Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/12/2012

Les femmes dans l'art, une conférence de Jacqueline Robin à Lodève

jacqueline robin« Les femmes de pouvoir dans l’Egypte ancienne, de Nefertiti à Cléopâtre » : C’est l’intitulé de la prochaine conférence au Soleil Bleu à Lodève sur le thème de « la représentation de la femme dans l’art », dans le cadre d’un cycle de séances mensuelles dispensées par Jacqueline Robin.
Qui d’autre que la très célèbre Nefertiti pourrait symboliser l’intemporelle beauté féminine ? Elle semble incarner une esthétique universelle, et une forme du pouvoir qui oscille entre l’empire de la séduction absolue, et l’exercice de l’Etat.
Au milieu du 14 ème siècle avant Jésus Christ, elle va occuper une place toute privilégiée aux côtés de son époux le Roi d’Egypte Amenhotep IV-Akhenaton. Qu’en sera-t-il jusqu’à Cléopâtre, l’autre figure féminine emblématique de l’Egypte, qui vécut à l’aube de l’ère chrétienne ?
Un certain nombre de femmes importantes ont régné sur le cœur des pharaons, comme sur une partie au moins du royaume, et vous pourrez les découvrir avec plaisir le samedi 8 décembre à 18h au salon de thé « le Soleil Bleu », 39 Grand’Rue à Lodève.
Informations : Soleil Bleu -04 67 88 09 86 ou auprès de la conférencière : 06 76 15 44 12
Egalement : artdromos.blogspot.fr

lodeve

 

26/09/2012

Au Soleil Bleu à Lodève, Laurence Bourgeois illumine les murs de poésie et de transparence

 

laurence bourgeois, lodeve

 

Nouvelle exposition au Soleil Bleu 39 , Grand Rue à Lodève (tel. 04 67 88 09 86) avec Laurence Bourgeois qui illumine les murs de poésie et de transparence. Une rencontre est prévue avec l'artiste le Samedi 13 Octobre à partir de 16 h jusqu'à 18h 30.
Laurence Bourgeois, artiste du verre, crée depuis plus de dix ans une oeuvre inclassable, où se cherchent matières et formes poétiques.
Après avoir travaillé différentes techniques de l'art du verre et participé à plusieurs chantiers importants de vitrail contemporain, elle a donné jour dans son atelier à une bibliothèque de verre et de papier, une oeuvre de mots et de matières, en cultivant sa passion pour la poésie.
En écho aux textes naissent des encres inédites, des papiers originaux et surtout des verres. Ainsi elle convie dans ses oeuvres une palette technique impressionnante : de la fusion à la gravure, du sablage à l'émaillage, la vitrification de matériaux inattendus, la carbonisation de végétaux associés aux textures des papiers végétaux.

laurence bourgeois, lodeve

24/09/2012

Lodève : nouvelle édition u salon des créateurs les 23, 24 et 25 novembre

lodeveLe cap est maintenu avec des objectifs de diversité des métiers, de grande qualité des exposants. La jeune création et de nouveaux exposants sont à découvrir! 50 créateurs "au top", venus du Grand Sud  proposeront à Lodève,  les 23, 24 et 25 novembre, leurs créations dans l'univers de l'aménagement et de l'ameublement, de l'art de la table et de la décoration, de la mode déclinée sous toutes ses formes.
Démonstrations de savoir faire avec des artisans hautement qualifiés, visites guidées à 2 voix (une guide / un artisan) pour des découvertes insolites et passionnantes du patrimoine, Ateliers créatifs enfants gratuits, petite restauration sur place, tombola et parking gratuits... Convivialité garantie! Pour en savoir plus : www.horizons-interieurs.com

Pratique :

- Lodève, 16e Salon des Artisans & Créateurs 23, 24 et 25 novembre 
-  Espace Luteva, Parc municipal
- Vendredi 16h-21h / Samedi et dimanche 10h-19h

 

11:21 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lodeve |  Facebook | |  Imprimer | |

11/09/2012

Conférence de Nicole Tamburini sur «Théo Van Rysselberghe et le néo-impressionnisme » au musée de Lodève

musee lodeveDans le cadre de son exposition Théo Van Rysselberghe, l'instant sublimé, qui se tient jusqu'au 21 octobre, le Musée de Lodève organise une conférence pour découvrir ce peintre passionnant, ami des plus grands noms du milieu artistique de son époque. Cette conférence de Nicole Tamburini aura lieu au musée de Lodève, jeudi 20 septembre à 18h30.
Théo Van Rysselberghe a adhéré au mouvement néo-impressioniste (parfois dit « pointilliste ») dès ses débuts, jusqu'à en devenir le plus illustre représentant en Belgique. Son héritage flamand, allié à la modernité de sa technique, font de lui un maître dans l'art du portrait, unique dans le courant néo-impressionniste. Grâce à un étonnant réseau de connaissances dans le milieu artistique, Théo Van Rysselberghe fut l'un des principaux promoteurs de ce courant en Europe. L'intervenante : Nicole Tamburini est commissaire associée de l'exposition du Musée de Lodève, historienne de l'art et auteur du catalogue raisonné des oeuvres d'Achille Laugé.

