Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/05/2011

Supernova à Montpellier : Frédéric JG-Blanqué, reflets des gens ordinaires dans une ville mythique

 

super nova.jpgL’association Buzz’arts, "la ruche aux talents", a pour objet de promouvoir et de démocratiser les arts émergents. Pour cette deuxième édition, Buzz’arts rebaptise son festival ""Supernova, Montpellier Photo festival off" et affirme ses attaches avec la photographie alternative.
Les expositions se déroulent du 7 au 22 mai, en parallèle de la 11ème édition des Boutographies, permettant ainsi à des talents émergents d’avoir une visibilité européenne pendant cette période d’ébullition photographique montpelliéraine. Après Brian WalkerYvan Terrisse, Baptiste Sibé, Fabien Pio, Vincent Delesveaux : notre coup de projecteur du jour :Frédéric JG-Blanqué.

                                   Frédéric JG-Blanque : reflets des gens ordinaires

                                   dans la 42ème Avenue, un artère mythique.

  Fréderic-JG Blanque vit et travaille à Toulouse. Adolescent, un oncle néerlandais portraitiste, connu pour ses clichés de JFK et Louis Armstrong, lui insuffle la passion pour le medium photographique. Ses images sont le reflet de ses passions pour l’architecture et les gens « ordinaires ».
Point de départ de la série ici présentée : la 42ème rue. Artère mythique de Big Apple scinde la ville d’une manière rectiligne, sa traversée dévoile l’éclectisme et la diversité d’une ville en perpétuel mouvement. Lorsqu’il part de Hell’s Kitchen, il sait qu’il n’a que quelques heures pour accomplir son acte photographique. Seize prises de vues sans changer d’objectif, d’ouverture ou de point de fuite. Seize photos pour nous raconter une ville, un quartier du monde.

super nova rédéric j-b Blanque.png

Le lieu.- Logée dans l’Hôtel de Sully, situé au bout de l’esplanade Charles de Gaulle, la Maison des Relations Internationales regroupe, en un lieu unique, une pluralité de compétences et de services dont un espace d’exposition tourné vers l’international qui accueillera tout naturellement l’exposition de cet artiste.
OUverture.- 20 mai  Ouverture lundi au vendredi de 8h45 à 12h et de 13h45 à 18h
Adresse.-  14 rue Descente en Barrat, 34000 Montpellier • 04 67 34 70 11
Accès.- tramway : Lignes 1 et 2 station Corum / Parking : Corum > Quartier Beaux-Arts > Sélection www.fr ederic-jg.com

12/05/2011

"SuperNova" à Montpellier: les photos hip hop et électriques de Vincent Delesvaux

super nova.jpgL’association Buzz’arts, "la ruche aux talents", a pour objet de promouvoir et de démocratiser les arts émergents. Pour cette deuxième édition, Buzz’arts rebaptise son festival ""Supernova, Montpellier Photo festival off" et affirme ses attaches avec la photographie alternative.
Les expositions se déroulent du 7 au 22 mai, en parallèle de la 11ème édition des Boutographies, permettant ainsi à des talents émergents d’avoir une visibilité européenne pendant cette période d’ébullition photographique montpelliéraine. Après Brian WalkerYvan Terrisse, Baptiste SibéFabien Pio : notre coup de projecttuer du jour : Vincent Delesvaux

        Vincent Delesvaux : Machines i light

 Ce jeune français, expatrié en Suisse, s’exprime avec le light painting, cette technique photographique de pose longue. Il pousse cette technique jusqu’au Dilizing (le dessin par la lumière). Frustré d’être seulement humain, il décide de gonfler son égo par le biais des machines.
« Machines i light » est venu de ce sentiment, empreint des cultures graphiques et Hip-Hop. Les couleurs bleues et rouges sont largement utilisées pour représenter la dualité et l’électrisation de l’environnement. Le but de cette domination est de prendre en main nos vies et construire notre réalité. L’action mécanique comme métaphore de l’univers des possibles.

supernova vincent delesveau.png

Le lieu.- Le Peuple contemporain : Entre fauteuils vintages, lampes design et commodes baroques, les clichés hypergraphiques de Vincent Delesvaux trouveront une place de choix au Peuple Contemporain. Cette nouvelle boutique sur le Jeu de Paume vous ouvre son show room pour cette exposition électrique.
Ouverture.-  Jusqu'au 27 mai. Du mardi au vendredi de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 19h00. Le samedi de 10h00 à 19h00
Adresse.- 13, bd Ledru Rollin, Montpellier. Tel.  04 67 63 18 80
Accès.-  Tramway : Ligne 1 station Albert 1er / Parking : Les Arceaux ou Halles Laissac

A La Vigie à Nîmes : trois artistes entre abstraction et figuration

                                                                                                                                                    cecile savelli.jpgLa galerie d'art contemporain La Vigie à Nîmes présente une exposition à la frontière entre figuration et abstraction avec Maude Maris, Frédéric Messager et Céciles Savelli. A voir jusqu'au 16 juillet. Vernissage de l'exposition qui aura lieu le 13 mai à partir de 18h30. 

Maude Maris, propose des peintures et dessins d’espaces intérieurs ou extérieurs constitués de formes géométriques vides et flottants traités avec des « disjonctions spatiales, des ombres incongrues qui laissent libre cours à une lecture abstraite de ces pans de murs dématérialisés.»
Frédéric Messager travaille le paysage celui-ci se « développe dans une approche utopique où s’affiche l’instant de la création, sous une forme d’abandon à la production de traces, formes, signes, en tenant compte des hasards ou des déterminations qui interviennent dans la dynamique de l’exécution du dessin ou du tableau.»
 Cécile Savelli utilise un langage étendu qui peut produire des peintures figuratives chargées en émotions et en messages tout comme de peintures abstraites ou le motif devient plus formel . «…Je change souvent d’outils et de motifs, mais une fois au travail il s’agit toujours du rapport qui se crée entre les éléments. ». Un ensemble riche dans les portes mentales contenues et proposées par le travail de chacun, ainsi que par les discussions et passerelles qui se créent entre les artistesBlog :

maude maris.jpg

 

 32 rue Clérisseau Nîmes

11/05/2011

Exposition "Art de vivre, Vivre de l'art": oeuvres de Rodin, sentier de l'art, photos de Jean-Marie Perrier et sculptures de Jean-Pierre Rives à l'affiche

Le domaine de l’Hospitalet, massif de la Clape à Narbonne, innove avec son exposition “Art de Vivre, Vivre l’Art”, dont le vernissage aura lieu le 14 mai à 17 h 30. Plus de cinquante œuvres de Rodin et une sélection des photos de Jean-Marie Perier tiendront la vedette.
Les amateurs pourront aussi flâner sur un “sentier de l’art”, exposition d’œuvres monumentales de l’ex-rugbyman Jean-Pierre Rives, Hubert Garnier et Albert Féraud. Enfin, une série d’artistes contemporains (Orlinski, Inis, Stéphane Cipre, Olll) complétera l’expo. 
À l’occasion du vernissage se tiendra le premier chapitre de la Confrérie des Chevaliers de l’Art de Vivre avec une vente aux enchères d’œuvres d’art contemporain au profit d’associations caritatives.

