h à 17h30

peyret

28/04/2012

Pat Andrea en famille à Perpignan ( Galerie Acentmètresducentredumonde)

 “All 4 in Art” Artistes : une exposition qui présente les travaux de Pat Andrea, de son épouse Cristina Ruiz Guinazu et de leurs enfants Mateo et Azul Andrea. A voir jusqu'au au 17 Juin au Centre d’art contemporain Acentmetresducentredumonde, 3, av de Grande Bretagne à Perpignan. 
Pat Andrea  est un peintre et sculpteur néerlandais né en 1942. Il vit et travaille à Buenos Aires, Paris et La Haye. Cet artiste est l’un des représentants de la Nouvelle Subjectivité. Se situant lui-même « entre Bacon et Balthus », il a développé une peinture figurative créant un univers ambigu et trouble. Les personnages d’adolescentes y sont récurrents, mêlant fantaisie, psychologie et mysticisme. Cet art figuratif et fictionnel, plus redevable aux grands maîtres de la Renaissance qu’à la peinture contemporaine, n’en est pas moins moderne par son esprit irrévérencieux et totalement dénué de morale.

pat andrea,cristina ruiz,guinazu,mateo andrea,azul andrea,perpignan

pat andrea,cristina ruiz,guinazu,mateo andrea,azul andrea,perpignan

Cristina Ruiz Guinazu, Argentine de naissance et Française d’adoption, trace un parcours d’artiste personnel, écarté des avant-gardes contemporains. Peintre figuratif, elle développe une thématique issue du quotidien. A l’aide de moyens photographiques, elle recompose des sujets classiques, tels que le portrait individuel ou le groupe, le Paysage et l’objet. Ses modèles, entre d’autres, sont souvent empruntés de son environnement proche

pat andrea,cristina ruiz,guinazu,mateo andrea,azul andrea,perpignan

 

 

Mateo ANDREA est né à Buenos Aires en 1983 et il arrive à Paris à l’âge de 6 ans. Ses tableaux sont des dessins sur toile sur laquelle la peinture vient parasiter l’ordre établi par la mine de plomb. Il s’y cristallise des ressentis, des émotions. Il s’y trame des instantanés, des épisodes, des apparitions. L’artiste traite de l’ambivalence de l’amour. Tantôt rose bonbon, tantôt noir profond, il peut être très coloré comme terriblement sombre, incroyablement jouissif comme fatalement déprimant. Si toutes connotations négative paraissent bannies du terme « Amour », ici, la complexité de se sentiment fait qu’il s’y mêle joie, ferveur, tristesse ou désespoir. Objet de ce sentiment, la femme joue un rôle central dans ce sujet intemporel. Elle y est belle, cruelle et dominante. Elle apparaît sous forme de déesse ou de masque, comme l’incarnation d’un rêve ou d’un tourment intérieur. Les personnages, eux sont capturés, détourés et mis en scène sur la toile pour donner forme à ces flashs fantasmatiques

 

pat andrea,cristina ruiz,guinazu,mateo andrea,azul andrea,perpignan

 

 

 

Azul ANDREA. Azul quant à elle, nous parle du temps qui passe, fabrique des boîtes où des photos venues du passé se superposent, brode des cartes sur des portraits comme autant de métaphores du chemin de la vie. Le travail intime, secret et silencieux de cette jeune artiste franco-hollando-argentine est traversé par une forte marque autoréférentielle. Son pays, “ses pays”, d’appartenance, deviennent sa matière de travail et souvent même le support de ses productions. “Examiner les lignes de la vie, des mains, des feuilles d’arbres, nerveuses avec mille et un chemin qui bifurquent comme une manière de penser le devenir imperturbable des choses dans un monde où le temps de réfléchir semble appartenir à un temps passé” (A.S.)

pat andrea,cristina ruiz,guinazu,mateo andrea,azul andrea,perpignan

pat andrea,cristina ruiz,guinazu,mateo andrea,azul andrea,perpignan

 

27/04/2012

Au Carré-Saint-Anne à Montpellier : "L"oeil et le coeur", un fascinant cabinet de curiosités

l'oeil et le coeur

Fascinante, étonnante, intrigante, passionnante...  Il ne faut absolument pas rater ll'exposition présentée au Carré Sainte-Anne à Montpellier sous le titre "L'oeil et le coeur". L'ensemble des oeuvres présentées, a pour particularité d'appartenir à des collectionneurs montpelliérains passionnés d'art contemporain et moderne. L'occasion de fédérer de nombreux acteurs locaux de l'art, souvent peu enclins à collaborer avec les institutions publiques, et de susciter de nombreux débats sur la place et la figure du collectionneur. 
Enki Bilal, Vincent Bioules, Robert Combas, Cyril Chartier-Poyet, Edouard Boubat, Sophie Calle, Keith Harring, Jean Pierre Pincemin, Francis Picabia... sont àl'affiche de ce cabinet de curiosités. Une orgie d'oeuvres et un vrai régal !

