Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/09/2012

Artnim : demandez le programme !

artnim; nimes

artnim; nimes

artnim, nimes

 


Après l'inauguration jeudi soir, Artnim, le salon de l'art contemporain propose durant tout le week end et jusqu'à lundi, conférences, vistes guidées, performances, table-ronde... C'est au parc des expositions à Nîmes.


Le programme:

 Vendredi 21 septembre: 18h30: Remise des prix du concours de dessin 19h: performance sur le stand de la maison de la gravure : impression en direct par une danseuse de voltige. 19h30: Alain Bouillet professeur honoraire aux départements des sciences de l'éducation des universités de Paris-X-Nanterre et de Paul Valery (Montpellier III) propose une conférence sur le thème de : "L'art Brut. L'homme du commun à l'ouvrage..." 20h: lecture de poèmes proposé par les éditions Tipaza qui fête leur 20 ans d'existence. Les poètes : Colette Gibelin, Chantal Danjou et Gilbert Casula. 21h: performance sur le stand de la maison de la gravure : impression en direct par une danseuse de voltige.
Samedi 22 septembre: 14h: table ronde animée par Sophie Blachet (directrice de la galerie Art Vitam, auteure des guides "où exposer en France" et "où exposer en Europe")accompagnée de l'artiste peintre, plasticienne Aline Jansen. Thème de la table ronde :"Être artiste aujourd'hui : les règles ont changés !". 15h: Performance réalisée par l'association "culture urbaine sans frontières". Dans le cadre de son projet "Authau Graff" 2012, les membres de l'Association accompagnés de 10 jeunes heraultais de 12 à 20 ans , en situation de décrochage social, scolaire ou familial réaliseront une fresque. 16h: Hélene Deronne (historienne de l'art et maître de conférence honoraire de l'université d'Avignon) propose une conférence sur le thème : "Comment regarder une oeuvre d'art".
Dimanche 23 septembre: 11h30: Conférence de Daniel Alleman célébre auteur des bests sellers : "la puissance de votre personnalité", "9 jours qui vont changer votre vie" .... Thème : "La résilience à travers l'art" L'esprit libre ne connaît pas la crise. Les chocs le transforment,lui élargissent la cage thoracique pour mieux le faire respirer. Dés lors, il se trouve en permanente resilience. 17h : Visite guidée de la Foire et de l'exposition de prestige proposée par Mr et Mme Palares

artnim, nimes

artnim, nimes

artnim, nimes

artnim, nimes

18/09/2012

Jacqueline Morandini et son message humaniste à Nîmes

jacqueline morandini

jacqueline morandini,nîmes

Exposition personnelle de Jacqueline Morandini, artiste peintre abstrait, jusqu'à la fin de l'année à la Galerie L'Art du Siège/Antiquités, 38 rue Emile Jamais à Nîmes.
La vocation artistique de Jacqueline Morandini naît d’une rencontre déterminante dans les années 80 avec un peintre sculpteur de renommée internationale Solange Bertrand qui a créé une fondation à Metz  mais le parcours créatif de cette nîmoise d'adoption est également le fruit d’une maturation artistique de plus de quinze ans en arts plastiques (en tant que directrice des affaires culturelles et de centres d’arts plastiques) et d’une passion pour l’art africain et asiatique, les arts premiers.
Elle se considère comme citoyenne du monde et invente une écriture picturale issue d’une réalité de pensée établie et rationnelle.
Avec le noir et le blanc, elle évoque la spiritualité. la relation de l'être avec un ailleurs. Le rouge :  le côté émotionnel. Les cuivres : les origines. Son oeuvre ressemble à une architecture cunéiforme, des idéogramme chamaniquess qui nous alertent sur l'état de la société d'aujourd'hui. Son message est avant tout humaniste.

jacqueline morandini,nîmes

jacqueline Morandini

16/09/2012

Nîmes : le musée de la romanité s'expose avant son ouverture prévue en 2017

 

musee de la romanité, nîmes

musee de la romanité, nîmes

A Nîmes, face au Arènes, "le trou" de l'Ilôt Grill faisait tache ! C'est sur cette friche, à l'abandon depuis 20 ans,que s'élèvera le musée de la romanité.
Pour visualiser ce futur aménagement, il suffit de se rendre à Carré d'art. Au rez de chaussée une exposition et surtout un film vidéo vous transporte en 2017 (date de livraison du bâtiment) et vous dit tout sur ce nouvel espace à l'architecture audacieuse, lumieuse et fluide.
"Pour que ce nouveau musée devienne une référence sur la thématique de l'antiquité gallo-romaine, la mise en valuer des collections sera résolument pensée à travers et avec les nouvelles technologies...pour restituer les vestiges romains dans leur contexte en utilisant la réalité augmentée afin de restituer les monuments disparus", apprend-on en parcourant les panneaux de l'exposition.
Ce projet conçu par les architectes Elisabeth et Christian de Portzamparc a été voulu comme "un geste architectural". Ainsi, le drapé de la façade, entre transparence et mosaïque, évoquera une toge romaine. Le toit du bâtiment sera végétalisé. Jardin archéologique, atrium de 17mètres de hauteur, parcours sur une passerelle en verre, reconstitution du sanctuaire de la source, muséographie inter-active, restaurant à l'étage... Au total plus de 10 000 m2 de surface et une collection qui sera riche de 25 000 pièces. Voilà, il ne reste plus qu'à attendre l'ouverture au public prévue pour le premier semestre de 2017.

musee de la romanité, nîmes

musee de la romanité, nîmes

musee de la romanité, nîmes




 

15/09/2012

"D'un regard à l'autre" à la galerie de la Salamandre à Nîmes

 

galerie salamandre, nimes

galerie salamandre, nimes

galerie salamandre, nimes

Dans le cadre du festival régional Artdessens et afin de poursuivre l’idée de rendre l’art équitable à tous, l’association "Le Manif" présente jusqu'au 14 avril 2013, avec l’art comme langage, la création d’un 4ème festival artistique intitulé « D’un Regard L’Autre » dédié aux artistes en situation de handicap.

Ce festival présente à la galerie de la Salamandre, une poignante et époustouflante exposition avec des artistes talentueux. Une barque comme tenue par des cordages sembe flotter dans cet espace envahit par des oeuvres d'art contemporains. La visite es ponctuée par une forte respiration. Et puis la lumlière s'éteint. les cordages devient fluorescent. Un autre regard et des émotions fortes avec des peintures douces, des sculptures originales, des vidéos...A voir!

Pratique:
- Galerie de la Salamandre : jusqu"au jeudi 27 septembre 
-  3 Place de la Salamandre, Nîmes
- Tel. 04.66.76.23.90
- OUverture du mardi au samedi de 15h à 19h.

galerie salamandre, nimes

galerie salamandre, nimes

13/09/2012

"Mano a mano" entre José Pirès et Michel Tombereau pour la feria de Nîmes

michel tombereau, jose pires, nîmes

michel tombereau, jose pires, nîmes

"Mano à Mano" entre deux artistes de talent : José Pirès et Michel Tombereau. Tous deux présentaient leurs dernières oeuvres à Nîmes. Beaucoup de monde et ambiance feria, mercredi pour le vernissage de cette exposition très toros.  