les-oeuvres-monumentales-de-l-ex-rugbyman-jean-pierre-rives_243105_510x255.jpg
Une sculpture monumentale de l'ex-rugbyman Jean-Pierre Rive (Photo Midi-Libre)

Spécial "SuperNova" : Fabien Pio et ses rêveries en noir et blanc à l'espace Montpellier Jeunesse

super nova.jpgL’association Buzz’arts, "la ruche aux talents", a pour objet de promouvoir et de démocratiser les arts émergents. Pour cette deuxième édition, Buzz’arts rebaptise son festival ""Supernova, Montpellier Photo festival off" et affirme ses attaches avec la photographie alternative.
Les expositions se déroulent du 7 au 22 mai, en parallèle de la 11ème édition des Boutographies, permettant ainsi à des talents émergents d’avoir une visibilité européenne pendant cette période d’ébullition photographique montpelliéraine. Après Brian WalkerYvan Terrisse, Baptiste Sibénotre coup de projecteur du jour : Fabien Pio 

supernova fabien piot.jpg

Etudiant à l’Université d’Avignon en sociologie de la culture, Fabien Pio s’est intéressé très tôt au dessin et à la peinture, pour en arriver naturellement à la photographie vers l’âge de 18 ans. Ce jeune artiste présente sa série de 20 tirages noirs et blancs et nous entraine dans ses rêveries, fragments de vies ordinaires en apparence.
« Qu’il soit en train de flâner, d’attendre, ou de s’affairer, chacun dans ces images semble suivre une voie déjà tracée. Hors du cadre, dans un futur proche, un autre segment de leur existence se dessine. » Dans ce cadre presque autobiographique, Fabien Pio réveille nos questionnements sur nos limites et nos doutes face à un avenir incertain.

Le lieu.- Espace Montpellier Jeunesse, dédié aux jeunes de moins de 29 ans et mis à disposition par la ville de Montpellier qui accueillera ce jeune artiste vivant désormais à Montpellier. Ouverture.-  du lundi au vendredi de 12h à 18h
Adresse.- 6 rue Maguelone, Montpellier. Tel.   04 67 92 30 50
Accès.-  tramway : Ligne 1 station Comédie / Ligne 2 station Gare St Roch Parking : Comédie > Quartier Écusson

10/05/2011

Spécial SuperNova: Baptiste Sibé et ses images de science-fiction à l'Art'Maniac

baptiste sibe,art'maniac,supernova,monntpellierL’association Buzz’arts, la ruche aux talents, a pour objet de promouvoir et de démocratiser les arts émergents. Pour cette deuxième édition, Buzz’arts rebaptise son festival ""Supernova, Montpellier Photo festival off" et affirme ses attaches avec la photographie alternative. Les expositions se déroulent du 7 au 22 mai 2011, en parallèle de la 11ème édition des Boutographies, permettant ainsi à des talents émergents d’avoir une visibilité européenne pendant cette période d’ébullition photographique montpelliéraine. Après Brian Walker et Yvan Terrisse, coup de projecteur aujourd'hui sur l'oeuvre de Baptiste Sibé.

 

supernova baptise Sibé.png

 Photographe bordelais, Baptiste Sibé est l’auteur d’une série uchronique entamée cet hiver sur le thème général de l’écologie. Cette série s’inspire des univers de science fiction et de la bande dessinée, mettant en scène la vie délabrée de l’agent « Orange ». Après un accident écologique majeur, contraignant les rares survivants à des vies... particulières. µUtilisant des techniques comme les flashs déportés, les autoportraits et les poses longues, l’auteur photographe nous emmène dans un univers presque réaliste d’une inquiétante actualité.

Le lieu.- Art’Maniac est un atelier-boutique dédié à la création artistique issue de la récup’. Lieu de créations, d’expositions, Art’maniac collecte et transforme les objets pour leur donner une deuxième vie des plus originales. Quoi donc de plus logique que d’exposer la série de Baptiste Sibé dans ce lieu animé des mêmes pr éoccupations écologiques.
Ouverture.-  du mardi au samedi de 10h00 à 18h00, 6 rue Bonnier d’Alco, Montpellier. Tél.  04 67 92 22 18
Accès.- Tramway : Ligne 1 station Louis Blanc / Parking : Foch-Préfecture

09/05/2011

Si vous allez à Paris : l'oeuvre de Rodin revisitée !

rodin.jpg 

« L’Invention de l’œuvre, Rodin et les ambassadeurs » s’intéresse à la réception de l’œuvre de Rodin avec l’ambition de témoigner de son évolution, de la relecture dont elle a été et demeure l’objet. L’exposition propose de confronter une centaine de sculptures de Rodin (1840-1917) à une trentaine d’œuvres modernes et contemporaines, postérieures à 1945.
Cette approche inédite situe l’œuvre du sculpteur dans le contexte du regard critique qui lui a été porté depuis l’après-guerre. Elle prend en considération aussi bien des œuvres reconnues telles que L’Âge d’airain, Le Baiser, Balzac, L’Homme qui marche que de nombreux modèles qui figuraient dans l’atelier à la mort de l’artiste et dont l’étude a largement progressé depuis cette époque. Une telle relecture procède évidemment d’un travail de critiques, d’historiens de l’art et de conservateurs qui ont permis de découvrir et de valoriser le corpus de l’œuvre en l’élargissant aux plâtres, aux figures partielles et aux assemblages.
Sorte de work in progress, la création chez Rodin se nourrit d’une tradition dont l’artiste fait sa propre histoire en même temps que le sculpteur fait de son atelier un vaste chantier de recyclage, de réactivation, et de sa propre œuvre une matrice qui vient s’alimenter elle-même, se reproduire, se répéter, s’assembler et se recomposer. Le renouvellement du regard sur l’œuvre de Rodin est aussi le fait du travail artistique c’est-à-dire de la production de certains artistes de l’immédiat après-guerre jusqu’à aujourd’hui.
Leurs préoccupations - pour la matière et le modelé mais aussi la valorisation du fragment ou le recours à la combinaison d’éléments - ont eu des répercussions sur la façon de regarder Rodin comme sur la manière d’envisager la création contemporaine. De Marcel Duchamp (1887-1968) à Urs Fischer (né en 1973), chacun de ces artistes se fait « l’ambassadeur » d’un regard sur le monde, sur son œuvre, et sur les œuvres du présent comme du passé.

