Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/11/2012

Marcel Dinahet, Régis Pinault et Olivier Bartoletti à l'affiche au Crac de Sète cet automne

À Sète, à la suite de la grande exposition estivale de Michel François, où la dimension du paysage était présente en filigrane, le CRAC Languedoc-Roussillon de Sète ouvre sa saison d’automne à trois artistes en proposant trois expositions personnelles : "Regarder la mer" de Marcel Dinahet; "Etat second" de Régis Pinault; et "La playa del sordo" d'Olivier Bartoletti. A voir jusqu'au 13 janvier.Pratique:
-
26 quai Aspirant Herber, Sète
- Tel 04 67 74 94 37

                                           Regarder la mer" : Marcel Dinahet

L’oeuvre de Marcel Dinahet est étroitement liée au littoral. Depuis le début des années 1980, il parcourt les paysages terrestres et sous marins avec sa caméra. La démarche de Marcel Dinahet serait celle d’un arpenteur qui explore la face cachée du familier. Pour son exposition intitulée , l’artiste réalise un projet sur le littoral languedocien (vidéos et photographies) augmenté d’une performance chorégraphiée avec la participation des danseurs du Centre National Chorégraphique Montpellier Languedoc-Roussillon. Il présente plusieurs autres dispositifs vidéos parmi lesquels seront programmées deux séances de projection de «Finisterrae», film de Jean Epstein de 1929.Né en 1943 à Plouigneau, Finistère, vit et travaille à Rennes.

 

marcel dinahet

 

                                                Etat second: Régis Pinault

Sous l’intitulé , l’exposition de Régis Pinault - dédicacée à Yvon Nouzille - propose un paysage mental construit à partir d’un ensemble d’objets de taille humaine dispersés dans plusieurs espaces considérés comme un seul plateau technique de théâtre ou de cinéma.
L'artiste associe à ce projet deux oeuvres réalisées en collaboration avec les artistes Ann Veronica Janssens (“ Pick up ”) et Valérie du Chéné ("Vision de nuit").
La particularité du projet de Régis Pinault est d’impliquer le visiteur dans son processus de réflexion. Etat second est un travail sur la perception qui joue sur la défocalisation du regard.

regis pinaut


                                            La playa del sordo : Olivier Bartoletti

Au premier étage, la project-room est dédiée au projet d’Olivier Bartoletti : l’artiste sillonne les plages, son exploration est de l’ordre de la quête. Depuis 2002, Olivier Bartoletti a délocalisé son atelier sur le littoral méditerranéen où il vit, entre la France ( Languedoc-Roussillon) et l’Espagne (Catalogne), afin de prendre en compte dans sa pratique le territoire environnant. “ J’ai réglé l’économie de ma pratique de façon à créer les conditions qui me permettent d’articuler une critique de la représentation par la production d’objets esthétiques qui sont le fruit d’une expérience singulière d’art et de recherche : une ego/géo-politique. Olivier Bartoletti né en 1973 à Montpellier Vit et travaille à Barcelone, Espagne & en Camargue, France

olivier bartoletti

27/03/2012

Francesca Caruana et ses lignes d'eau à Sète (Crac)

Dans le cadre du Forum de l'eau 2012, le parcours artistique "Lignes d'eau" de Francesca Caruana est présenté sur quatre lieux à Sète (Pointe courte, C.R.A.C - LR, Dock Richelieu, Chapelle Haute).
L’idée décline le thème de l’eau d’un point de vue critique et artistique. 

Au Centre régional dart contemporain de Sète, deux volumes seront présentés :
- Parallélépipède suspendu , composé d’environ 200 bouteilles d’eau en plastique et d’un cordage à la manière des cargaisons de bateau. Les bouteilles-résidus sont en attente de recyclage
- Onde, sinusoïde composée de bouteilles colorées enfilées sur un câble comme des perles ou ces colliers faits de petites branches de corail. Cette ligne découpe l’espace terrestre, ligne de flottaison dans notre mémoire.

Francesca Caruana d’origine maltaise est née à Casablanca. elle vit à Saleilles, près de Perpignan. Une artiste originale et attachante. Voilà comment elle se présente sr son site : "Me présenter? sous quel angle? Je hais les profils… ou alors à la Barthes : j'aime le dessin, les os, j'en fais des installations, je peins avec des pleins et des déliés gestuels, j'aime Matisse, Cy Twombly, le «soi-disant» des performances, la rareté, les excès, les brocantes de nuit, les pistes borderline… and so on! Je n'aime pas l'accordéon et les faux-culs! Je n'aime pas les porteurs de panoplies politiques et artistiques qui grouillent dans les foires, adossés à leur protecteur. J'aime Daniel Arasse et les arts exogènes, le poids de la peinture dans le pinceau mouillé, les gâteaux d'apéro et la bière, la mer, les privilèges et la justice, les différences, la provocation salvatrice… et la course à pied…"