José Pirès peint, sculpte, grave, découpe, dessine en silence ou en musique son chant intérieur, son apologie du rêve face à ce qui nous en éloigne. Sa création emprunte parfois aux mythes et aux symboles cultuels. Sa vision onirique nous ouvre des mondes intimes, l’imaginaire mêlant au souvenir sa part d’infini. Repoussant ainsi le quotidien hors du champ de l’atelier, l’artiste explore la matière et les volumes, la forme et la couleur, à la recherche d’une grâce.
Pour Michel Tombereau  les beautés du Sud sont solaires. Ses oeuvres reflètent une météorologie toute intérieure. Chaque toile dégage une infinie tendresse et de la poésie. Michel Tombereau poursuit sa route ensoleillée enn transmettant du plaisir. Et cela suffit à son bonheur. 
Pratique:  
-Galerie José Pirès, 13 rue des Marchands, Nîmes
- Tel. 04 66 64 97 91 

 

michel tombereau, jose pires, nîmes

michel tombereau, jose pires, nîmes

11/09/2012

Nouvelle édition d'ARTNIM du 21 au 24 septembre : "Dynamiser le marché de l'art contemporain"

La 13ème édition d'Artnîm se déroulera du 21 au 24 septembre au parc des expositions de Nîmes. Depuis sa création en 2000, l'objectif de la foire a toujours été de dynamiser le marché de l'art contemporain. 
La Foire Internationale d’Art Contemporain offrira en avant premiere une exposition de 400 m² d’oeuvres du futur Musée de l'Art Brut et Singulier Fernand Michel, qui sera inauguré début 2013 à Montpellier. Une multitude d'initiatives artistiques pour 2012 Cette année, l'accent sera une fois de plus mis sur la diversité et le renouveau des galeries présentes.
Ainsi, les collectionneurs, les amateurs d'art et le grand public pourront admirer des œuvres d'artistes de renom mais également celles de jeunes talents émergents grâce à la participation d'une quarantaine de galeries.
Pour contribuer à la découverte de nouveaux talents et favoriser la création artistique, ArtNîm s'est associée à la société Canson via le site www.latribudesartistes.com. Pour la 3ème année consécutive, un concours de dessin en ligne, sur le thème "l'animalité", récompensera trois jeunes dessinateurs. Lors de la foire, le public pourra découvrir les 30 œuvres pré-sélectionnées lors de ce concours sur le stand de la Tribu des Artistes. Focus sur le dessin : ARTNIM présentera des dessins inédits du fondateur du magazine d'art contemporain Artension Pierre Souchaud, humour et surprises au menu.
La Maison de la Gravure revient cette année encore sur ArtNîm et offrira des performances d‟artistes sur son stand au cours de la foire. Le Crac Médias Forum viendra également présenter des vidéos d'art contemporain afin de compléter la diversité des formes d'art présentes sur le salon. En parallèle de toutes ces animations, des conférences et animations seront organisées sur la foire.

artnimes

05/09/2012

Pierre Liebaert, photographe de la ruralité expose à Nîmes


Pierre libaert, lac gelé, nimes


Exposition du photographe,Pierre Libaert, lauréat de la dernière édition des Boutographies de Montpellier. à la galerie le "Lac Gelé" 3, Grand rue à Nîmes. Vernissage, le vendredi 7 septembre à 18h30 

"A Macquenoise, village belge proche de la frontière française, Pierre Liebaert fait la chronique d’une famille composée d’une mère et de son fils agriculteurs, narration des jours d’une civilisation qui s’éteint doucement au bord de l’Europe, d’un monde aux structures familiales et économiques marginalisées, envers du moderne, du joli, de l’apparaître et de l’aseptisé.
Les images contiennent une durée longue et immobile, antérieure aux temps qui refusent l’ennui, l’attente, l’inertie des corps et des paysages. Dans cet univers de lent silence, de rapports oubliés à la nature et à l’animal, se noue le destin d’êtres dont les accablements et les désirs ne semblent pas être de notre monde, comme si les solitudes et les résignations y étaient plus profondes que dans nos villes ou nos banlieues.
" Extraits du dossier de presse dela galerie

Pratique:
- Tel. 04 66 36 76 49.
- Ouvert du mercredi au samedi de 15h à 19h
- Entrée libre

Pierre libaert, lac gelé, nimes

Pierre libaert, lac gelé, nimes

05/08/2012

Les dessins d'Avigdor Arikha à l'écoles des Beaux-Arts de Nîmes

avigdor Arikha, musée des beaux arts, nimes

avigdor Arikha, musée des beaux arts, nimes

avigdor Arikha, musée des beaux arts, nimes


A ne pas rater à l'école des Beaux-Arts de Nîmes  (10 Grand-Rue) une exposition (Dessins et oeuvres sur papier) d'Avigdor Arikha, peintre et graveur israélien. A voir jusqu'au 31 août.
Citoyen franco-israéllien né en 1929, Avigdor Arikha.  a vécu la plsu grande partie de sa vie à Paris. Artiset marquant la seconde moitié du XXème siècle, il était aussi historien de l'art, autier de nombreux ouvrages et organisateurs d'expositions dans les plsu grands musées du monde. Cet artiste est considéré comme une figure majeure de l'art contemporain israélien.
Il a portraituré ses proches ainsi que de nombreuses personnalités : Samuel Beckett, Françoise Dolto, Catherine Deneuve...) ou de simples anonymes.
Les plus prestigieuses expositions d'Avigdor Arikha ont eu lieu en Angleterre, aux Etats-Unis, en e Israël, à Edimbourg et à Madrid. La galerie Marlborought l'expose depuis 1972. En 2010, le Centre Pompidou a rendu hommage  au peintre, dessinatuer et graveur diisparu en 2010 à l'âge de 81 ans.
Pratique: 

- Ouvert de 10h à 18h du mardi au samedi

avigdor Arikha, musée des beaux arts, nimes

avigdor Arikha, musée des beaux arts, nimes

avigdor Arikha, musée des beaux arts, nimes

04/08/2012

Chantal Porras, portraits sculptés à l'Imperator à Nîmes

chantal porras, imperator


L’Hôtel Imperator à Nîmes accueille jusqu'au 30 août l’exposition de sculptures de Chantal Porras.
Chantal Porras est depuis toujours fascinée par la sculpture. Très tôt elle sculpte du bois, dessine, et lorsqu’elle arrive à Nîmes dans les années 90, elle s’inscrit aux cours du soir des Beaux Arts.
Plus tard, elle rejoint l’atelier de Jean-­‐Jacques d’Arbaud, sculpteur reconnu, qui lui transmet sa passion pour le thème de l’Afrique.
Lors de cette exposition, la sculptrice Chantal Porras expose des oeuvres de différents styles. Les spectateurs retrouveront notamment des sculptures africaines, d’autres d’inspiration cubiste, et une série de travaux réalisés spécialement pour cette exposition.
Pour faire honneur à l’Hôtel Imperator, haut lieu de la tauromachie, Chantal Porras a réalisé cinq portraits sculptés d’illustres matadors ainsi que deux taureaux, l’un en bronze et l’autre en terre cuite. 

chantal porras, imperator

 

26/07/2012

Catherine Duchêne, et sa vision des Saintes et des Martyrs à Nîmes (Eglise Saint-Paul)

catherine duchêne"Iconographie profane" c'est le titre de l'exposition que présente Carherine Duchêne jusqu'au 30 septembre à l'église Saint-Paul  (Bd Victor-Hugo à à Nîmes. Vernissage ce soir jeudi 26 juillet à 18h30.