Un parcours en 11 sections

En se plaçant au niveau des procédés de la sculpture, comme le matériau, le lisse et le poli, l’assemblage ou le modelage, pour ne citer que ces quelques catégories, l’exposition se donne pour enjeu non pas d’établir des filiations ou des descendances mais d’interroger des permanences, des variations, des glissements.
Les choix effectués, aussi bien pour les onze sections qui structurent l’exposition que dans la sélection des œuvres présentées, visent à susciter un écart, une tension sans chercher de justifications historiques ou formelles. On en veut pour seuls exemples le vis-à-vis entre les assemblages de Rodin et Butt To Butt de Bruce Nauman, le face à face entre la Robe de chambre de Balzac et La Peau de Joseph Beuys, ou bien encore dans le chapitre « séries et variations » la confrontation entre les 28 bustes exécutés pour le portrait de Georges Clemenceau et les 64 sculptures en cire moulées Diary of Clouds d’Ugo Rondinone.
L’exposition se prolonge dans la cour d’honneur de l’Hôtel Biron où, entre Le Penseur et La Porte de l’Enfer, sont présentées pour la première fois en extérieur trois œuvres monumentales en fonte d’aluminium d’Urs Fisher. Laissant aux œuvres le pouvoir de dialoguer entre elles, cette exposition devrait permettre au spectateur de développer son propre parcours et de libres associations. Un prolongement à l’hôtel Biron : Douglas Gordon Et de poursuivre sa visite au sein des collections, à l’hôtel Biron, au premier étage duquel sera présentée l’œuvre de Douglas Gordon, Predictable Incident in Unfamiliar Surroundings (1995), réalisée à partir de scènes de « baisers » extraites de la célèbre série télévisée américaine Star Trek. Par son principe de reprise et de répétition, cette installation vidéo vient en écho et comme point d’orgue à l’exposition L’invention de l’œuvre, Rodin et les ambassadeurs.

 Autour de l’exposition

- Catalogue de l’exposition : Co-édition Actes Sud/musée Rodin. 208 pages, 22 x 28 cm, 242 ill. coul. 39€ Petit journal gratuit en français et en anglais. Une offre éducative comprenant des formations à destination des enseignants, des visites pour les scolaires, des rencontres.
-  Pour les individuels des visites en famille, des audioguides et des conférences tous les dimanches à 15h.
- Un carnet de jeux pour les enfants Visites exceptionnelles en présence des commissaires de l’exposition les 18 mai et 29 juin, de 13h à 14h.
- Journées d’étude à l’auditorium Le mercredi 8 juin et le jeudi 9 juin (matin) 2011, avec la participation d’Agnès Cascio et Juliette Lévy, restauratrices, de Jean-Luc Nancy, philosophe, Stephen Bahn, historien d'art, Jean-Christophe Bailly, philosophe, Robert Fleck, critique d'art, historien et directeur du Bundeskunsthalle de Bonn, Peter Szendy, philosophe et musicologue, Thierry Davila, philosophe et historien d'art, Federico Ferrari, philosophe, de l’équipe scientifque du musée et en présence d'un artiste.
- Toute la programmation sur www.musee-rodin.fr
- Réservations au 01-44-18-61-24 du lundi au vendredi de 10h à 16h Musée Rodin 79, rue de Varenne 75007 Paris. M° Varenne. Fermé le lundi. Ouvert de 10h00 à 17h45, nocturne le mercredi jusqu'à 20h45 Programmation et billetterie : http://www.musee-rodin.fr/

 

13:27 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rodin, a voir |  Facebook | |  Imprimer | |

Spécial SuperNova : Ivan Terrisse à La Barak, regards sur "La montée des marches"

super nova.jpgL’association Buzz’arts, la ruche aux talents, a pour objet de promouvoir et de démocratiser les arts émergents. Pour cette deuxième édition, Buzz’arts rebaptise son festival ""Supernova, Montpellier Photo festival off" et affirme ses attaches avec la photographie alternative. Les expositions se déroulent du 7 au 22 mai 2011, en parallèle de la 11ème édition des Boutographies, permettant ainsi à des talents émergents d’avoir une visibilité européenne pendant cette période d’ébullition photographique montpelliéraine. Après Brian Walker, hier, notre coup de projecteur du jour est consacré à Ivan Terrisse.

 

Ivan Terrisse : le monde "chic" de Cannes

supernova ivan terrisse.jpg

Ivan Terrisse, 29 ans, professeur de photographie à Studio M, vit à Montpellier mais a grandi à Cannes. Capitale du 7ème art, giron du festival éponyme non moins célèbre, Cannes inspire le photographe qui nous livre ici sa série « Cheap & Chip ».
Les images « cheap » réalisées par un Holga s’affichent pleines de défauts, de zones de flou et de fondus propres à cet appareil, renforçant le regard sarcastique que porte le photographe sur ce monde « chic » de la montée des marches. L’artiste se moque de cette starification et des anonymes en quête de stars, de leur tentative dérisoire d’imiter leurs icônes.

- Le lieu.-  A La Barak, un lieu hybride associatif dédié à la photographie. En plein centre historique, cet atelier mêle expositions, pratiques photographiques et enseignements techniques. Un espace pensé pour l’expérimentation, où la photographie de chacun circule, s’échange et s’expose.

- Les dates.-  Du 7 au 21 mai Vernissage : Jeudi 12 mai à 18h30 + lecture de portfolio par l’artiste

- Les +. -  Conférence de JM Verdan sur le mouvement de la photographie pauvre : Jeudi 19 mai à partir de 18h30 suivie d’une vidéo projection de JY Douane

- Ouverture. -  du mardi au samedi de 10h00 à 20h00 10 rue de la Petite Loge, 34000 Montpellier • 04 67 86 98 21 Accès tramway : Ligne 1 station Comédie / Parking : Comédie .fr

08/05/2011

Spécial Supernova : Brian Walker, un talentueux photographe italien au Caprice

 supernovabis.jpgL’association Buzz’arts, la ruche aux talents, a pour objet de promouvoir et de démocratiser les arts émergents. Pour cette deuxième édition, Buzz’arts rebaptise son festival Supernova, Montpellier Photo festival off et affirme ses attaches avec la photographie alternative. . Les expositions se déroulent du 7 au 22 mai 2011, en parallèle de la 11ème édition des Boutographies, permettant ainsi à des talents émergents d’avoir une visibilité européenne pendant cette période d’ébullition photographique montpelliéraine. Cette année, Supernova a choisi Saint Jean-de-Védas comme commune voisine pour faire écho aux expositions montpelliéraines. Après Nat Shakura hier, coup de projecteur, aujourd'hui sur un des artistes les plus talentueux de sa génération : Brian Walker.

 

Brian Walker au Caprice avec « Precious Fleshous »

supernova brian walker.png

Brian Walker est sans conteste l’un des artistes les plus talentueux de sa génération. L’artiste contemporain australien manie les nouvelles technologies, usant des outils de retouche, de montage, d’illustration, pour donner à son travail photographique une dimension des plus surréalistes.
Ce « Digital artist » inspiré par David Lachapelle, évolue entre fantaisie et réalité. Recréant des scènes d’illustration féminines, il dénonce la femme objet par la mise en scène de toute une iconographie populaire autour de la publicité et de l’évolution de la mode .