Pratique :
- Jusqu'au 30 mars
- Ouvert en semaine du lundi au vendredi, uniquement sur rendez-vous. Tel : 04 67 74 94 37

francesca caruana

 

20/03/2012

Crac de Sète et Mrac de Sérignan : une saison estivale de l'art contemporain toute en couleurs et modernité

serignan, sète

La présentation des programmations estivales 2012 du CRAC à Sète et du MRAC à Sérignan s’est déroulée, ce mardi matin à Montpellier, à l’Hôtel de Région. En cette année 2012, ce sont de nouvelles programmations riches en projets inédits et rendez-vous spécialisés. Une nouvelle saison d'art contemporain toute en couleurs et modernité 
Voici les grandes lignes de cette programmation sur laquelle nous reviendrons:

                                       Au CRAC à Sète
-  Du 6 avril au 28 mai :  vernissage vendredi 6 avril à 18h30 "Dialogue"- Sylvie Fanchon: « SF"; Dialogue Morgane Tschiember : « Swing’nd Roll & Bubbles ; Project-Room - Albert  & Verzone: « the Moscow project 1991-2011 » et « Seaeuropeens 1994 »
- Du 29 Juin au 30 Septembre : vernissage vendredi 29 juin à 18h30 : la grande exposition d’été retiendra l’exposition Monographique de Michel François. 

                                        Au MRAC à Sérignan
- Du 11 Mars au 10 Juin : exposition d’Yves Belorgey, « Peintures sur dessins »
- Du 1erJuillet au 28 Octobre : vernissage samedi 30 juin à 18h30 : la grande exposition collective d’été « Marcher dans la couleur"

serignan
Sur la photo de droite à gauche : Noëlle Tissier, directrice du CRAC à Sète ; Fabrice Manuel, directeur de la Culture et du Patrimoine de la Région Languedoc-Roussillon ;  Josianne Collerais, vice-présidente de la Région Languedoc-Roussillon, déléguée à la Culture et au Patrimoine ;  Hélène Audiffren, directrice du MRAC à Sérignan.

21/02/2012

Sète : au Crac, rencontre avec l’auteure Natyot et la photographe Sylvie Goussopoulos

crac sèteMercredi 29 février à 19h, le Centre Régional d’Art Contemporain de Sète , en partenariat avec l’association des professionnels du livre, de la lecture publique et des littératures en Languedoc-Roussillon organsent une rencontre en présence de l’auteure Natyot et de la photographe Sylvie Goussopoulos.
Cette manifestation est organisée dans le cadre de l’exposition itinérante de portraits de libraires et de textes d’auteurs, dédiée à promouvoir le livre et la librairie indépendante.
Natyot, artiste pluridisciplinaire, poète et parolière, slameuse et auteure, livre ses textes avec un ressenti au plus proche de la réalité.
De la Galerie Photo de Montpellier au Visa Off pour l’Image de Perpignan où elle obtient en 2007 le 1er prix environnement, Sylvie Goussopoulos suit son chemin. Elle réalise des photos de presse (Courrier International, Marie-Claire, Harmonie) et publie sa série d’autoportraits "Je traverse au milieu des voitures" ( Editions de l’Aube, 2007).
A chacune de ses expositions, elle nous plonge dasn de nouveaux univers comme en témoigne Femmes d’étang, parole et portraits des femmes du bassin de Thau qui met en lumière l’importance, le rôle et le travail des conchylicultrices. 
Pratique:
- www.lr2l.fr
http://crac.languedocroussillon.fr
- CRAC : 26 quai Aspirant Herber, Sète
 -Tel. 04 67 74 94 37

11/12/2011

Sète : au Crac mercredi 14 décembre, projection d' un film sur le Duchamp de Los Angelès

 

crac"Who’s That Guy ? Tell me More about Guy de Cointet" un film de Marie de Brugerolle (2011, 90 minutes, anglais sous titré français) projeté  en présence de Marie de Brugerolle ce mercredi 14 décembre 2011 à 18h au CRAC à Sète (Entrée libre).


