Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/12/2012

Melyn Barros le "nouveau fauve" au Volodia à Montpellier

 

melvyn barros, le volodia, monptellier

Le restaurant le Volodia à Montpellier,  avec son partenaire privilégié Loup Trentin de la galerie d'art Corps et Ame de Nîmes, propose une exposition de Melvin Barros. A voir.jusqu'au 18 février.
Melvyn  Barros élabore un style à fortes tonalités visuelles, basé sur les formes, la couleur, l'esprit de synthèse et l'humour. L'idée est de représenter une impression sociale et culturelle de notre époque, très imagée, à travers des productions colorées, ludiques et humoristiques.
L'art de Melvyn pointe aussi du doigt une société de consommation visuelle agressive et omniprésente, que ce soit dans les médias, la télévision, la publicité, les jeux vidéos, la vie quotidienne en général, où tout est mis en oeuvre pour que l'on soit abreuvés d'images avec ou sans notre consentement.
Son travail, qualifié par certains comme de la "figuration libre"ou"nouveau fauve", s' inspire de la vie en général et de la sienne en particulier.

 

melvyn barros, le volodia, monptellier

melvyn barros,le volodia,monptellier

16/11/2012

Volodia

vincent roziere, le volodia, Monptellier

vincent roziere, le volodia, Monptellier

"L'innovation au coeur de l'art" une exposition de Vincent Rozière  au restaurant Le Volodia (29 rue Jean-Jacques Rousseau) à Montpellier. A voir jusqu'au 12 décembre

Enfant de la balle, né d’une mère comédienne et d’un père architecte, Vincent Rozière, dès son plus jeune âge, s’initie aux arts graphiques. A quatre ans, sa première réalisation est une automobile de course aux formes déjà très détaillées !
Quelques années plus tard, il intègre une école de graphisme. La création ne le quitte plus. Homme de communication, il véhicule ses conceptions artistiques en créant une petite agence à la fin des années 80. Assoiffé de modernité et toujours précurseur, il s’oriente vers la création numérique dès les années 90, les nouvelles technologies lui permettant de mieux exprimer ses émotions.
Il troque crayons et fusains contre ordinateur et palettes graphiques et se sert de ces outils pour assouvir ses désirs artistiques. Aujourd’hui, Vincent Rozière est à l’apogée de son art et présente aux différents publics ses visions du monde, ses émotions et ses idées, à travers ses réalisations.

vincent roziere, le volodia, Monptellier

vincent roziere, le volodia, Monptellier

27/09/2012

Fascinante exposition de Benjamin Carbone à Montpellier (Restaurant Le Volodia)

benjamin carbone, le volodia, montpellier

Le restaurant Le Volodia à Montpellier présentait, mercredi soir une nouvelle exposition du peintre Benjamin Carbone. A voir jusqu'au 25 novembre.
 Des visages comme écrasés, des corps presque disloqués ! Fascinante la dernière exposition de Benjamin Carbone. Ce peintre montpelliérain va au-delà des formes du corps qu'il a longuement étudié. Sa peinture va aussi au-delà des visages et des formes. Tout est destructuré. L'ordre est remis en cause. Benjamin Carbone insuffle, dans ses toiles, ses émotions et sa vision de la vie, pas forcément rangée. Il y a de la force, presque de la brutalité dans ces postures d'homme.
Lors du vernissage, mercredi soir, le temps d'une  performance, Benjamin Carbone n'a pas cherché à réaliser une oeuvre aboutie. Il a donné "à voir": son savoir, son énergie, sa volonté de créer. Montrer également que le peintre se risque, s'engage, essaie, se bat, se rencontre au fur et à mesure de sa création. 

Pratique:
-Le Volodia, restaurant 29, rue Jean Jacques Rousseau Montpellier
- Tel.04 99 61 09 17
- www.volodiarestaurant.com

benjamin carbone, le volodia, montpellier

benjamin carbone, le volodia, montpellier

benjamin carbone,le volodia,montpellier

 

 

24/09/2012

Benjamin Carbone en noir et blanc à Montpellier (Restaurant Le Volodia)

Exposition de Benjamin Carbone au restaurant Le Volodia à Montpellier (29 rue Jean-Jacques Rousseau). Vernissage Le 26 septembre à partir de 18h30.