Le lieu.-  Ancien « Bar du Musée », le Caprice est un bar branché qui reçoit des artistes alternatifs ou originaux toute l’année. Le lieu était donc tout indiquer pour mettre en valeur le travail atypique du « digital artist » australien, Brian Walker.

Pratique-  Le Caprice • Du 7 au 21 mai Vernissage : Jeudi 12 à 18h30 + animation DJ Ouverture du lundi au samedi de 11h30 à 1h00

Adresse. - 1 rue Montpellieret, 34000 Montpellier, Accès tramway : Ligne 1 station Comédie / Parking Comédie

Au musée Paul Valéry à Sète l'exposition Valtat prolongée jusqu'au 15 mai

Louis Valtat, Les porteuses d'eau, 1897. Musée du Petit Palais, Genève ©ADAGP, Paris 2011

L''exposition, Valtat, peintre Indépendant et précurseur, présentée au musée Paul Valéry à Sète, initialement prévue jusqu'au 7 mai 2011 est finalement prolongée jusqu'au 15 mai.
Consacrée à l’œuvre de Louis Valtat, (1869-1952), l’exposition met en évidence le rôle qui a été celui de l’artiste, tout à la fois indépendant et pionnier du fauvisme depuis la fin du XIXe siècle. En permettant notamment de découvrir les deux plus importantes collections privées au monde sur ce peintre, l’une française et l’autre étrangère, ainsi que des œuvres provenant d’institutions publiques et d’autres collections particulières, jamais exposées pour beaucoup d’entre elles, elle s’attache à réhabiliter l’œuvre de l’artiste et à analyser les liens qui ont été les siens avec les peintres plus tardivement devenus fauves. Au total, c'est une soixantaine d’œuvres qui sont présentées.

 


 

07/05/2011

Nuit des musées à Sète : visite commentée et en musique des collections avec une comédienne-chanteuse,

Dans le cadre de" La Nuit des Musées" prévue le samedi 14 mai de 18h00 à 1h00 du matin, le musée Paul Valéry de Sète  propose :
capdevielle.jpg- A 18h00, une visite des collections du musée avec la Compagnie Hamadryade (Accès libre) Patricia Capdevielle, comédienne-chanteuse et André-Marc Delcourt, flûtiste-compositeur, proposent de redécouvrir les collections du musée Paul Valéry à travers un parcours à la fois musical, théâtral et chorégraphique, offrant ainsi un autre regard sur les collections du musée, une rencontre entre différents modes d’expression. Patricia Capdevielle et André-Marc Delcourt commencent en 1993 un travail de création en confrontant des textes poétiques ou théâtraux à la musique d’aujourd’hui. L’association des timbres et de la voix, permet de concilier une couleur sonore fréquente dans les musiques traditionnelles ainsi que la recherche d’une expressivité très actuelle, souvent à la limite du théâtre musical. Leur démarche les conduit à rencontrer d’autres formes d’expression, danse, arts plastiques...et les amène à constituer en 1999, la compagnie HAMADRYADE. Un des objectifs essentiels d’HAMADRYADE, est de sensibiliser le public à différents aspects de la création artistique contemporaine, avec comme enjeu majeur la rencontre entre différents modes d’expression.

valtat.png- A 20h00, une visite commentée de l’exposition Valtat - Indépendant et précurseur (Accès tarif réduit) Présentée du 28 janvier au 15 mai 2011 et consacrée à l’oeuvre de Louis Valtat (1869-1952), l’exposition met en évidence le rôle qui a été celui de l’artiste, tout à la fois indépendant et pionnier du fauvisme depuis la fin du XIXe siècle. En permettant notamment de découvrir les deux plus importantes collections privées au monde sur ce peintre, l’une suisse et l’autre également internationale, ainsi que des oeuvres provenant d’institutions publiques et d’autres collections particulières, jamais exposées pour beaucoup d’entre elles, elle s’attache à réhabiliter l’oeuvre de l’artiste et à analyser les liens qui ont été les siens avec les peintres plus tardivement devenus fauves. Au total, ce sont soixante-dix oeuvres qui nous sont données à voir.
greze.jpg-  A 21h00,musique dans les jardins du musée avec Maksoud Grèze (Accès libre) Au départ danseur de formation, Maksoud Grèze, commence l'étude de la musique par une brève approche du répertoire classique persan, sur le santur, en 1987 avec Ismaêl Smoun. Sensible à ses origines, c'est sa rencontre avec Ustad Talip Özkan, en 1990, qui le détermine à l'étude du « Saz » et du répertoire traditionnel Turc. Il étudie à ses côtés durant cinq ans, puis obtient une bourse du Ministère des affaires étrangères pour la Turquie entre 1995 et 2000. A Istanbul, il étudie deux années dans l'école de Yavuz Top et au conservatoire de Maçka. En 2000, il rentre en France et commence l'enseignement du « Saz » auprès de la communauté turque et de musiciens occidentaux intéressés par cette culture musicale. En 2008, il crée le trio "Delsetane" avec le violoniste et multiinstrumentiste, Christian Kiane Fromentin, pour promouvoir, diffuser et partager le répertoire traditionnel turc qui lui tient le plus a coeur.

trilogie.png- A 22h00, est programmée, La Trilogie des masques par Stéphan Biascamano, projection dans les jardins, 30 minutes (Accès libre).

- A 23h00, Patricia Biascamano propose de découvrir son univers à travers son atelier installé dans les jardins, 20 minutes (Accès libre) et à 23h30, Aldo Biascamano, diffusera son oeuvre intitulée, La mythologie de Sète, sous forme de conférence / projection / Acte du futur, 45 min (Accès libre).

Pratique: le musée est ouvert jusqu’ à 1h00 du matin (visite des collections : accès libre, exposition Valtat- indépendant et précurseur : tarif réduit) Informations pratiques Horaires Relations avec la presse Musée Paul Valéry 148, rue François Desnoyer 34200 Sète Tél.: 04 99 04 76 16 Site. : www.museepaulvalery-sete.fr

06/05/2011

Boutographies : un marché de la photo à La Barak

marche photo.jpgLa cour intérieure de la galerie A la Barak accueillera un marché où une vingtaine de photographes seront invités à vendre de dix à quinze tirages.