"Au culte du ressemblant qui fige les traits, Catherine Duchêne oppose le mouvement du pinceau qui fait frémir les chairs. La beauté ne réside plus dans la perfection des corps mais dans le bouillonnement des énergies qui les enfle et les déforme. Maltraitant les ébauches trop harmonieuses, refusant la couleur qui fait joli, exagérant les corpulences, accumulant les rehauts...  Elle nous rappelle que l’expressionnisme est toujours protestation", indique Jean-Claude Buffle à propos de cette artiste.

catherine  duchene

15/07/2012

Pablo Picasso et Françoise Gilot, "peintre et muse" au musée du Vieux Nîmes

françoise gilot, pablo picasso, nîmes
Photos: © Succession Picasso  2012

Dans l'exposition que lui consacre le Musée du Vieux Nîmes, Françoise Gilot est présente dans l’oeuvre de Pablo Picasso dans des scènes d’intimité familiale et des portraits, ou photographiée à ses côtés dans l’atelier qu’il occupe un temps à Antibes. A voir jusqu'au 7 octobre. 

françoise gilot, pablo picasso, nîmesCompagne de Picasso depuis 1943 et mère de ses deux enfants, Claude et Paloma, Françoise Gilot est une spectatrice assidue des corridas aux côtés de l’artiste dans les arènes de Nîmes et d’Arles. Par son témoignage recueilli en entretiens filmés, elle apporte de précieux éclairages sur cette période. 
A travers dessins, céramiques, gravures de Picasso et des photographies (Robert Capa, Pierre Sima, Robert Doisneau, Denise Colomb), l’exposition approfondit ainsi leurs relations, jusqu’à leur séparation où elle ouvrit, superbe, à cheval, le paseo d’un festival taurin organisé en août 1954 à Vallauris.
Peintre elle-même, Françoise Gilot n’a jamais sacrifié son travail artistique. Ce cheminement, elle le poursuit, à 90 ans, avec constance et sérénité.
"La sélection de peintures et dessins, présentés au Musée du Vieux Nîmes, offre ainsi un regard sur le travail d’une artiste qui a su faire le lien dans les années 50 entre l’Ecole de Paris, à laquelle elle s’apparente et la scène artistique new yorkaise. Cet hommage nîmois à Françoise Gilot s’inscrit plus largement dans ceux qui lui sont rendus au cours de l’année 2012, pour célébrer ses quatre-vingt dix ans, et en particulier celui de la galerie Gagosian à New York à partir du mois de mai sous le titre Picasso et Françoise Gilot", explique Aleth Jourdan, conservateur Musée du Vieux Nîmes.

                                                Le parcours de l'exposition


françoise gilot, pablo picasso, nîmesSalle I et II :  Françoise Gilot, peinture et dessins. Durant leur vie commune, Françoise Gilot préféra se cantonner au dessin, aussi exigeant dans la technique que la peinture à l’huile, mais plus léger dans la pratique. Ses croquis lui tiennent lieu de journal et la suite de dessins représentant Claude enfant trahissent la tendresse de la jeune mère alors que Françoise refuse de se laisser enfermer par ce statut, pas plus que par celui de « compagne de Picasso ». Face à ceux qui voudraient encore aujourd’hui la réduire à cette époque de sa vie devenue si lointaine, niant l’artiste qu’elle n’a cessé d’être, Françoise Gilot ne compose pas avec l’image qu’on attend d’elle, mais s’impose dans ce qu’elle est, dans la vie comme dans sa création.
Salle III : entretiens filmés de Françoise Gilot avec Annie Maïllis, 1997 Réalisation Thomas Gayrard - Françoise Gilot Muse de Picasso - 9 mn - Françoise Gilot Peintre - 15mn.
françoise gilot, pablo picasso, nîmesSalle IV : Pablo Picasso et Françoise Gilot, photographies et œuvres : Il faut, dit-on, cinquante ans à l’Histoire pour rentrer dans ses rails. L’histoire de l’Art s’est parfois elle aussi égarée, quand les passions, les modes, les diktats du moment ont influencé son cours. En France, le Musée du Vieux Nîmes est donc la première institution à exposer côte à côte les œuvres de Picasso et de celle qu’il appelait « la femme qui dit non ». Cet hommage à Françoise Gilot a pour ambition non pas de confronter ou de comparer ses tableaux à ceux de Picasso, mais de témoigner, dans un premier volet, de sa propre trajectoire avant, pendant et après sa rencontre avec le maître et, dans un second, d’attester de l’importance de la jeune femme à travers une sélection d’œuvres qu’elle a inspirées à Picasso.

Pratique :
-
Musée du vieux Nîmes, Place aux Herbes; Nîmes
- Téléphone. 04 66 76 73 70
- Ouvert dulundi au vendredi, de 9h à 12h et de  13h à 17h

françoise gilot, pablo picasso, nîmes

06/07/2012

La Passion selon Melvyn Barros à Nîmes (Galerie Corps et Âme)

mevyn barros

Melvyn Barros, un talentueux artiste Nîmois, présente une toute nouvelle série "Passion" à la galerie Corps & Âme (1 bis rue Emile Jamais à Nîmes). A voir jusqu'au au 31 juillet. Vernissage ce soir à 18h30.