Pratique:
- Entrée libre
-Tél. 04 67 88 86 10
-Nouveau site internet du musée : www.museedelodeve.fr

 

02/08/2012

"Flippant Time" au musée de Lodève pour les 30 ans du FRAC Languedoc-Roussillon

musee lodeve


Cet été, les oeuvres du Fonds Régional d'Art Contemporain Languedoc-Roussillon s'invitent pour la première fois au Musée de Lodève avec "Flippant time". Jusqu'au 21 octobre 2012, le Musée  propose une exposition en collaboration avec le FRAC Languedoc Roussillon. 22 oeuvres issues de cette collection.

 L’exposition Flippant Time, proposée par le Musée de Lodève, cherche à saisir la nature du temps qui serait propre à l’art contemporain. En effet, le mot « contemporain » désigne surtout une forme de relation, une « coexistence » entre des êtres et des choses qui partagent un même présent. L’art contemporain, et cela à la suite de l’affirmation moderniste de la prévalence du moment vécu sur tout ce qui serait passé (et dépassé…), semble prendre, par principe, le parti de l’actuel, du vivant, au sens de ce qui est en relation active avec l’autre, être ou chose rencontrés par chacun de manière inédite. 
 En confrontant un certain nombre de pièces avec les collections archéologiques et paléontologique du musée, l’exposition Flippant Time invite les visiteurs à examiner ce double aspect du temps, à la fois source de liberté et d’angoisse.
"D’un côté de la médaille, une liberté dans la rencontre qui frisera parfois la « désinvolture » (en anglais, « flippant » signifie désinvolte) et de l’autre côté de la même médaille, l’incertitude – et parfois l’inquiétude - d’une histoire dont le passé n’est plus accessible, qui renvoie à la finitude des êtres, et dont le devenir est un identique point d’aveuglement (ou, comme le dit Le Gentil Garçon : « Le futur est derrière nous, car nous ne le voyons pas venir… » explique Emmanuel Latreille, Directeur du Frac LR
Pratique:  
-Musée de Lodève Square Georges Auric, Lodève
- Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10h à 18h
- Tel : 04 67 88 86 10
- Entrée 7 €, tarif réduit 5,50 €  www.museedelodeve.fr 

 

musee lodeve

 

 

Fondé en 1982, le Frac Languedoc-Roussillon est une collection publique d’art contemporain qui réunit aujourd’hui plus de 1 200 oeuvres réalisées par plus de 400 artistes. Représentative de la diversité des enjeux de la création artistique depuis les années 1960 à aujourd’hui, cette collection appartient à la Région Languedoc-Roussillon et a pour vocation principale d’être exposée dans les lieux de la région qui offrent aux nombreux amateurs, avertis ou non, les garanties d’un accès professionnel aux oeuvres du présent. La programmation du Frac Languedoc-Roussillon pour l’été 2012 se devait d’être à la hauteur de ce moment anniversaire de l’institution : 30 ans ! Sur l’ensemble du territoire régional, de Mende à Cabestany, c’est un grand nombre d’oeuvres choisies dans la collection qui seront exposées. Des lieux partenaires et le Frac se sont associés pour offrir au public un parcours construit à partir d’ensembles thématisés et en lien avec la spécificité de chaque lieu. Avec 22 oeuvres de 20 artistes, Flippant Time, l'exposition présentée au Musée de Lodève, est avec celle du Carré d'Art de Nîmes, l'une des deux expositions du Frac LR les plus importantes de l'été.

25/07/2012

Théo Van Rysselberghe ou "l'instant sublimé" au musée de Lodève

théo van rysselberghe,lodève

Le Musée de Lodève présente une exposition en, hommage à Théo Van Rysselberghe (1862-1926) peintre néo-impressionniste. A voir jusqu'au 21 octobre.