Dates : Samedi 14 mai et dimanche 15 mai Horaires : 14h- 19h (nocturne jusqu'à 21h le samedi) Tarif de vente des photos : 50 à 300 €

Lieu : A la Barak 10 rue de la Petite Loge (à côté de la place J. Jaurès, Montpellier

05/05/2011

Sylvia Garcia, Artigasplanas, Xavier Rodes : trois artistes catalans à la galerie de l'Ecusson

Trois artistes catalans : Sylvia Garcia (peintre) Xavier Rodes (peintre) Artigasplanas (sculpteur) exposent à la galerie de l'Ecusson à Montpellier. Vernissage en présence des artistes, le samedi 7 Mai de 16h à 20h. A voir jusqu'au 28 Mai.

ecussonssylvie garcia.jpgSilvia Garcia présentée pour la troisième fois dans la galerie, est très attendue par tous ceux qui apprécient sa peinture riche en transparences et vibrations lumineuses. Nous aimons la retrouver dans ses natures mortes, ses intérieurs intimistes, ses paysages, ses portraits d’une très grande sensibilité.

ecusson artisplanas.jpgArtigasplanas : le bronze est la base des compositions de ce sculpteur, mais ses sculptures sont toujours accompagnées du fer : ce matériau qui sert d’appui, délimite l’espace dans un environnement très personnel ce qui fait que la sculpture n’est plus seulement une représentation de la réalité mais d’un monde particulier, original ! Présenté pour la 1ère fois dans la galerie

ecusson xavier rodes.jpgXavier Rode  est un voyageur infatigable ; les lieux qu’il visite sont sa principale source d’inspiration. Mais à la différence de la majorité des jeunes artistes actuels, il ne concentre pas son regard sur la peinture dite « urbaine » mais bien sur des espaces « ouverts » où l’on respire, libre... sans oublier ses plages et ses petits ports ! Présenté pour la 1ère fois dans la galerie.


Pratique:

- Galerie de l'Ecusson, 11 rue de l'Ancien Courrier, Montpellier

 

03/05/2011

Au musée Fabre à Montpellier : "A Musée-vous" en famille le dimanche 15 mai

fabrebis.jpgDimanche 15 mai, de 10h à 13h et de 14h à 18h, le musée Fabre de Montpellier Agglomération propose des animations gratuites pour toute la famille, autour de quelques oeuvres des collections du musée qui mettront en éveil les 5 sens des visiteurs.
Au programme de cette journée : visite, ateliers, et jeux en famille. De plus, et pour la 2e fois au musée Fabre de Montpellier Agglomération, une activité spéciale en musique est organisée pour les enfants de 2 à 5 ans.
fabre.jpgQuatre activités sont organisées tout au long de la journée, chacune pouvant être suivie indépendamment, sans ordre particulier et sans inscription préalable. Pour ceux qui suivront les quatre activités, un tableau mystère devra être recomposé à l’aide des indices obtenus à l’issue de chaque animation.

- « Paysage sonore » : rencontre entre un tableau et la musique Rendez-vous à 11h30, 14h30 et 15h30. - « A quoi ça sert un nez ? » : l’odorat Rendez-vous à 10h30, 12h30, 14h30 et 16h30.
- « Autorisation de toucher les oeuvres ! » : le toucher Rendez-vous à 11h, 12h, 15h et 16h. - « On ne mange pas la peinture » : le goût. Aux ateliers du musée Rendez-vous à 11h, 14h et 15h.
- Animation pour les 2-5 ans en musique. Départ dans le hall du musée Rendez-vous à 11h et 15h.

Le 2 mai : animations gratuites sur présentation du billet d’entrée aux collections permanentes - Moins de 26 ans résidant dans l’Agglomération de Montpellier : gratuit - 6-18 ans résidant hors Agglomération de Montpellier : 4€ - Plein tarif : 6€ - Tarif Pass’ Agglo : 5€ - Billet famille pour 1 à 2 parents avec 1 à 8 enfants : 12€ www.montpellier-agglo.com/museefabre

Ethel Manolo, un artiste Pop Art, à Lattes

entrer ethel manolo,boulegarts,lattes

 

Ethel Manolo expose chez Bouleg’Arts, avenue de la Mer à Lattes à partir d'aujourd'hui jeudi 3 mai. A voir jusqu'au 25 juin de 10h à 18h.

Ethel Manolo est un artiste Pop Art ! Avec ses tableaux carrés et colorés, il nous invite dans les turpitudes de sa vie. Après le succès de sa première exposition, il nous présente un pan plus large de son univers au travers de trois collections : MUM, BRO et YOU Grâce l’AutoPhotoFiction, technique qui lui permet de réinventer sa vision de la réalité à travers le photomontage, il met en scène la maternité, celle qui dévore pour ensuite déglutir. Voici MUM. Mais ce n’est pas tout.
Les relations fraternelles sont aussi passées au crible par l’artiste. Par l’image, tente de recouvrer la maîtrise d’un événement traumatique. Ce sera une défaite, mais qui pour le bonheur de nos yeux aboutit sur une série d’autoportraits dénommée BRO. En relation avec cette démarche, YOU sont des photomontages.
Ici Ethel Manolo cesse de travailler sur son corps et décide d’apprendre des failles de l’autre. Il explore ainsi son sujet, au delà de sa beauté, pour aller jusqu’à ses angoisses existentielles. C’est pour son humour et son audace que l’agence Vu d’en Face Production s’ est portée mécène d’Ethel Manolo; aujourd’hui nous vous invitons à re-découvrir cet artiste de talent. 

 

entrer ethel manolo,boulegarts,lattes

 

A Grabels, exposition d'Eve-Marie, photographe-plasticienne : des images et des instants hors du temps

entrer des mots clefsExposée en France et à l'étranger, Eve-Marie, photographe plasticienne et créatrice de bandes dessinées présente à la salle de la Gerbe à Grabels ses photographies et sa bande dessinée « Visions » sélectionnée au Festival Off d'Angoulême.
A voir jusqu'au 15 mai.

"Le travail d’Eve-Marie appelle une histoire ; une histoire qui se créera à mesure du temps qui passe, de la lumière qui change et de notre humeur qui se meut. C'est un

entrer des mots clefs

travail en mouvement créé à partir de ses photographies mêlées aux techniques d'arts plastiques et numériques, traditionnelles et/ou contemporaines selon l'inspiration. La photographie qui naît est laminée sur bois, sur dibon ou Diasec.
Cette technique originale lui permet d'explorer aussi bien la lumière que la couleur ou le noir et blanc.
Cependant, le savoir-faire s'efface au profit de l'émotion et du sentiment de voyager à travers des contrées inconnues dont le seul habitant serait la poésie ; le seul gardien, le temps, et le seul bruit, celui du vent dans le désert
De la fusion des couleurs, de la lumière qui émanent de ses créations surgiront ces émotions et histoires qu’elle nomme « des instants hors du temps" extrait du site de la ville de Grabels.

 

01/05/2011

AU Carré Saint Anne à Montpellier : "Le dernier rivage" de Marc Desgrandchamps

 L'exposition "Marc Desgrandchamps-le Dernier rivage" au Carré Sainte Anne propose 20 toiles "grand-format" de ce peintre français qui sont exposées dans la nef de l'ancienne église déconsacrée de la ville de Montpellier. A voir jusqu'au 19 juin.