Melvyn Barros a fait ses études à l' université Vauban à Nîmes où il obtient une Licence en Arts Plastique et une Licence en Arts appliqués. Après avoir travaillé quelques temps comme graphiste pour une entreprise de textile, il renoue avec la peinture et travaille sur un projet personnel a forte tonalité visuelle.
Son travail, qualifié par certains comme de la "figuration libre"ou"nouveau fauve", s' inspire de la vie en général et de la sienne en particulier.
A travers ses œuvres, il prend la liberté de faire figurer toutes formes d'art sans frontières culturelles ni géographiques. Il utilise toujours des couleurs très intenses et des noirs très profonds qui cernent et emprisonnent les formes dans une atmosphère éclatante et ludique à la frontière entre le figuratif et l'abstrait. Quant au "petit bonhomme" avec une tête en forme de losange que l'on retrouve dissimulé comme une signature dans chaque toile, il observe, regarde, sans jamais véritablement être vu. Reflet de l'artiste lui-même ou du spectateur transporté dans son monde ?

melvyn barros

melvyn Barros



28/06/2012

Jean-Pierre Formica et Charles-Joseph Natoire aux musées des Beaux arts de Nîmes

Le musée des Beaux-Arts de Nîmes rend hommage à Charles-Joseph Natoire (1700-1777) dessinateur et présente pliusierus aspects de l'oeuvre de Jean Piere Formica; A voir jusqu'au 16 septembre.


jean pierre formica"Eclats" de Jean-Pierre Formica : 
L'artiste nîmois Jean-Pierre Formica a été choisi pour réaliser l'affiche des 60 ans de la Feria. A cette occasion, le musée des Beaux-arts expose plusieurs aspects de l'oeuvre de l'artiste. Ainsi statues de sel, aquarelles, peintures, céramiques viendront en dialogue avec les chefs-d'oeuvres anciens des collections. C’est pour l’artiste l’occasion de présenter la multiplicité de son travail.  Il ne s’agit pas d’une rétrospective, mais de la possibilité pour cet artiste dont on connaît surtout l’œuvre peinte de montrer les nombreux axes de son travail.

charles joseph natoire"Le dessin à l'origine de la création artistique" de Charles-Joseph Natoire (1700/1777) :  à l’occasion de la parution de la monographie de Natoire aux éditions Arthena, rédigée par Susanna Caviglia-Brunel, le Musée des Beaux-Arts propose une exposition sur Charles-Joseph Natoire; dessinateur. Quatre-vingt-onze dessins sortent exceptionnellement des réserves de collections privées et publiques (dont le musée du Louvre et le Musée Atger de Montpellier) pour le plus grand plaisir du public. Les sanguines, pierres noires et lavis permettent d’aborder les différentes fonctions du dessin dans les étapes de la création chez Charles-Joseph Natoire.

Pratique :
- Musées des beaux arts, rue de la Cité Folc
- Tel. 04 66 28 18 32

26/06/2012

La photographe Lourdes Grobet présente un dispositif expérimental à Nîmes (Galerie Negpos)

lourdes grobet


A Nîmes, "le printemps photographique 2012" se clôture en forme d'ouverture et de dissolution : avec l'exposition finale  "Le Nouvel Homme de Bering" de la photographe mexicaine Lourdes Grobet que présente la galerieNegpos. Vernissage vendredi 29 juin à partir de 18h30
  Cette exposition se déroule  dans le cadre d'une "première". En effet, Lourdes Grobet présentera à Nîmes sa dernière création. Fameuse pour ses photographies de Lucha Libre qui immortaliseront entre autres El Santo et Blue Demon, la photographe revient, cette fois, avec une proposition aux antipodes de ces photographies-là et un dispositif pour ainsi dire "quasi expérimental" réunissant le son, l'image fixe et en mouvement.
Lourdes Grobet a étudié les arts plastiques à l’Université Iberoamericana, le design graphique et la photographie au Cardiff College of Art et au Derby College for Higher Education, au Royaume-Uni. Elle a participé à plus de cent expositions individuelles et collectives dans des centres tels le MoMA de New York et le MoMA de San Francisco. Elle a produit un très important travail autour de la Lucha Libre mexicaine qui fait référence et qui a été présenté en 2007 durant Foto España (Madrid) et au Pavillon Populaire (Montpellier) au printemps 2008. Elle a actuellement recours aux nouvelles technologies comme outil pour mettre en valeur la théâtralité des scènes populaires. Ses clichés ont été publiés dans des ouvrages tels Se escoge el tiempo (On choisit le temps) (1983), Luciérnagas (Lucioles) (1984), Bodas de Sangre (Noces de sang) (1987) et Lourdes Grobet (2004). Une rencontre avec l'artiste aura lieu le samedi 30 juin de 16h à 19h. Elle permettra de poser toutes les questions à l'artiste. Cette rencontre sera suivie d'un cocktail. Lourdes Grobet sera aussi présente du 2 au 7 juillet à Nîmes prête à recevoir pour une visite guidée, uniquement sur rdv. 

Pratique : 

- Une rencontre avec l'artiste aura lieu le samedi 30 juin de 16h à 19h. Elle permettra de poser toutes les questions à l'artiste. Cette rencontre sera suivie d'un cocktail. Lourdes Grobet sera aussi présente du 2 au 7 juillet à Nîmes prête à recevoir pour une visite guidée, uniquement sur rdv. 
 - Galerie Negpos, 1 cours Nemausus, Nîmes

lourdes grobet, galerie negpos, nimes

16/06/2012

Fabienne Forel : souvenirs du Caire à Nîmes (Maison de la Région)

 

fabienne forel, nîmes

fabienne forel, nîmes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre du festival Printemps photographique, Fabienne Forel présente "A quoi rêvent les femmes et les hommes du Caire ?". Une exposition photo à voir jusqu'au au 26 juin à la Maison de la région à Nîmes.

'J'ai passé, explque Fabienne Forel,  huit jours à photographier les différents quartiers du Caire. J’y ai retrouvé des odeurs de mon enfance, du hall d’entrée de l’appartement de mon arrière-grand-mère, calle vistalegre, 17, à Barcelone. La même odeur de renfermé, de sucré et de saleté. Ce mélange odorant me ramène à l’image de ce hall et d’un rêve, le rêve des mes grands-parents immigrés en France de revenir dans leur pays d’origine. Je retrouve ici la même effervescence d’une ville en plein développement et de la pauvreté aussi. J’aime le centre ville Down Town, Talab Harb street. Cette rue me rappelle Calle Hospital à Barcelone...."

Pratique :
-  Maison de la Région 3, place des Arènes à Nîmes
- Tel. 04 66 36 82 43
- Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h. 
http://www.negpos.fr

 

fabienne forel, nîmes

fabienne forel, nîmes

10/06/2012

Ulf Andersen, un photographe et des écrivains à Nîmes (Galerie Chez toi chez moi)

 

ulf Andersen

Légende : Lydie Salvayre Encadrée sous verre - 42 x 29,7cm - Tirage jet d'encres garantie 90 ans - 2005 - Tirage réalisé par Ulf Andersen

Exposition d'Ulf Andersen (photographe) du 10 juin au 7 juillet à Nîmes. Vernissage ce dimanche 10 juin : brunch de 11h à pas d'heure. L'exposition présentera différents auteurs encadrées sous verre de format 42 x 29,7cm Tirage jet d'encres garantie 90 ans Tirage réalisé et signé par Ulf Andersen A voir à la . Galerie Chez toi chez moi, 9 rue Gauthier, à Nîmes.