Centré autour d'un choix de plus de quatre-vingt oeuvres des années 1882-1917, l'exposition porte un regard sur la manière dont Théo Van Rysselberghe sublime les sujets, ç l'image d'un instantané presque photogrpahique.
Le parcours de l'expo est rythmé par les grandes étapes stylistiques mises en oeuvre par le peintre : du réalisme à l'impressiionnisme de 1886, de l'adoption de la touche divisionniste en 1888 jusqu'à son apogée dans la findes années 1890.
Puis le choix d'un style plus personnel à partir de 1903. Retour vers le classisisme vers les années de guerre qui marque également sa rupture avec Paul Signac avec le quel il était très proche.
Dans ses paysages dont les hommes sont le plus souvent absents, dans ses portraits mettant en scène des êtres habités et rêveurs, Van Rysselberghe utilise une subtile « alchimie de couleurs » qui contribue à transcender l'instant présent et à lui donner un caractère construit, presque irréel.
 

Pratique:
Square Georges Auric, Lodève
- Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10 h à 18h, nocturne jusqu'à 22h les mardi en juillet et août.- E
ntrée 7 €, tarif réduit 5,50 € (étudiants, groupes et perles vertes)
- Renseignements: Tél: 04 67 88 86 10
-  www.lodevoisetlarzac.fr

 

théo van rysselberghe,lodève

théo van rysselberghe,lodève

théo van rysselberghe,lodève

 

 

17/04/2012

Habiba Kéchout et son "Univers-elle' à Lodève (Galerie Ô Marches du Palais)

"Univers-Elle": une exposition d'Habiba Kéchout à "Ô Marches du Palais" à Lodève. A voir jusqu'au 26 mai.

Habiba Kéchout est née à Méchéria, dans le Sud Oranais. A 8 ans, elle arrive en France. Printemps 1964, elle atterrit au camp de Rivesaltes avec son père, militaire à la retraite, sa mère et ses 5 frères et soeurs. Elle vit ensuite à Aix.
De retour à Lodève, Habiba va, comme toutes les femmes de la famille, tenter de rentrer à l’Atelier de tapis de Lodève. « C’est en voyant ma soeur Zohra dessiner que j’ai eu envie d’entrer à l’atelier de tapis. C’est elle qui, la première, m’a donné le goût et l’envie de dessiner. J’ai donc tout naturellement cherché, par tous les moyens, à entrer à l’atelier de tapis… pour dessiner ! ».
Puis, de 1976 à 2008, Habiba va dessiner, tisser, dessiner à nouveau et même diriger l’atelier de tapis lodévois, annexe de la Manufacture de la Savonnerie. Plutôt douée pour le dessin, Habiba se passionne pour la peinture, notamment celle du peintre espagnol, Pablo Picasso, dont le travail va la bouleverser mais surtout l’inspirer.
A côté de son travail à l’atelier, elle prend des cours de dessin. Elle peint également, de plus en plus, et notamment pour préparer le concours d’artiste-licier. Et c’est naturellement qu’elle choisit une reproduction de Picasso pour son premier ouvrage : le « Portrait de Dora Maar ». Après quelques reproductions où se révèlent ses talents d’artiste - un regard et une palette de couleurs très étendue -, elle travaille sur des créations plus personnelles.
Peindre devient son moyen d’expression privilégié et apparaît surtout comme une nécessité. Elle ose exprimer, sur la Toile, ses sentiments, ses émotions. Elle croque « L’Autre ». Elle peint ses désirs, ses joies, ses peines, ses peurs… Elle créé son univers, un univers souvent mélancolique, qu’elle a choisi de partager même s’il est vrai, elle expose peu. « La peinture a toujours été un plaisir pour moi, pas une marchandise. Et je veux garder ce plaisir-là intacte. ».
Grande lectrice également, Habiba puise son inspiration chez de grands auteurs tel Kundera, Camus,… Elle y découvre des pensées, des histoires qui l’instruisent, l’enrichissent et lui donnent l’envie d’exprimer, à son tour, ses sentiments. Nourrie de toutes ses pérégrinations, réelles ou imaginaires, sa peinture se révèle touchante et riche tant par ses couleurs que par l’intensité des émotions exprimées. En 2001, pour la première fois, elle dévoile quelques-unes de ses oeuvres à Lodève : organisée par Bernard Derrieux, cette exposition montre sa vision de «L’Autre » : des visages, des regards, des émotions.
En 2004, dans le cadre du Festival des Voix de la Méditerranée, et avec le soutien de Vincent Fabregat, elle expose ses nouvelles créations au « Café de Minuit »: une série inspirée de son dernier voyage en Algérie, un retour dans sa ville natale qui l’a fortement bouleversé et qui a réveillé des émotions, certains souvenirs enfouis aussi.