Richard Leydier a construit cette exposition autour de l’intérêt de Marc Desgrandchamps pour le film "On the Beach", soit Le dernier rivage pour son titre français, réalisé en 1959 par Stanley Kramer (avec Gregory Peck, Ava Gardner, Anthony Perkins...). Ce chef-d’oeuvre du cinéma américain fait partager les ultimes moments des derniers humains vivants en Australie, après un cataclysme nucléaire tandis que le nuage atomique glisse ...inexorablement vers le sud.
Au Carré Sainte-Anne, l’accrochage rejouera cette disparition progressive : plus le public avancera dans la nef de cette belle église désacralisée, plus les figures se déliteront, jusqu’à s’effacer complètement. Marc Desgrandchamps est en effet connu pour ses scènes de plages et ses paysages où figures et objets oscillent entre apparition et disparition, les coulures de la peinture à l’huile constituant autant les corps qu’elles participent à leur effritement.
Cette exposition entend ainsi souligner le carpe diem, la fragilité des instants captés par Marc Desgrandchamps dans ses tableaux, ces moments de bonheur solaires et estivaux qui peuvent à chaque minute basculer dans la catastrophe. L’exposition Le dernier rivage au Carré Sainte-Anne, du 15 avril au 19 juin 2011, sera accompagnée d’un catalogue publié aux éditions Liénart. Une exposition monographique de Marc Desgrandchamps se tiendra simultanément au Musée d’art moderne de la Ville de Paris, du 13 mai au 4 septembre 2011. Marc Desgrandchamps est né à Salanches en 1960. Il vit et travaille à Lyon.

Pratique:
- Carré Sainte-Anne Rue Philippy, Montpellier
- Du mardi au dimanche. 10h-12h30 / 13h30-18h.
- Entrée libre Visites commentées possibles sur rdv.
- Tel. 04 67 34 88 80

30/04/2011

So Asakawa à Castelnau-le-Lez : des encres sublimes !

L' ARPAC, pour sa première exposition de la saison 2011 accueille à Castelnau-le-Lez  le travail de Sho Asakawa. Vernissage vendredi 6 mai à 19hures A voir jusqu'au 28 mai.

Asaka, née au Japon, vit et travaille en France depuis 1987. Après l'obtention de son diplôme de l'Ecole des Beaux Arts d'Asagaya au Japon en 1984, elle viendra parfaire sa formation à Paris, puis se posera à Châtillon sur Loire où avec Marc Videau, son compagnon, elle aura deux enfants Maria et Malo… L'artiste, le plus souvent, peint ou dessine dans la Nature non pas tant pour y trouver du paysage que pour entrer en communication avec Elle et ses vibrations, la lumière, le vent, l'espace infini… "Pudiquement, écrit Henri-Michel Morat, l'artiste parle de "sensation sacrée" ou de "béatitude"… Probablement ce qu'elle n'ose dire c'est la "jouissance" de ce rapport intime, "rimbaldien" pourrait-on dire… Souvenons nous: "Picoté par les blés, fouler l'herbe menue, Par la Nature, - heureux comme avec une femme. L'œuvre peint ou gravé est ici "sublimation" de cette jouissance… L'exposition "Sublimation" de Sho ASAKAWA , qui ouvre la saison ARPAC 2011, présente de grands formats d'encre de Chine sur papier Japon marouflé sur toile, de petits et moyens formats d'encre de chine sur papier Japon, quelques monotypes marouflés sur papier Arche et enfin des gravures à l'eau forte sur papier Arche. Le tout réalise un superbe ensemble d'abstraction lyrique, forcément d'inspiration extrême orientale..."

Sho ASAKAWA-Encre de Chine sur papier marouflé sur toile-158 Ko.jpg

Encre de Chine sur papier marouflé sur toile-158 Ko

 

Sho ASAKAWA-Encre de Chine sur papier marouflé sur toile-289 Ko.jpg

Encre de Chine sur papier marouflé sur toile-289 Ko


Pratique:
- 511 route de la Pompignanen Castelnau-le-Lez
- Ouvert de 15h à 19h. Fermé le lunidi

29/04/2011

Rencontres d'artistes au pied du Pic-Saint-Loup les 7, 8, 14 et 15 mai.

signature-printemps-250.jpg Le Printemps des Violettes en Pic St Loup est une rencontre d'artistes. Pour la troisième année consécutive, le Mas des Violettes ouvre ses portes aux talents de la région . L'art s'expose à l'air libre. Une offre très éclectique : une trentaine d'artistes seront présents, peinture, sculpture, dessins, photos, art textile.
Un peu partout accrochées aux arbres, posées sur un coin de table,adossées à un mur en pierre, suspendues sous une tonnelle, au balcon de la Roulotte les œuvres d'art envahiront le mas dans un cadre bucolique . Cette rencontre se veut conviviale et amicale, une escapade de Printemps dans la bonne humeur.
Des balades à dos d'ânes seront proposées aux enfants. Le conteur Claude Raynaud animera un atelier contes les samedi vers 17h. Des ateliers créatifs pour petits et grands. Différentes animations musicales. Une dégustation des vins du Pic St Loup aura lieu les samedi vers 18h30. On y viendra pour partager une passion, découvrir de nouveaux talents, boire un verre.

Pratique: - Entrée libre les samedi 7et 14mai de 10h à 20h,les dimanche 8et 15 mai de 10h à 18h
- Mas des Violettes à Valflaunès Hameau de Gourdou, Route de Pompignan.
- Pour plus de renseignements, 06 45 35 67 26

28/04/2011

Joël Picard à Clermont l'Hérault : d'étonnantes photos autour d'un lac

joel picard1.png"Au fil du vin", à Clermont l'Hérault, présente une exposition de photos de Joël Picard, intitulée "Ceci n'est pas un lac" jusqu'au 14 mai. Vernissage ce soir jeudi 28 avril à 18heures.
A travers ces quelques échantillons de son travail, Joël Picard présente l'évolution de sa démarche photographique, autour d'un lieu unique, où sa perception, initialement illustrative, laisse place progressivement à une vision plus surréaliste, sinon abstraite, au gré de son imaginaire.
Ainsi, l'objet représenté n'est plus le sujet. Les titres des plus récents travaux sont volontairement occultés, laissant libre l'observateur d'en choisir un.

joel picard 2.png

26/04/2011

A l'espace Riquet à Béziers : Pascal Fancony et toute une vie sous le signe de la couleur

fancony-2.jpgLa ville de Béziers présente une rétrospective des oeuvres du sétois Pascal Fancony. Quarante années de peinture et de couleurs! A voir jusqu'au au 26 juin..