Ulf Andersen fait des portraits d'écrivains du monde entier. La passion de la photo le dévore. Connu des maisons d'éditions du monde, Ulf Andersen vend ses œuvres tirées, signées par lui. Ses photos sont connues de Tokyo jusqu'au États-Unis.  Son travail est remarquable. Ses lumières, ses regards, ses mises en scènes captés à travers l’objectif de son vieux Leica silencieux sont magnifiques. 

L'exposition présentera différents auteurs encadrées sous verre de format 42 x 29,7cm Tirage jet d'encres garantie 90 ans Tirage réalisé et signé par Ulf Andersen pour les couleurs avec: Patrick Modiano 2003, William Styron 1994, Jim Harrison 2002, Françoise Sagan 1987, Alain Mabanckou 2009, Marie Nimier 2008, Enki Bilal 2009, Laurent Mauvignier 2002, Claude Simon 1981, Olivier Adam 2007, Philippe Claudel 2005, Lydie Salvayre 2005, Noëlle Chatelet 2004, Michel Houellebecq 1998, Philippe Toussaint 2009. En tirage Noir et Blanc Encadrée sous verre 24 x 30 cm Tirage papier baryté Tirage réalisé et signé par Ulf Andersen: Alberto Moravia 1979, Paul Auster 1988, Julio Cortazar 1983, André Pieyre Mandiargues 1987, Hervé Guibert 1982, Romain Gary 1978.
 

Légende: Enki Bilal Encadrée sous verre - 42 x 29,7 cm - Tirage jet d'encres garantie 90 ans - 2009 - Tirage réalisé par Ulf Andersen

 

ulf andersen

05/06/2012

Vera Lutter : le surprenant et monumental ying et yang de la célèbre photographe allemande à Nîmes (Carré d'art)

vera lutterLe Carré d’Art-Musée d’art contemporain de Nîmes organise cet été (Du 6 juin au 16 septembre) une exposition monographique consacrée au travail de l’artiste allemande Vera Lutter. Ce sera sa première exposition muséale en Europe depuis l’exposition organisée par le Kunsthaus de Graz en 2004. Vernissage ce soir mardi 5 juin à 18h30. 

vera lutter, carre d'art, nîmesL’exposition de Vera lutter présente un ensemble important d’une vingtaine de grandes oeuvres photographiques réalisées entre 1997 et 2011 : deux nouveaux projets, One Day, une installation vidéo sonore et Albescent, un ensemble de quinze tirages numériques grand format de la lune seront tous deux exposées pour la première fois.
Le travail de la photogropahe allemande a pris sa forme actuelle vers 1993-94 quand elle a déterminé les conditions de prise de vue de ses grands tirages uniques gélatino-argentiques en utilisant une chambre ou un container comme camera obscura.
vera lutter, carre d'art, nîmesLes images en négatif qui en résultent sont impressionnantes par leur force descriptive bien qu’elles dématérialisent tout ce qui se passe dans la chambre noire. Lutter a étudié la sculpture à l’Académie de Munich et ne se considère pas comme une photographe même si elle ravive l’une des plus anciennes techniques de cette forme artistique.
Ses images transforment la nature même de ce qu’elle capte de sites quotidiens dans une pure perception d’un temps suspendu, étiré. Linger On est la première pièce visible dans l’exposition de Vera Lutter à Carré d’art à Nîmes.
Cette photographie d’un zeppelin, placée transversalement dans l’espace d’une salle, est reportée sur un plan de plexiglas translucide. La photographie originale utilisée pour l’installation a été réalisée en 1999 et apparaît comme l’image intemporelle d’un hangar dans lequel le gros volume primitif du zeppelin est suspendu comme dans un mouvement arrêté.
La partie historique de l’exposition suit le développement du travail de l’artiste depuis le milieu des années 90 et s’organise autour de quatre groupes : les vues architecturales et urbaines, les sites industriels, Venise, et les oeuvres auto réflexives plus conceptuelles où l’artiste installe certains tirages dans l’environnement même où ils ont été réalisés, entraînant une perturbation de l’espace et une mise en abîme.
vera lutter, carre d'art, nîmesCet ensemble sera encadré par la projection de One Day en deux parties : la première salle de l’exposition présente les huit premières heures du jour, alors que la dernière présente les huit dernières. One Day, est un film de 24 heures d’un paysage avec un plan fixe. Un enregistrement précis des sons de la nature accompagne l’image et rend évidente l’évolution de la lumière durant une journée d’été. Il s’agit de la première pièce vidéo de l’artiste.
Dans Albescent, Vera Lutter a entrepris une suite de photographies de la lune à différents moments de son cycle dans sept villes. Ici le temps d’exposition est très court, parfois pas plus d’un quart de seconde. Comme Vera Lutter en fait elle-même la remarque, elle rejoint dans cette série l’instantanéité qui est à la base de l’histoire de la photographie. Déviant de son procédé photographique analogique, ici Lutter utilise un appareil numérique pour enregistrer les phénomènes naturels. Ces oeuvres évoquent l’origine de la lumière et le rôle que la lumière prend dans la création de la notion du temps et la conception de l’image tangible.

Pratique :
- L’exposition est accompagnée d’un catalogue bilingue français-anglais, édité avec Hatje Cantz. Il comporte des textes de Françoise Cohen, commissaire de l’exposition, Douglas Crimp, Steven Jacobs, Gertrud Koch. 144 pages, et environ 80 reproductions. Carré d'Art
- Musée d'art contemporain ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h. Entrée: 5 euros, tarif réduit: 3,70 euros

31/05/2012

Dominque Fraiklin photographie "L'invisible" à Nîmes (Galerie du Lac Gelé)

  

dominique fraikin,nîmes

La galerie Le lac gelé à Nîmes Présente "Libres voilées", une exposition photos de Dominique Fraikin. A voir du   1er  au 30 juin. Vernissage le vendredi 1er juin à partir de 18h30.
 Dominique Fraikin est né à Liège où il vit et travaille. Depuis toujours la photographie est son moyen d’expression. Dans cette série, sa démarche d’artiste est de chercher « à photographier l’invisible ». Libres voilées est le premier volet d’un travail sur la femme dans la société.

Pratique : 
- . Le Lac Gelé 3, Grand rue, Nîmes
- Tel. 04 66 36 76 49
- Ouvert du mercredi au samedi de 15h à 19h
- Entrée libre

dominique fraikin,nîmes

 

30/05/2012

Philippe Ibars : du blog au mur de Carré d'art à Nîmes en passant par les Jardins de la Fontaine

Philippe Ibars, Nîmes


Depuis plusieurs années maintenant Philippe Ibars postait ses photos sur le blog de Midi Libre. "J’ai eu  envie de partager mes images autrement" dit-il.  Voilà c’est fait. Et de belle manière : le Carré d’Art de Nîmes a ouvert ses portes à ses images des Jardins de la Fontaine. Des images exposées  sur le Mur Foster" tant convoité par les artistes, dans le cadre des « Rendez-vous aux Jardins ». A voir jusqu'au 17 juin. 

