Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/06/2011

Louis Valtat, "à l'aube du fauvisme" au musée de Lodève

valtat3.jpg

Constituée de près de 180 oeuvres, "Louis Valtat, à l'aub du fauvisme" est la  première grande exposition monographique consacrée à Louis Valtat (1869 – 1952). A  ne pas rater sous aucun prétexte. Vous avez jusqu'au  jusqu'au 16 octobre pour voir cette exposition. C'est au au musée de Lodève.
Artiste prolifique, Valtat peint dès 1895, à l’occasion d'un séjour à Arcachon, des tableaux aux tons purs et aux couleurs éclatantes qui incitent certains historiens à en faire un précurseur des Fauves. Il exposera d'ailleurs au fameux Salon de 1905 durant lequel le critique Louis Vauxcelles immortalise le nom du groupe. Bien que fréquentant tous les grands artistes de son temps avec lesquels, pour la plupart, il tissa des relations d'amitié, Louis Valtat fut un grand indépendant. Son œuvre mérite d'être enfin mis en avant, et ce d'autant plus que nombre de ses tableaux étant aujourd'hui conservés dans des collections particulières, on ne les voit que très rarement. Une première partie de l’exposition, intitulée “Affinités électives”, situe le peintre dans son contexte. Les œuvres de Valtat y côtoient celles de ses contemporains et souvent amis : Maurice Denis, Guillaumin, Signac, Renoir, Toulouse-Lautrec, Maillol, Albert André, De Monfreid… La deuxième partie fait place à ses thèmes favoris, parmi lesquels la Méditerranée où il effectue de nombreux séjours, et dont la lumière va illuminer sa palette. Une section est consacrée aux autres techniques abordées par Valtat : sculpture, dessin, gravure.

valtat2.jpg

Pratique:
- Musée de Lodève, square Georges Auric
- Ouvert tou les jours (sauf le lunidià de 10h à 18h
- Nocturne le mardi en juillet et août.
- Tarifs: 7 euros, tarifs étudiants 5,50 euros

08/05/2011

Au musée Paul Valéry à Sète l'exposition Valtat prolongée jusqu'au 15 mai

Louis Valtat, Les porteuses d'eau, 1897. Musée du Petit Palais, Genève ©ADAGP, Paris 2011

L''exposition, Valtat, peintre Indépendant et précurseur, présentée au musée Paul Valéry à Sète, initialement prévue jusqu'au 7 mai 2011 est finalement prolongée jusqu'au 15 mai.
Consacrée à l’œuvre de Louis Valtat, (1869-1952), l’exposition met en évidence le rôle qui a été celui de l’artiste, tout à la fois indépendant et pionnier du fauvisme depuis la fin du XIXe siècle. En permettant notamment de découvrir les deux plus importantes collections privées au monde sur ce peintre, l’une française et l’autre étrangère, ainsi que des œuvres provenant d’institutions publiques et d’autres collections particulières, jamais exposées pour beaucoup d’entre elles, elle s’attache à réhabiliter l’œuvre de l’artiste et à analyser les liens qui ont été les siens avec les peintres plus tardivement devenus fauves. Au total, c'est une soixantaine d’œuvres qui sont présentées.

 


 

03/02/2011

Louis Valtat au musée Paul Valéry : un pionnier du fauvisme à Sète

valtat.pngLe musée Paul Valéry de Sète présente Louis Valtat (1869/1952), un pionnier du fauvisme. Précurseur, cet artiste fut immédiatement repéré parmi les "fauves" par l’ensemble de la critique au Salon d’automne de 1905.

Cette exposition  met en évidence le rôle qui a été celui de Valtat, tout à la fois indépendant et pionnier du fauvisme depuis la fin du XIXe siècle.Présentant soixante-dix oeuvres provenant des deux plus importantes collections privées au monde sur ce peintre, d’institutions publiques et d’autres collections particulières - l'exposition s’attache à réhabiliter l’oeuvre de l’artiste et à analyser ses liens avec les peintres plus tardivement devenus fauves.
Valtat n’occupe pas la place qui devrait lui revenir et son parcours mérite d’être reconsidéré entre 1895 et 1905, années durant lesquelles il élabore en solitaire une oeuvre qui s’inscrit totalement dans l’avant-garde.

vcm_s_kf_repr_204x280.jpgSi l’influence des Nabis (il rencontre Bonnard et Vuillard à l’Académie Julian qu’il fréquente à partir de 1887) l’éloigne du pointillisme de ses oeuvres de jeunesse, c’est sa filiation avec Van Gogh et Gauguin qui, dès 1895, le situe comme un précurseur du fauvisme. Sa découverte avec le Midi de la France - il séjourne pour la première fois en 1895 à Banyuls et Collioure en compagnie de Maillol, plusieurs années avant que les fauves ne s’y rendent à leur tour - joue un rôle essentiel dans l’évolution de sa gamme chromatique qui recourt très tôt à l’emploi de la couleur pure et à la virulence des contrastes colorés. Les oeuvres de cette période, généralement qualifiées de pré-fauves, ne peuvent qu’interroger quant à leur appartenance à part entière à un fauvisme qui sera repéré et identifié quelques années plus tard.

L’exposition est accompagnée d’un catalogue établissant une chronologie commentée et réunissant des textes de plusieurs auteurs spécialistes du fauvisme

.

 

 Pratique:
- Ouvert : tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 18h jusqu’au 31 mars 
- Tarifs : 7€, réduit 3€, gratuit pour les -10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète.
Groupes plus de 10 personnes : 5,50€ - Scolaires hors ville de Sète : 25€ par classe
Visite commentée du mardi au samedi à 10h et 16h (+1€)