Pratique :
- Carré Sainte-Anne,2, rue Philippy, Montpellier 
- Ouvert tous les jours sauf le lundi de 11h à 13h et de 14h à 19h
- Entrée Libre
- Tel.  04 67 34 88 21
- A voir jusqu'au 10 juin 

l'oeil et l e coeur

l'oeil et le coeur

l'oeil et le coeur

l'oeil et le coeur

l'oeil et le coeur

l'oeil et le coeur

l'oeill et le coeur

l'oeil et le coeur

 

26/04/2012

Carré-Saint-Anne à Montpellier : la grande foule pour un fascinant cabinet de curiosités

IMG_1455.JPG

Jeudi soir, grosse affluence, au Carré-Saint-Anne à Montpellier pour l'inauguration de l'exposition "L'oeil et le coeur". Une plongée dans un univers des  collectionneurs montpelliérains d'art moderne et contemporains. Un fascinant cabinet de curiosités... et de chefs d'oeuvres. Et une exposition (sur laquelle nous reviendrons) à ne pas rater.  

carre saint anne,montpellier

Le Frac hors les murs avec Posture à Agde (Lycée Loubatières)

agde"Posture" une exposition présentée au lycée Auguste Loubatières à Agde du 26 avril au 24 mai. Avec des oeuvres du Frac LR : Jeanne Dunning, Daniel Firman, Wendy Jacob, Hamid Maghraoui, Patrick Tosani, Annika von Hausswolff, Inez Van Lamsweerde.
Cette exposition est réalisée dans le cadre de la mission de diffusion des œuvres de la collection en région : le service éducatif du Frac accompagne l'Éducation nationale, mais aussi les associations et les collectivités territoriales dans l'organisation de ces expositions. 

Pratique :
- Lycée Auguste Loubatières, boulevard des Hellènes à Agde
- Visites tous les jours de 9h à 17h, le mercredi de 8h à 12h.
- Renseignements  : 04 67 01 09 09 (CDI).

25/04/2012

Jacques Bruel à l'École supérieure des beaux-arts de Nîmes : derniers jours !

jacques bruelJusqu'au 27 avril L'École des beaux-arts de Nîmes rend hommage à l'artiste Jacques Bruel (disparu en 2010) avec lequel les étudiants de l'école ont eu plusieurs fois le privilège de travailler.
Le Frac s’est associé à l'organisation de l'exposition en prêtant l'œuvre : Tahata dragons (1989). "Jacques Bruel, précise Emmanuel Latraille,  aura été l’un de ces « rêveurs » du monde qui paraissent en posséder une conscience si aiguë qu’elle les conduit sans cesse aux points où celui-ci manifeste sa coupure. 
Pratique :
- Du lundi au vendredi, de 10h à 18h | entrée libre
- Hôtel Rivet - 10 Grand’Rue, Nîmes
- Tél. 04 66 76 70 22 

24/04/2012

Fabien Boitard et son étendue des possibles à Céret (Galerie Omps)

 

fabien boitard, galerie omps, céret

fabien boitard, galerie omps, céret


Fabien Boitard présente à la galerie Omps à Céret (Pyrénées-Orienales)  une étonnante et séduisante exposition; A voir  jusqu'au 2 juin.

 Comme d'autres artistes avec d'autres médiums, Fabien Boitard cherche dans la peinture et se déplace à travers elle, en elle. Il nous assène cette vérité que nous avions trop souvent fait mine d'oublier : l'étendue des possibles est telle qu'il n'y a aucune chance pour qu'on en rencontre un jour les limites. Le territoire du médium est infini.
Et c'est l'échelle du peintre même qui se heurte à cet espace esthétique et historique sans fond. Fabien Boitard malgré sa fécondité, ses trouvailles ou même ses retrouvailles avec tant d'expériences anciennes, ne déroge pas à un style, son style, vif, emporté dont il ne saurait faire l'économie.
Qu'il torde un châssis, qu'il colle, qu'il recouvre, qu'il arrache, qu'il repeigne, qu'il s'épuise à de lancinantes techniques, qu'il jette, racle, sa personnalité et son style s'affirment sans concession. A ces techniques sans cesse revisitées s'ajoute en plus l'étendue des sujets, des figures et Fabien Boitard ne manque pas d'inspirations, elles pleuvent, que se soit devant sa porte, autour de lui, dans le monde des médias ou dans celui des virtualités numériques ou autre nouveaux mondes.
Au "tout a été fait" ressassé jusqu'à plus soif, Fabien Boitard pourrait répondre : tout est à faire aujourd'hui pour demain parce que nous sommes vivants. Sa peinture est tantôt douce, tantôt brutale ou carrément piégée, elle est à la confluence de nos paradoxes et, si elle est parfois séduisante, elle l'est très vite à la racine étymologique de ce mot même, du latin seducere : pourrir. Insatiables vanités.

Pratique :
- Galerie Odile Oms à Céret jusqu'au  au 2 juin
- 12 Rue du Commerce, Céret
- Tél; : 04 68 87 38 30

fabien boitard, galerie omps, céret

fabien boitard, galerie omps, céret