 
Ces jardins  Philippe Ibars ne se contente pas de les photograhier. Il en parle et joliment :"Trésor, cœur et poumon de Nîmes, les Jardins de la Fontaine sont le premier jardin véritablement public d’Europe. Ils sont aussi de Nîmes le berceau historique, avec la source sacrée de Nemausos, dieu gaulois des bois, des fontaines et des sources sylvestres, et les marques visibles ou enfouies de sa romanité. Les Jardins de la Fontaine, comme leur nom l’indique, sont pluriels. 
Depuis la base du mont Cavalier jusqu’à l’accent circonflexe de la Tour Magne, ils déploient majestueusement toute une multitude d’espaces différents. Grands bassins tout en bas où même une fois l’an des jouteurs viennent croiser les lances, promenades et pelouses, temple de Diane, Nymphée, source, grotte, terrasses à l’ombre ou au soleil, belvédère, clairière des cèdres, mazet nîmois, bassin Montgolfier, jeux pour enfants, etc. 
Il faut dire aussi que le public est très varié et qu’on vient aux Jardins pour toutes sortes de raisons : prendre l’air, le soleil, le frais, dormir, courir, bouger, bavarder, se taire, se distraire, se connaître, s’aimer, se marier, promener les bébés, les enfants, les parents, les toutous, jouer de la musique, aux boules, aux cartes, lire, écrire, peindre ou photographier.À chacun ses Jardins de la Fontaine ! Quel Nîmois n’a pas dans son musée imaginaire au moins une vue des Jardins ? Montrer alors une image de plus de la Tour Magne, du temple de Diane, des deux exèdres de la Source, du Nymphée, de sa statue et des putti joufflus peut sembler superflu. Essayons autre chose : la partie pour le tout. à chacun ses Jardins, oui, et les quelques images ici montrées n’ont surtout pas la prétention d’en tracer un fidèle portrait. 
Rien de l’atmosphère des Jardins, de l’ambiance, du mouvement qui les anime, de la vie qui les innerve. Elles cherchent autre chose, ces images, peut-être une part, une petite part de l’âme des Jardins. Nées dans les Jardins, nées des Jardins, de leur lumière et de leurs ombres, mémoire d’instants fugitifs et de regards toujours nouveaux sur ces Jardins toujours changeants, elles se donnent à d’autres regards et les invitent avec tendresse, simplement, à la redécouverte de ce lieu d’exception"  

Philippe Ibars, Nîmes

 

Philippe Ibars, Nîmes


Philippe Ibars, Nîmes


Jean-Pierre Gilly entre ancien et nouveau monde à Nîmes (Galerie Corps et âme)

jean pierre gilly



La galerie Corps et âme à Nîmes présente les oeuvres minimalistes de Jean-Pierre Gilly. Vernissage ce vendredi 1er juin à 19h.


La peinture de Jean-Pierre Gilly exprime d'une part, les structures de toutes natures qui orientent ou déterminent nos comportements, à travers notamment des surfaces closes, souvent d'allure géométrique, et d'autre part, l'action et la liberté humaines qui tendent à subvertir - voire à transformer - ces structures par le biais de matières colorées qui en brouillent et en transgressent parfois les frontières.
Ce sont d'un côté, la traduction plastique de ces frontières [strictes ou floues, fermées ou ouvertes] et d'un autre côté, le rythme même des structures colorées [obscures ou claires, vibrantes ou froides] qui caractérisent principalement sa recherche. Le principe qui sous-tend cette dernière est celui de la dualité, de la tension voire de la contradiction.
Il vise à introduire de la dynamique dans ses œuvres et se traduit plastiquement par les rapports multiformes de proximité/éloignement entre bandes verticales et/ou par des mouvements de matière à l'intérieur même de celles-ci. Depuis 2009, l'expression picturale de ce principe passe par des surfaces - le plus souvent rectangulaires mais intégrant des éléments incurvés - qui viennent contrarier l'ordonnancement des structures verticales.
" Au fond, ce que ma peinture cherche peut-être à montrer ce sont les relations entre deux mondes [l'ancien et le nouveau , le conscient et l'inconscient,...] qui peuvent soit interagir sous la forme de l'ouverture ou, au contraire, du délitement de l'un par l'autre, soit rester juxtaposés, fermés l'un à l'autre. L'essentiel, bien sûr, est que cette conception s'accompagne d'une expression plastique, d'un travail de la matière qui donne à mes oeuvres une vie propre entrant en résonance avec le spectateur et son rapport au monde." explique cet artiste toulousain.

jean pierre gilly

 

 

11/05/2012

Julien Descossy avec une belle série expérimentale à Nîmes (Galerie du Chapitre)

 

julien descossy, galerie du chapitre, nîmes

julien descossy, galerie du chapitre, nîmes

 

La galerie du Chapitre à Nîmes présente "Peintures et ciments", une exposition de Julien Descossy. A voir jusqu'au 2 juin.
Dès son enfance Julien Descossy a été fortement influencé par l’iconographie religieuse, la peinture de son grand père Camille Descossy et les dessins de Susanne Ballivet.
Puis, à l’école des Beaux-Arts il intègre l’enseignement d’artistes issus pour la plupart du mouvement support surface.
L’oeuvre de Julien Descossy est l’expression de son vécu existentiel, spirituel et de ses obsessions : les ports industriels d’Asie, le fétichisme, les pigeons urbains, les envolées de fleurs psychédéliques.
En 2005, il rejoint la galerie Odile Oms qui réalisera plusieurs expositions de l’artiste, en mars 2005, mars 2009 et mai 2011.En juin 2010, la Maison de Heidelberg présente son travail. Aujourd’hui, avec la complicité de l’artiste Luc Castanié, il réalise une série expérimentale de formats en ciment sur le thème des pigeons.

julien descossy, galerie du chapitre, nîmes

julien descossy, galerie du chapitre, nîmes

02/05/2012

Albert Martin à Nîmes :une exposition hors les murs de la galerie du Chapitre

galerie du chapitrePour son premier événement du printemps, la galerie du Chapitre propose une exposition hors les murs de la galerie avec le peintre Albert Martin. Cet artiste nîmois ouvre, durant deux jours, les portes de son atelier.
L’opportunité de profiter de l’entière collection des œuvres de l’artiste et du lieu, toujours mythique, où se créent les toiles….. Albert Martin et la Galerie du Chapitre vous attendent les samedi 5 Mai et dimanche 6 Mai au 4, rue du Champ de Mars à Nîmes. Au programme également : dégustation des vins du Château Vessière accompagnés de rillettes de l’artiste.

Marc Merolli : portes ouvertes dans son atelier à Nîmes

marc merolli,nimesMarc Merolli organise des journées portes-ouvertes dans son atelier (186 Traverse d'Engance, Nîmes) du 4 mai au 8 mai de 10h30 à 20h. 
A cette occasion vous pourrez découvrir le lieu où tout se passe,  vous pourrez découvrir les œuvres de différentes périodes des plus anciennes aux plus récentes de cet artiste nîmois ainsi que les esquisses et travaux préparatoires enfin tout le processus quoi !
 D'autre part et devant le succès et la convivialité des précédentes édition Marc Merolli renouvelle son invitation à un grand pique-nique le mardi 8 mai vers midi chacun amenant son repas. Le parcours sera fléché à partir de la route d'Uzès.