 Le restaurant Le Volodia à Montpelleier présente le nouvel accrochage de Benjamin Carbone. Loin d'une rencontre, cet établissement présente le fruit de trois années de collaboration.
Cette fois-ci, les murs ne s'approprient plus les toiles de Benjamin Carbone. C'est bien lui qui investit les lieux. La symétrie, presque jamais remise en cause, se voit bousculée par une exposition déstructurée et minimaliste.
Neuf visages et quatre corps, voilà tout : neuf expressions, presque nostalgiques, qui nous renvoient dans la passé quand le Volodia était blanc, et les « Carbonne » étaient noirs. Pourtant le rythme a changé. Le trait s'est posé, installé. Comme si le fantôme était vivant.
Quatre corps, en mouvement, qui nous rappellent que le temps passe quand l'essence reste la même. Benjamin avance, mais il ne bouge pas. Son oeuvre s'envole, mais elle reste là. A notre portée.
Pratique:
-Le Volodia, restaurant 29, rue Jean Jacques Rousseau Montpellier
- Tel.04 99 61 09 17
- www.volodiarestaurant.com

 

benjamin carbone,le volodia,montpellier

28/06/2012

Marie-Geneviève Burguière et ses photos "ambivalentes" au restaurant Volodia à Montpellier

Marie genevieve burguiere, le volodia, montpellier

Marie genevieve burguiere, le volodia, montpellier


Exposition d'une vingtaine de photographies d'art en couleur ou noir et blanc  de Marie-Geneviève Burguière sur le thème de "L'ambivalence du progrès" Au restaurant le Volodia (29 rue Jean-Jacques Rousseau, Montpellier). A voir jusqu'au 17 septembre

"L'ambivalence du progrès se traduit aujourd'hui par : une vie plus facile et la destruction de celle-ci... Il fascine par les possibilités qu'offre l'énergie et la promesse d'une vie plus facile. Il dérange par la nuisance dans le milieu de vie et la dégradation du paysage..."  Une phrase de Marie-Geneviève Burguière pour expliquer ses images à la fois ordinaires et mystérieuses, poètiques et réalistes.
Des beaux et monstrueux TGV de la gare de l'Est aux poteaux électriques tordus sur fond de ciel bleu, l'"ambivalence" dans les images de Marie-Geneviève Burguière est omniprésente. Un peu comme si la photographe perpignanaise, après avoir été émerveillée par les lumières de la ville avait voulu montrer l'envers du décor...mais en le magnifiant. Enfant Marie-Geneviève Burguière révait de faire de belles images. Voilà, c'est fait! 

Marie genevieve burguiere, le volodia, montpellier


Marie genevieve burguiere, le volodia, montpellier


10/05/2012

Christophe Arbieu et ses signes dans l'espace à Montpellier (Restaurant Le Volodia)

christophe arbieu,le volodia,montpellier

Le restaurant Le Volodia à Montpellier (20 rue Jean-Jacques Rousseau)  présente "Poncifs" une série de dessins et de toiles de CHristophe Arbiue, un talentueux prof de dessin montpelliérain. A découvrir!

Avec "Zéro gravity", sa précédente exposition une impression de légèreté se dégageait déjà de ses tableaux. Sur fond noir rayé de gris et de blanc des cosmonautes semblaient jouer à cache-cache. A moins que ce soit des embryons flottant dan le ventre maternelle. Une affaire d'imagination ! La peinture de Christophe Arbieu est faite de formes et de signes. A chacun de les décrypter. A sa manière.  
Au salon Art-nim, l'artiste Montpelliérain était revenu avec une série intitulée "SuperFiction". Une série de toiles non figuratives, dans les tons gris-argenté, peuplées de signes de lignes et de formes. Autant d'invitations à rentrer dans une autre dimension. Un univers de science-fiction. Un espace temps débordant de lumière.
Le re-voilà avec "Poncifs" au Volodia à Montpellier avec une série de dessins en noir et blanc. Des lignes et des signes dans 'l'espace posés dans un décor moderne, design, futuriste. Un décor (celui du restaurant) en totale  harmonie avec les toiles de Christophe Arbieu.

christophe arbieu,le volodia,montpellier

 

 

09/05/2012

Christophe Arbieu au Volodia : un vernissage comme dans un beau film en noir et blanc

christophe arbieux

Le Volodia : vous connaissez ? C'est un restaurant de la rue Jean-Jacques Rousseau à Montpellier. Des  murs noirs et des tables blanches  laquées. Dans ce décor design, moderne un brin futuriste futuriste,  Christophe Arbieu a posé ses derniers dessins et toiles. Des oeuvres en noir et blanc et de signes dans l'espace. Des oeuvres en parfaite harmonie avec la ligne du restaurant. Pour le vernissage, ce soir, c'était un peu comme dans un film en noir et blanc avec Christophe Arbieux, dans le rôle de "The Artiste".
Une exposition à voir jusqu'au 18 juin et sur laquelle nous reviendrons demain.