Pratique : Espace multi culturel à Lodève 2, Bd Jean Jaurès 34700 Lodève Galerie d’Art dans l’ancienne Chapelle des Pénitents blancs de 1861
habiba kechout

09/03/2012

Véronique Agostini à Lodève : exposition prolongée jusqu'au 25 mars

véronique agostiniLe Soleil Bleu Restaurant, Salon de Thé, Galerie de céramique et d'Art à Lodève présente "Amours florales ou les valeureux pollinisateurs", une étonnante et poètique exposition de Véronique Agostini. Cette exposition est prolongée jusqu'au 25 mars.
Les gravures que Véronique Agostini présente au Soleil bleu relatent un cours instant dans le roman, où Robinson est intrigué par le manège d'un hyménoptère mâle qui ne visitait qu'une certaine variété d'orchidée sans paraître se soucier le moins du monde de butiner.
"Pratique:
- Le Soleil Bleu Restaurant, Salon de Thé, Galerie de céramique et d'Art 39 Grand Rue, Lodève
- Tel: 04 67 88 09 86 http://www.soleil-bleu-lodeve.com/

07/02/2012

Lodève : Yves Ribard et ses "figures rétrospectives" à la galerie "O marches du Palais"

yves ribard, lodève

La galerie d'art "O marches du Palais à Lodève présente dans l'ancienne chapelle des Pénitents blancs : "Figures rétrospectives". Une exposition d d'Yves Ribard. A voir jusqu'au 31 mars.

En général, la peinture d' Yves Ribard peinture est plutôt orientée vers la suggestion, elle frise plus ou moins l’abstraction et ses toiles rejoignent un certain « expressionnisme abstrait ». La peinture est une éternelle recherche où les concessions n’ont pas leur place. 
Le sujet est là mais il passe au second plan voire au troisième, après la composition, après le travail de la matière, de la couleur au moyen de sa propre touche. Il se souvient avoir été très impressionné par une Madeleine se repentant du Titien. Il était fasciné par cette toile sans prêter attention au sujet. Il se foutait complètement du propos biblique de la scène mais restait « scotché » devant cette toile. Il en avait la chair de poule.
Né en 1956, très tôt attiré par les arts plastiques, la création artistique et l’histoire de l’art, autodidacte et passionné de bande dessinée, il a réalisé des illustrations pour des revues techniques, livres pour enfants, affiches et bd. En 1995-96, il fréquente l’école des beaux-arts de Grenoble. Puis il décide de se consacrer entièrement à la peinture. A Die (Drôme), Il se lie d’amitié avec Alina Cocière, professeur diplômé de l’école supérieure des Beaux-Arts de Moscou et fait partie de son atelier 4 ans.

yves ribard, lodève

25/01/2012

Lodève : Véronique Agostini et ses "amours florales" au Soleil Bleu

Veronique Agostini

Le Soleil Bleu Restaurant, Salon de Thé, Galerie de céramique et d'Art à Lodève présente "Amours florales ou les valeureux pollinisateurs", une étonnante et poètique exposition de Véronique Agostini. A voir jusqu'au 10 mars.

 Les gravures que Véronique Agostini présente au Soleil bleu relatent un cours instant dans le roman, où Robinson est intrigué par le manège d'un hyménoptère mâle qui ne visitait qu'une certaine variété d'orchidée sans paraître se soucier le moins du monde de butiner.
"Ces quelques pages, explqiue l'artiste,  ont porté mon imagination jusqu'à réaliser un grand nombre d'Estampes sur Suminagashi, une parenthèse à l'intèrieur d'un travail plus vaste qui se développe au fil de ma lecture. Chaque gravure est une épreuve unique, car elle est réalisée sur un suminagashi original (Suminagashi signifie « encres flottantes ». Son origine vient du japon)."
Un livre de bibliophilie a été édité par les Editions les Aresquiers en 2010. Ce livre, réalisé en collaboration avec Michel Tournier a pour titre : "Les prédictions du Capitaine Van Deyssel", extrait du Roman "Vendredi ou les limbes du Pacifique", il vient se placer comme un prologue à ce travail de gravure.
Pratique:
- Le Soleil Bleu Restaurant, Salon de Thé, Galerie de céramique et d'Art 39 Grand Rue, Lodève
- Tel: 04 67 88 09 86 http://www.soleil-bleu-lodeve.com/ Présente AMOURS FLORALES ou les valeureux pollinisateurs

veronique agostini

veronique agostini