Artiste peintre contemporain, Pascal Fancony travaille sur la couleur. Jeux de matière, tressage, juxtapositions... il exprime une "idée chromatique" comme les sons expriment une "idée musicale". Installé à Sète, cet artiste peintre et plasticien a participé au mouvement supports-surfaces dans les années 70.
Après un engagement artistique dans une voie expérimentale de projets urbains, il opère un retour à la peinture-peinture dans les années 2000 à 2007.
Les années 2007-2009 marqueront le retour à la matérialité. Depuis 2009, il travaille sur les couleurs ordinaires, des cercles rouges, des grilles et des trames. Quarante d'une vie vouée à la couleur défilent dans cette exposition,  à ne pas rater. 

 

fancony1.jpg

Conférence sur la peinture abstraite par Pascal Fancony le 29 avril

 A l' Espace Riquet à 17h, le vendredi 29 avril pascal Fancony donnera une confénce sur la peinture abstraite. Le propos de Pascal Fancony sera de développer l'évolution du Sens de la couleur dans l'expérience de la peinture abstraite et de proposer une explication de son passage d'un langage pictural d'ordre métaphysique à celui des "jeux de langage" logiques et plus rationnels voire pragmatiques.
Il revisitera ainsi les origines esthétiques de la modernité du XXe siècle pour nous éclairer sur les grands héritages historiques avant d'aborder quelques clés philosophiques d'une "lecture ordinaire " de ses règles actuelles.

Pratique:
- Espace d'art contemporain Paul Riquet
- 7 rue Massot, Béziers.
- Tel. 04 67 28 44 18 

Denis Schmitt à la galerie du Chapitre : des compressions en quête d''équilibre

deinis schmittcompression_moto.jpgla galerie du Chapitre à Nîmes :“Sculptures et compressions de Denis Schmitt”. Les pièces de cet artiste seront exposées jusqu'à mi-mai et certaines resteront à demeure à la galerie.

Denis Schmitt a suivi une formation de graveur avec Jean-Marie Granier et il est diplômé de l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Paris (Atelier César). Il enseigne les Arts Plastiques aux universités Paul Valéry de Montpellier et Vauban de Nîmes.
Pour réaliser ses compressions, il utilise desDes matériaux auxquels il donne souvent une nouvelle vie en les glanant au fil des ses errances.

"Le défi de cet artiste, explique Christophe Donnet, est aussi d’harmoniser l’espace, de l’architecturer dans des formes inattendues et imprévisibles. Improbables parfois mais toujours dans la quête des équilibres. Une quête qui devient d’évidence dès lors que l’artiste les fait exister. Et c’est là tout le talent du sculpteur qui s’approprie ainsi le temps et l’espace tout en pudeur et légèreté, tout en finesse et gravité.

denis schimttPlaque_bleue.jpg"

denis schmitt tôle jaune.jpg

25/04/2011

Francelli au Dock Sud : entre réalisme et authenticité

franceli2.jpgJusqu'au lundi 30 mai, les cimaises de la galerie Dock Sud à Sète seront destinées à l’artiste sétois Francelli.

Francelli est un solitaire, un tourmenté au talent certain. Autodidacte, il commence à peindre dès son plus jeune âge. C’est avec Bessil comme professeur à l’école des Beaux Arts de Montpellier et dans l’atelier de François Desnoyer que l’artiste se perfectionne.
"Des pinceaux du maître, le sétois conservera la rigueur et la nécessité de toujours apprendre". Franceli livre une peinture rythmée par le port, la vie des dockers, les scènes de vie de quartier et les femmes. Ses tableaux sont puissants, colorés, parfois durs, humoristiques mais toujours en mouvement.
Ce n'est pas innocent si Fusaro, le peintre mythique de l’Ecole Lyonnaise, le conseille au très grand marchand Marcel Billy. Il se retrouve alors propulsé, avec Buffet, Fusaro, Jansem, Brayer, le sculpteur Volti, dans les prestigieuses galeries de Deauville, du Touquet, de Saumur et au-delà des frontières.
Lors de son exposition personnelle au Musée Paul Valéry de Sète, les œuvres de Franceli frappent par leur réalisme synthétique et leur authenticité indiscutable. Elles témoignent, surtout, d'une forte personnalité artistique qu'il faut s'empresser de (re)découvrir.

Franceli_les_dockersmod2.jpg

24/04/2011

A Saint-Rémy de Provence, portraits de toreros et autres guerrières par Nicole Bousquet

 

 

bousquet.jpg

"Portraits de toreros et autres guerrières" un exposition de Nicole Bousquet à la galerie Mirabeau à Saint-Rémy de Provence. A voir jusqu'au 22 mai.
C'est par la couleur que Nicole Bousquet veut délivrer l'espace en y inscrivant la liberté de son inspiration. "C'est la raison, explique-t-elle, je Je travaille sur toile en technique mixte acrylique et papier japon"
Sa peinture se place dans un vide visible par le "remplissag de cases blanches en couleur. La profonde humanité des regards de ses portraits happe celui qui les découvre et impose avec sincérité une artiste originale dans son expression et sa thématique.

 Pratique:
- Galerie Mirabeau 29 Bd Mirabeau, St Remy de Provence (13)
- Tél. : 06 73 92 44 29
- Ouverture : du mardi au dimanche de 10h30 à 13 h et de 14h30 à 19h

23/04/2011

Artpage à Octon : rencontre biennale de l'estampe et du livre d'artiste ce week end

 

octon

Artpage et rencontre biennale de l'estampe et du livre d'artiste c'est ce week ened à Octon (Hérault). Jusqu'au 25 Avril 2011 27 graveurs, éditeurs et artistes du livre seront présents sur leurs stands au Village des Arts et Métiers.

10:36 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : octon |  Facebook | |  Imprimer | |

A découvrir à la galerie "Toiles de mer" : Sabine Jeangeorges et sa vision du bonheur

sabinecbis.jpg

Il y a dix-sept ans, Sabine Jeangeorges, originaire de Paris, a décidé de poser ses valises à Peyriac-de-mer où elle a ouvert une galerie baptisée "Toiles de mer" dans un garage à l'époque squatté par une voiture. C'est là qu'elle expose et accueille aussi de nombreux artistes. Après la musique et les spectacles, dans sa maison aux volets bleus, Sabine s'adonne à sa deuxième passion : la peinture. Abstraites, poétiques, légères, ses toiles respirent la nature et une forme de bonheur. A voir

Sabine Jeangeorges est née à Epinal. Elle obtient ses prix de piano, musique de chambre, chant et comédie musicale au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. 
Elle travaille la peinture avec une élève d’Alfred Manessier, Nicole Manciet, et suit une formation de peintre en décors de théâtre au CFPTS à Paris.
Artiste interprète aux cotés de Jérôme Savary et Arielle Domsbale, elle chante dans tous les grands théâtres de France, des Etats-Unis, de Chine, etc… 
Elle participe à de nombreuses émissions de radio et télévision, invitée de Michel Drucker, Pascal Sevran, Guillaume Durand, Alain Paucard, etc…
Elle est l’auteur, la décoratrice et le metteur en scène de « Pomme d’Amour » comédie musicale crée au Théâtre de l’Odéon à Marseille, dont les chansons et musiques sont enregistrées dans un double CD édité chez Marianne Mélodie.
Ses toiles sont exposées à plusieurs reprises à la maison de la radio à Paris, à l’occasion des expositions sur « Les peintres du spectacle », au musée Jean Marais à Vallauris, à la galerie Thuillier à Paris… 

Une rencontre très importante l'aidera à surmonter ses doutes, ses incertitudes ; celle du photographe mondialement connu "Lucien Clergue" qui lui donnera l'exclusivité pour la province française. La notoriété de M. Clergue, portera "Toile de Mer", suggérant à d'autres artistes connus et moins connus, d'exposer leurs toiles, leurs photographies, tous unis dans une même envie "rester modeste, mais qualitatif".