Le film documentaire présente l’artiste dans le contexte de Los Angeles des années 1970."Who’s That Guy ? Tell me More about Guy de Cointet", est un portrait mosaïque d’un artiste par les artistes amis qui le connurent, tels Paul McCarthy, John Baldessari, Richard Jackson, Barbara Smith et Morgan Fisher.
Tous se souviennent d’un personnage et d’une oeuvre qui les ont profondément marqués. Le portrait de l’artiste devient le portrait d’une scène : celle «underground» de Los Angeles.
De l’émergence de la «performance», à la junction des années 70/80, à l’apparition d’un nouveau contexte, celui du marché émergeant et d’une nouvelle scène, c’est une période charnière et peu connue qui est montrée.Des documents originaux, des extraits de pièces, des entretiens construisent un puzzle et montrent la variété des aspects du travail de celui qu’on appelait le «Duchamp de L.A.».
Marie de Brugerolle est historienne de l’art, commissaire et dramaturge. Elle enseigne à l’école nationale des Beaux Arts de Lyon. Après avoir organisé la première exposition globale de Guy de Cointet au MAMCO de Genève en 2004, elle a conçue «Faire des choses avec des mots/Making words with things» au CRAC à Sète en 2006, avec des oeuvres de Catherine Sullivan, Paul McCarthy et Mike Kelley. Pour mémoire, en 2006 au CRAC LR à Sète, «Faire des choses avec des mots/ Making words with things» a été la première exposition d’importance de Guy de Cointet en France, à l’initiative de Noëlle Tissier et Marie de Brugerolle, commissaire de l’exposition.
Deux performances ont exceptionnellement été rejouées au CRAC LR le jour du vernissage, grâce à l’engagement et à la générosité de Bob Wilhite ( artiste, ami de Guy de Cointet qui collabora à trois de ses créations) et à ses amies comédiennes Mary Ann Duganne Glicksman, Denise Domergue, Jane Zingale, Helen Berlan, qui ont accepté de rejouer ensemble avec Bob Wilhite, les performances My Father’s Diary, 1975 and Tell Me, 1978. .

Pratique :

- Ouvert tous les jours de 12h30 à 19h00, Fermé le mardi Week-end de 14h00 à 19h00
- Entrée libre
- CRAC, 26 quai Aspirant Herber, Sète
- Tel. 04 67 74 94 37

crac

 

29/11/2011

Sète : performance artistique "branchée" d'Annie Abrahams avec webcams et ordinateurs

Ce jeudi 1er décembre, à 19h00, au CRAC de Sète Annie Abrahams présente "Huis Clos / No Exit - Training for a Better World " avec David Lavaysse, Emilie Schalck, Marguérite Leudet, Simon Nicolas, Sophie Valero et Valérie Severac Performance!

Dans le cadre de l'exposition Training for a Better World ( à voir jusqu'au 1er janvier), l'artiste présentera une performance "Huis Clos / No Exit – Training for a Better World". Six artistes, via des ordinateurs et des webcams, tous dans des endroits isolés, dispersés dans l'espace, se partagent un espace d'expression et de responsabilité, un terrain de jeu, un laboratoire : la projection de leurs images et son dans une seule vidéo projection devant le public.
En exécutant un protocole de performance écrit par l'artiste, ils créent en direct devant les yeux du public un récit contemporain sur la problématique de la communication à distance et la dynamique dans un groupe dispersé, sur l'être ensemble possible dans un monde connecté.

Annie ABRAHAMS
Photo 2010 performance Huis Clos / No Exit – On Translation, NIMk Amsterdam. Courtesy: Olga Westrate

28/10/2011

Sète: Catherine Gfeller et Annie Abrahams au CRAC

sete

Sète

Le Centre Régional d'Art Contemporain de Sète présente du vendredi 28 octobre  au dimanche 1er janvier 2012, "Pulsations", une exposition monographique de Catherine Gfeller et "Training for a Better World" d'Annie Abrahams.
"Pulsations" une monographie de Catherine Gefller avec installations, vidéos et photographies.  Catherine Gfeller arpente à travers son oeuvre un territoire aussi familier que jamais colonisé, celui du corps contemporain. Une exposition présentée avec le soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture et  en collaboration avec le Musée des Beaux-Arts de la Chaux-de-Fonds, la Kunstmuseum de Lucerne en Suisse.
 "Training for a Better World" est un projet d’Annie Abrahams. Cette artiste  aborde les problématiques de communication et de collaboration en réseau . "Tandis que le monde autour de nous, dit-elle, se capitalise et se hiérarchise de plus en plus, nous rêvons d’un monde à l’horizontal, un monde où nous sommes tous égaux. L’individu post-, alter-moderne a dangereusement tendance à se suffire dans un monde où il communique surtout avec l’autre dans soi-même." 
Pratique:
- Horaires d'ouverture : tous les jours de 12h30 à 19h; Le week-end de 15h à 20h; Fermé le mardi
- 26 quai Aspiran-Herber, Sète..
- Entrée libre.
l

 

 
Catherine Gfeller - Monographie - Pulsations par CRAC-LR

 