Christine Nuel, une belle faena photographique à Nîmes (Galerie Corps et âme)

 

christine nuel
 Christine Nuel, fait partager sa passion photographique de la corrida lors d’une exposition à la galerie Corps & Ames de Nîmes, à l’occasion de la Féria de Pentecôte.
Du 2 au 31 mai, avant et pendant la Feria de Pentecôte, Christine Nuel présente 40 oeuvres en couleur et noir et blanc, ainsi que des créations photographiques originales sur la tauromachie, à la galerie Corps et Ame de Nîmes.
Depuis sa première course de taureaux, à l’âge de 3 ans, Christine Nuel n’a eu de cesse d’assouvir en même temps ses deux passions que sont la photographie et la tauromachie. Comme tous les photographes taurins, elle opère du callejon, corridor étroit et interdit au public entre les gradins et les arènes.
Elle expose régulièrement ses meilleurs clichés qu’elle a réunis en plusieurs carnets dont les reflets roses et rouges sont ceux des habits de lumière, du paseo ou de la faena de muleta.

Pratique : 
- Exposition du 2 au 31 mai
- Entrée Libre
- Nombre d'oeuvres : 40
- Type d'oeuvres : Photos couleur, photos noir et blanc, créations artistiques
- Galerie Corps et Ame 1 bis Rue Emile Jamais, Nimes
-  www.corpsetame.net
- Vernissage le jeudi 3 mai à 19h

chrisitne nuel

christine nuel

29/04/2012

Marina Obradovic et ses petits vieux recoloriés à Nîmes (Galerie de la Salamandre)

 

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

 

Suite du printemps de la photographie à Nîmes avec une exposition de Marina Obradovic qui présente quarante  photographies de Marina Obradovic, réinterprétées par quatorze artistes. "Ne jetez pas vos vieux ! On vous les rachète !" (Proverbe rom)" : c'est le titre de cette étonnante exposition à voir jusqu'au samedi 19 à la galerie de la Salamandre à Nîmes.

Marina Obradovic a suivi une formation aux Beaux-arts de Paris en peinture et photographie. Active dans les milieux de la peinture, de la photo et du cinéma de fiction et documentaire, elle a notamment travaillé avec Alain Resnais, Jean-Marc Moutout et Tony Gatlif
L'exposition de Marina Obravodic  regroupe une série de portraits de petits vieux phographiés par Marina Obradovic en Hongrie, Roumanie, Serbie... Une trentaine de ces images ont été repeintes par douze artistes. Ces tableaux entre portraits d'ancêtres et icônes évoquent des pays, des coutumes, des manières de vivre. Il y a de la modernité dans ces images recoloriées.  

Les peintre qui ont participé : Marco Bailone, Edith Baudran, France Everard, Ctaherine Fayard, Sarah Fistol, Silvia Guerra, Jérôme Gerry, Philippe Guitton, Isabelle Langlois, Daniela Montecinos, Nadine Nacinovic, Sophie Pouget, Vincent Sojic, Geertje Vanghenechten.
  

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

marina obradovic,galerie salamandre,nîmes

25/04/2012

Jacques Bruel à l'École supérieure des beaux-arts de Nîmes : derniers jours !

jacques bruelJusqu'au 27 avril L'École des beaux-arts de Nîmes rend hommage à l'artiste Jacques Bruel (disparu en 2010) avec lequel les étudiants de l'école ont eu plusieurs fois le privilège de travailler.
Le Frac s’est associé à l'organisation de l'exposition en prêtant l'œuvre : Tahata dragons (1989). "Jacques Bruel, précise Emmanuel Latraille,  aura été l’un de ces « rêveurs » du monde qui paraissent en posséder une conscience si aiguë qu’elle les conduit sans cesse aux points où celui-ci manifeste sa coupure. 
Pratique :
- Du lundi au vendredi, de 10h à 18h | entrée libre
- Hôtel Rivet - 10 Grand’Rue, Nîmes
- Tél. 04 66 76 70 22 

19/04/2012

Claude Caillol plus libre que jamais à Nîmes (Galerie From to Point)

 

 

claude caillol,nîmes

Claude Caillol présente ses travaux récents à la galerie From point to Point à Nîmes. A voir jusqu'au 6 mai.

Claude Caillol est né en 1955 à Aubagne. Il a fréquenté les écoles des Beaux Arts de Marseille puis de Nîmes. Aujourd'hui, Claude Caillol vit et travaille à la Réunion.
Claude Caillol et Judith Bartolani travaillent en binôme.  Leur production s'articule autour de mises en scène d'objets en plastique qui envahissent notre quotidien (sacs, bouteilles, jouets ...) avec lesquels ils composent des installations incongrues, des environnements, voire des décors pour leurs films. Leur engagement commun est d'extraire du banal la part de merveilleux, tout en se moquant un peu des codes de l'art contemporain et, surtout, de transmettre à travers un " lien social hors classe " la joyeuse alchimie de leur oeuvre. En 2004, Claude Caillol commence à dessiner sur des sacs plastiques. Même s'il renoue avec la signature unique, il préserve toujours cette conviction que l'artiste est libre et maintient cette volonté de révéler la poésie inédite du quotidien, toute "l'énergie des sociétés industrielles". À ce titre, il réalise de nombreux spectacles, films et performances.

(Source : Claude Caillol, Editions Ceysson)

Pratique :
- From to Point,  Éditions Galerie Libraire 2 + 2 Place de la Calade, Nîmes.
-  Horaire de la galerie mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi de 14 h à 19 h et sur rendez-vous
-  http://frompointtopoint.com/
-  http://pointopoint.blogg.org

claude caillol,nîmes

claude caillol,nîmes

claude caillol,nîmes

18/04/2012

Véronique Chanteau et Niloufar Banisadr en ouverture du "Printemps de la photographie" de Nîmes

 

veronique chanteau

Début du Printemps de la photographie à Nîmes avec une exposition de Véronique Chanteau et Niloufar Banisadr. "Au‐delà des apparences / Rétrospective + L’empreinte" : c'est le titre de cette présentation à voir  du vendredi 20 avril au jeudi 17 mai.  Vernissage ce vendredi 20 avril à 18h30 à la  Galerie Negpos–Fotoloft, 1, cours Némausus à Nîmes.