Sabine Jeangeeorges à Peyriac-sur-Mer                                

                                Voir le diaporama>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Pratique:
 rue du four [face à la mairie] Peyriac-de-mer (Aude)
Tel. 06 09 84 65 41

22/04/2011

A Peyriac-sur-Mer dans l'Aude : exposition collective à la galerie "Toiles de mer"

Il y a quinze ans, Sabine Jeangeorges a été saisie par un paysage, l’étang, les collines, le vent, et elle a choisi une petite maison aux volets bleus, pour s'installer. C'était à Peyriac-sur-Mer.  "j’y venais, dit-elle,  me retrouver entre deux spectacles." En 2007, elle a créé la galerie Toiles de Mer.
Pour présenter sa peinture, ses créations textiles. Mais aussi pour partager ses coups de cœur pour les œuvres d’autres artistes. Ce lieu, elle l'a voulu intime et généreux, où poésie et fantaisie font bon ménage.
C'est là, où jusqu'au au 8 mai, elle présente une expo collective avec Jacques Capdeville (peintures) Lucien Clergue (photographies) Vincent Cunillère (photographies) Marie Halein (peintures) Sabine Jeangeorges (peintures . stabiles) Pascal Vochelet (peintures).


c

Pratique: 
-  R
ue du four [face à la mairie, Peyriac-de-mer (Aude)
- Tel. 06 09 84 65 41

Du vendredi au dimanche et jours fériés de 10h 30 à 12h 30 et de 15h à 19h ou sur rdv
- http://www.galerietoilesdemersabinejeangeorges.com 

Ce soir vendredi, à la galerie Art'Maniac à Montpellier : Akoi et un joli cocktail de sons et de lumière

 


Exposition-concert ce vendredi à Montpellier à la galerie Art'Maniac! Akoi expose dans le cadre des journées de l'art à partir fe 19h et jusqu'à une heure du matin. Un groupe de musique participera à cette soirée placée sous le signe de a performance artistique. Ambiance son et lumière assurée. Une belle soirée en pespective. 
Installée dans le centre de Montepllier, depuis maintenant 6 mois, cette galerie est une vitrine ouverte à la création issue d'une recherche sur le réemploi des matériaux.
Parallèllement, elle propose des ateliers créatifs sous trois formes : stage d'initiation à la création d'objets à partir du bois ; stage de customisation et de relooking de différents supports, stage de peinture enfant.

 Pratique:
-Art'Maniac,  6 rue Bonnier d'Alco à Montpellier
-art.maniac.over-blog.com
-Tel. 06 42 61 73 46 


19/04/2011

Au Centre régional d'art contemporain de Sérignan : images fixes et en mouvement, enfermement et frontières!

Ce vendredi 22 avril à 18h30, au Centre régional d'art contemporain de Sérignan, vernissage du deuxième volet de l'exposition Open Frame. Une exposition en mouvement!

James_CASEBERE.jpg

James Casebere, Prison Cell with Skylight, 1993, Courtesy the artist and Lisson Gallery

 Cette exposition collective est principalement constituée d’images fixes et en mouvement qui abordent les notions d’enfermement et de frontières sous un angle très large. Son titre - Open Frame - contient volontairement une contradiction, étant donné, qu’un cadre ne renvoit pas habituellement à la notion d’ouverture. ce renvoi au hors cadre, ou au hors champs, est spécifique aux oeuvres choisies, s’inscrivant toutes dans un souci de questionnement et d’ouverture du regard que l’on porte sur nos sociétés aujourd’hui.
On pourrait en effet parler d’un souci contemporain à produire des images, qui s’inscrivent dans ce qu’Olivier Lugon a nommé dans un livre au même titre et tiré d’une conférence de Walker Evans, « le style documentaire ». Ici, c’est principalement la place laissée au spectateur, le souci de ne pas enfermer son regard dans l’image reproduite, qui fait sens et réuni les artistes invités pour ce projet collectif en mouvement (présenté en deux séquences : février-avril / avril-juin).
Qu’il s’agisse d’oeuvres ayant recours à la métaphore, à la fictionalisation ou au dilatement du temps, toutes tiennent leur sujet à distance et évitent le pathos ou le sentimentalisme. Par cette diversité de regards, l’exposition OPEN FRAME sort des cadres établis pour venir titiller en nous les limites intimes de notre propre perception du monde, et plus largement encore, les frontières que l’homme érige à l’intérieur comme à l’extérieur de lui même.
Les notions d’enfermement et de frontières sont traitées tout autant comme un fait physique lié au corps enfermé, qu’en tant que métaphore liée à des questions politiques, à l’histoire, à la sociologie, à l’urbanisme contemporain, à la société de consommation, etc. voire même à la représentation personnelle et subjective parfois scclérosante faite à la lecture d’une image quelle qu’elle soit.

11/04/2011

Laurent Dubé au Château d'Assas : comme dans un tourbillon heurté et fascinant

dubéportrait.png

Le Conseil général du Gard propose du 8 avril au 10 juin au Vigan, dans le  Château d’Assas, une exposition de peinture intitulée « Memento Vivere », de Laurent Dubé.
Laurent Dubé, artiste peintre contemporain, vit et travaille à Saint-Hippolyte-du-Fort, dans les Cévennes. Dans sa démarche, il se rapproche de plusieurs peintres du Nord de la seconde moitié du XXe siècle qui ont marqué leur temps comme Bram van Velde, De Kooning et plus particulièrement le Danois Asger Jorn.
A la recherche de contrastes plus que de rapports, il place le vivant contre le mort, l’antérieur et l’actuel dans un assemblage perpétuellement remis en question.
Le déploiement d’un tel ensemble coloré, aux formes enroulées les unes aux autres dans le vaste espace historique des salons du château d’Assas permet de mesurer la force expressive d’un maelstrom aussi heurté que sidérant.

Laurent dube.png

 Entrée libre Château d’Assas - Le Vigan - Exposition « Memento Vivere » de Laurent Dubé. Jusqu'au 10 juin 2011 Horaires - Lundi mardi jeudi vendredi : 10h30/12h – 13h30h/17h - Mercredi: 10h30/12h - Samedi : 10h/12h