Annie Abrahams - Project room : Training for a... par CRAC-LR

12/10/2011

Sète: invitation...limitée à une performance d'Annie Abrahams au CRAC

Le Centre Régional d'Art Contemporain Languedoc-Roussillon et l'artiste Annie Abrahams vous invitent à participer à une performance dont les traces seront autant d'éléments intégrés à l'oeuvre "CollaborationS" : le lundi 17 octobre 2011 à 14h au CRAC LR à Sète (durée : 1h30).
L'oeuvre "CollaborationS" sera présentée dans l'exposition "Training for a Better World" d'Annie Abrahams au CRAC LR du 28 octobre 2011 au 1er janvier 2012. (Vernissage le vendredi 28 octobre à 18h30)
"Le texte que je vais lire pendant ce montage est issu d'une de mes expérimentations en écriture partagée que je mène depuis 2002 sur internet autour des sujets comme la folie, l’art, la solitude, la peur, la collaboration, la colère et la violence. Dans ces écritures, j’expérimente ce que je dis être les balbutiements d’un langage de la multitude. Ces textes, après un moment d’énergie émotionnelle exprimé lors de l’écriture, sont devenus lumière sur un écran ou données sur un serveur. Il faut les réactualiser pour leur redonner un sens", explique Annie Abrahams.

Participation limitée aux 20 premiers inscrits (Inscription : 04 67 74 94 37) Centre Régional d'art Contemporain  Languedoc-Roussillon,  26 Quai Aspirant Herbert, Sète tel. 04 67 74 94 37 67 74 23 23 crac

21/09/2011

Sète: Philippe Ramette au Centre d'art contemporain du Languedoc-Roussillon

Le Centre Régional d'Art Contemporain Languedoc-Roussillon de Sète présente une exposition monographique de Philippe Ramette. A voir jusqu'au 2 octobre.

 Conçu comme l’acte 2 de l’exposition «Gardons nos illusions» présentée en 2008 au MAMCO à Genève, le projet spécifique de Philippe Ramette au CRAC à Sète associe un ensemble conséquent d’oeuvres créées spécialement pour l’exposition à un choix d’oeuvres existantes.
A travers un projet surprenant faisant la part belle à la sculpture et aux installations, Philippe Ramette s’aventure là où on ne l’attend pas, en explorant de nouveaux territoires, avec la poésie et la justesse qui lui sont propres. En parallèle à l’univers visuel qu’il déploie dans les espaces du CRAC, Philippe Ramette invite l’artiste suisse Denis Savary. 
Cet artiste, qui vit et travaille à Parois, crée des objets ou des situations improbables, pourtant il n'est en aucun cas question d'illustrer l'absurde, mais plutôt de construire de manière rationnelle une image irrationnelle. Ramette se met lui-même en scène dans son costume noir, il compose l'image d'un paysage dont il fera partie de façon extravagante, et visuellement étonnante ou renversante.

ramette.jpg

ramette2.jpg

Pratique:
 - Entrée libre 
-  Ouvert tous les jours de 12h30 à 19h. Week-end de 15h à 20h Fermé le mardi.
Tel : 04 67 74 94 37

10/07/2011

Art contemporain à Sète : sculptures et situations improbables de Philippe Ramette et ses sculptures au CRAC

 Le Centre régional d'art contemporain de Sète présente jusqu'au 2 octobre les étranges "compositions" du sculpteur-plasticien Philippe Ramette. A voir

C'est avec la crucifixion de sa mobylette à la Villa Arson à Nice que s'arrêtent les années de peinture de Philippe Ramette, et que commence son parcours de plasticien.
Sculpteur avant tout, il crée des objets dont le propos n'est pas tant leur utilisation quotidienne que le processus de réflexion qu'ils engagent. Il produit des œuvres commePoint de vue (installation, 1989) où il s'agit d'« imaginer ce qu'on pourrait voir ».
Puis il décide de mettre en scène ses sculptures dans des photographies. Il crée des objets ou des situations improbables, pourtant il n'est en aucun cas question d'illustrer l'absurde, mais plutôt de construire de manière rationnelle une image irrationnelle.
Ramette se met lui-même en scène dans son costume noir, il compose l'image d'un paysage dont il fera partie de façon extravagante, et visuellement étonnante ou renversante (au sens littéral). Il en produit les prises de vue en collaboration avec le photographe Marc Domage. Ces photographies ne subissent aucune retouche ou montage, car l'artiste cherche avant tout à garder le contact avec son travail de sculpteur.

crac.jpg

crac2.jpg

Pratique:
- Centre régional d’art contemporain Languedoc-Roussillon, 26, Quai Aspirant Herber, Sète.
-  Tel : 04 67 74 94 37
- Ouvert tous les jours de 12h30 à 19h fermé le mardi week-end de 14h à 19h
- Entrée libre et gratuite pour tous les publics