 Véronique Chanteau : « Mon approche de la photographie est imprégnée de mon passé de peintre et d’architecte (diplômée de l’École Boulle en 1982, ateliers de peinture et de gravure). Mon travail est conceptuel, sous forme de séries qui déclinent la vibration de la lumière au moment du passage d’un objet ou d’un geste, lié à la vie ou à des lieux du quotidien" explique Véronique Chanteau.
Ses photographies sont prises au naturel souvent sur le lieu de l’objet trouvé. Cette photographe, qui vit et travaille à Paris, utilise des négatifs papier et ses tirages n’ont pas de retouche numérique. Le format des tirages est en général entre 70/100 cm et 110/160, elles sont tirées à 5 exemplaires, signés et numérotés.
Exposées en France (Fiac 2001, Fnac, Designer’s day, Journée du Patrimoine…) et en Europe, au Maroc et aux USA, les photos de Véronique Chanteau font partie de collections privées et certaines séries ont été acquises par la Bibliothèque Nationale de France, par la fondation RAR, le musée de l’APHP à Paris.



Niloufar Banisadr : cette photographe achève en Iran en 2001 ses études de photographie, qu'elle poursuit entre 2002 et 2006 (ciné et art) en France. Elle décline, série après série, la complexité d'être une femme et de vouloir s'exprimer en toute liberté sur ce qu'elle est, dans une société qui nie publiquement et en permanence aux femmes leur désir de s'émanciper.
Elle questionne ainsi la dualité qui déchire les jeunes femmes iraniennes entre tradition et modernité (Autoportraits), elle aborde subtilement la question de la censure (Chose en soi, histoire de chaise), l'étude de nu (Jacuzzi) et les menstruations (Du tabou à l'intimité). 
Niloufar Banisadr  produit une photographie très différenciée en fonction des séries, utilisant soit le noir et blanc, soit la couleur, variant les formats et les processus de mise en scène. Elle est actuellement enseignante en photographie à l’Institut Speos (Paris).

niloufar banisadr

Photo Niloufar Banisadr

veronique chanteau

Photo Véronique Chanteau

veronique chanteau

Photo Véronique Chanteau

17/04/2012

"Printemps de la photographie" à Nîmes : c'est du 20 avril au 31 juillet

 printemps.png                                                                                                                                                      C'est cette semaine que démarre à Nîmes le Printemps Photographique 2012 (1)  avec au programme sept femmes photographes : Niloufar Banisadr, Véronique Chanteau, Fabienne Forel, Lourdes Grobet, Marina Obradovic, Bénédicte Paszkiewicz et Ayako Takaishi. A voir jusqu'au 31 juillet.

 
Ce nouveau Printemps photographique se fixe comme cadre la photographie des femmes. Une première ? Pas tout à fait ! Les deux principales invitées du précédent Printemps étaient deux photographes chiliennes de deux générations distinctes et de très grand talent : Paz Errazuriz et Zaida Gonzalez.
La galerie NegPos a toujours offert un espace au regard des femmes et milité pour une large représentation de leur travail. 
Cette année, la galerie  propose de découvrir les travaux de sept photographes, certaines renommées et d’autres moins célèbres. "De cette sélection émerge une certitude : le regard des femmes n’est pas celui des hommes" précise l'équipe de Negpos avant d'ajouter "Il va beaucoup plus loin, il est beaucoup plus intense et riche en possibles interprétations. Certainement qu’il y a une ou des raisons à cela… Nous vous laissons les deviner… Laissez simplement agir votre intuition… féminine !" Tout un programme à découvrir et des expositions à ne pas rater!

(1) Le Printemps Photographique (6e édition) "7 Femmes Photographes", est un événement organisé par Negpos avec le soutien de la Ville de Nîmes, du Conseil Général du Gard, du Conseil Régional Languedoc Roussillon, de la DRAC Languedoc Roussillon, de l’ACSE et de la SAIF (Société des Auteurs d’Images Fixes).

                                                                    Le programme

 20 avril : Véronique Chanteau + Niloufar Banisadr "Au‐delà des apparences / Rétrospective + L’empreinte". Du vendredi 20 avril au jeudi 17 mai 2012, vernissage le vendredi 20 avril à 18h30. Galerie Negpos–Fotoloft, 1, cours Némausus, Nîmes Tel. 04 66 76 23 96 / 06 71 08 08 16

 27 avril :  40 photographies de Marina Obradovic, réinterprétées par quatorze artistes "Ne jetez pas vos vieux ! On vous les rachète ! (Proverbe rom)". Du vendredi 27 avril au samedi 19 mai. Vernissage le vendredi 27 avril à 18h30 à la  galerie de la Salamandre, place de la Salamandre, Nîmes. Tel. 04 66 76 23 90
 18 mai : exposition "Inside Japon" d' Ayako Takaishi et Bénédicte Pasziewicz. Du vendredi 18 mai au jeudi 22 juin. Vernissage le vendredi 18 mai à 18h30. Soirée spéciale Japon le samedi 19 mai dans le cadre de la nuit des Galeries de 19h à minuit à la  Galerie Negpos-Fotoloft, 1, cours Némausus, Nîmes Tel. 04 66 76 23 96 / 06 71 08 08 16
11 juin :  Exposition "À quoi rêvent les femmes et les hommes du Caire ?" de Fabienne Forel. Du lundi 11 au vendredi 29 juin. Vernissage le vendredi 15 juin à 18h30 à la Maison de la Région, place des Arènes à  Nîmes. Tel. 04 66 36 82 43
29 juin :  "Le nouvel homme de Bering photographies, vidéos et installation" exposition de Lourdes grobet. Du vendredi 29 juin au mardi 31 juillet. Vernissage le vendredi 29 juin à 18h30 à la  Galerie Negpos–Fotolo, 1, cours Némausus, Nîmes. Tel. 04 66 76 23 96 / 06 71 08 08 16.

 

veronique chanteau

05/04/2012

Maude Grübel et ses photos "itinéraires" à Nîmes (Galerie du Lac gelé)

maude grubel, lac gelé, nimes

maude grubel, lac gelé, nimes

 

 

 

 

 

 

 

 

La galerie "Le Lac gelé" à Nîmes présente " "La lisière est sourde" une exposition photographique de Maude Grübel. A voir jusqu'au 12 mai.

"À travers mes photographies je tente des passerelles entre des récits documentaires et des processus inconscients. Mon travail artistique s’inscrit dans une réflexion sur notre intime mémoire et les relations temporelles... le territoire de mon travail se situe entre L’Europe - en particulier l’Allemagne et la France, mes pays d’origine - et le Maghreb", explique Maude Grübel.
Son exposition "La llisière est sourde" (2009 - 2011) retrace, recroise et retisse un fil autour de l’itinéraire qui mène cette artiste du Nord au Sud, de la France à l’Algérie.  Pour rendre visible ce qui s’échappe. Décrire la vie à travers le vide et l’absence .

Pratique :
- Le Lac Gelé, "Lieu de phénomènes photographiques" 3, Grand rue, Nîmes
- Contact : lieu@lelacgele.org
- Tel. 04 66 36 76 49 
- Ouvert du mercredi au samedi de 15h à 19h
- Entrée libre Vernissage le vendredi 6 avril à partir de 18h30

maude grubel, lac gelé, nimes